Faits divers | | 20/01
Réagir Par

Fresnes : mort suspecte d’une sexagénaire dans sa salle de bain

Fresnes : mort suspecte d’une sexagénaire dans sa salle de bain © Neydt

Sans nouvelle de sa sœur depuis deux jours, un homme s’est rendu chez elle, ce mercredi dans la matinée. Arrivé dans son appartement situé dans une résidence de l’allé des Iris à Fresnes, il a découvert sa sœur, âgée de 64 ans, morte dans sa salle de bain. Mais plusieurs éléments sèment le doute sur les circonstances de ce décès.

Mercredi matin, accompagné du gardien de cette résidence du quartier du Plateau à Fresnes, un homme, inquiet pour sa sœur, entrait dans son appartement. Il n’avait plus de ses nouvelles alors qu’elle avait été récemment testée positive au Covid-19.

“Ils ont trouvé des grosses flaques de sang dans la cuisine et des traces dans la chambre et le couloir. Ils ont ensuite découvert la dame, morte, dans la salle de bain. Elle était nue. De nombreux hématomes étaient visibles sur son flanc ainsi qu’à d’autres endroits de son corps”, relate une source policière.

Après cette découverte macabre, le frère de la victime a contacté la police qui s’est rendue sur place. Un peu plus tard, dans l’après-midi, les services funéraires de la ville de Paris sont venus récupérer le corps de la défunte pour le transporter à l’institut médico-légal et procéder à une autopsie.

Une voisine a dit aux enquêteurs avoir entendu du bruit dans la nuit du lundi au mardi, chez la victime, et être allée sonner à sa porte, sans que l’on ne vienne lui ouvrir. Une seconde tentative le lendemain matin est également restée sans réponse.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , Mort,
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Fresnes : mort suspecte d’une sexagénaire dans sa salle de bain
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi