Festival | Val-de-Marne | 17/03
Réagir Par

Festivals: Les Échappées réinvente la poésie en Val-de-Marne

Festivals: Les Échappées réinvente la poésie en Val-de-Marne © haleis

Jusqu’au 31 mars dans quinze communes du Val-de-Marne, le festival Les Échappées réinvente la poésie. Du quartet Haléïs au Sonic Protest d’Alexis Degrenier et Thomas Dunoyer de Segonzac, la poésie d’aujourd’hui est mêlée à la danse, la musique, et surtout au numérique.

Objectif : mettre en valeur la poésie d’hier et surtout d’aujourd’hui par des créations interdisciplinaires.

Sur la scène d’Alfortville, Alexis Degrenier et Thomas Dunoyer de Segonzac proposent deux solos qui se complètent : le premier donne à entendre une poésie musicale produite par des pierres, des peaux, des frottements qui plongent le spectateur dans l’atmosphère des hôpitaux ; le second propose une peinture joyeuse du quotidien par des “comptines-symphonies”, produites à partir de samples (emprunts à une musique existante, ndlr) et de bruits du quotidien (fields recordings). Dans un esprit similaire, le quartet jazz Haléïs (photo de une), de la chanteuse et compositrice Juliette Meyer, tente de nous dépayser. Dans une démarche singulière, le groupe mêle en effet jazz, improvisation, avec une batterie et un piano électroniques préparés.

Même si la ligne est généraliste, Les Échappées veut “prendre la tangente” des représentations habituelles, explique Déborah Münzer, directrice des Échappées et vice-présidente du département en charge de la culture. “On a beaucoup de pièces qui ramènent au quotidien. Le but, c’est de proposer une évasion.” Ainsi du théâtre musical Makina Garden Parties, ce dimanche à l’Anis Gras, à destination des plus de six ans, avec une mise en scène qui s’appuie sur la nature : les corps rencontrent les vents, les nuages, les oiseaux…

Toujours dans cet esprit épuré, le groupe de musiciens No Mad ? donnera un souffle aux textes de son auteur, Pierre Dodet au Comptoir de Fontenay-sous-Bois. Leur dernier spectacle, qui s’intitule “Les oiseaux, la nuit”, nous propose un voyage tout en harmonie, dont le texte et les mélodies ciselées rappellent que la voix est, elle aussi, un instrument.

Pour les amateurs d’une poésie plus traditionnelle, Arcueil accueille le chœur amateur de Jean-Christophe Marti, “Les Voix du XVIIIe siècle”. Le répertoire met en lumière les voix populaires de l’époque, en s’appuyant sur les recherches faites par l’historienne Arlette Farge, consignées dans son Essai pour une histoire des voix au 18ème siècle (Bayard, 2009).

Côté numérique, La Compagnie PM expérimente une discothèque-vidéomaton, dont les visiteurs sont les protagonistes. Chacun, en toute intimité, peut choisir un fond et une musique et proposer une chorégraphie de trente secondes. Avis aux nostalgiques.

Jusqu’ au 31 mars en Val-de-Marne. Entrée libre. Réservations et programme complet à retrouver ici.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Festivals: Les Échappées réinvente la poésie en Val-de-Marne

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.