Politique | Val-de-Marne | 20/11
Réagir Par

Ianis Cribiu, le jeune LR qui porte la campagne d’Aurélien Pradié en Val-de-Marne

Ianis Cribiu, le jeune LR qui porte la campagne d’Aurélien Pradié en Val-de-Marne

Alors que les élections internes à la présidence des Républicains se tiennent les 3 et 4 décembre, la campagne auprès des adhérents bat son plein, même si elle n’est pas visible sur les marchés. Aurélien Pradié, l’un des trois candidats, donnera une réunion publique dans le Val-de-Marne ce mardi soir à Nogent. Dans le département, sa campagne est portée par un jeune étudiant en droit, Ianis Cribiu.

À 19 ans tout juste, le jeune homme n’en est déjà plus à sa première campagne électorale, lui qui a commencé à militer lors des municipales de 2020 pour soutenir Françoise Lecoufle à Limeil-Brévannes alors qu’il ne pouvait pas encore voter. Depuis, il a rempilé pour les départementales, régionales, la présidentielle… Sa carte du parti, il l’a prise dès 18 ans, après la primaire toutefois, agacé par cette séquence de déballage et déchirure interne.

Sa conviction politique, le jeune étudiant en droit l’a forgée au gré des personnalités qui l’ont inspiré. “Je me suis toujours intéressé à la politique et me suis rapidement rendu compte que j’étais plutôt à droite”, confie-t-il. Les hommes politiques qui l’ont marqué positivement ? Philippe Seguin, puis Jacques Chirac et la “fracture sociale”, Nicolas Sarkozy avec son “travailler plus pour gagner plus”, ou encore François Baroin “qui a toujours tracé sa route”, cite le militant.

Chez Aurélien Pradié, c’est la vision politique pour le parti à laquelle il souscrit. “Je regrette que la droite ne parle que de sécurité et d’immigration, et néglige les questions de pouvoir d’achat et d’écologie. Nous avons été hyper absents sur l’écologie alors que cela préoccupe énormément les jeunes. Nous n’avons pas non plus de solutions pour la précarité des jeunes. Ces sujets, nous les avons laissés à l’extrême droite, l’extrême gauche, et à Macron”, estime le militant. “Nous devons apporter nos solutions sur tous les sujets pour redevenir une droite populaire qui parle à tout le monde.”

Les élections à la présidence des Républicains en bref
Trois candidats se présenteront au suffrage des adhérents LR les 3 et 4 décembre, pour prendre la présidence du parti après la démission de Christian Jacob cet été. En lice : Eric Ciotti, 57 ans, député et conseiller départemental des Alpes maritimes ; Bruno Retailleau, 61 ans, président du groupe LR au Sénat et conseiller régional des Pays de la Loire ; et Aurélien Pradié, 36 ans, député du Lot, conseiller régional d’Occitanie et secrétaire général LR.

Au-delà du positionnement politique du député du Lot, son responsable de campagne en Val-de-Marne défend par ailleurs sa volonté de réformer la gouvernance du parti pour “rapprocher les militants des décisions” et donner plus de marge de manœuvre aux fédérations. “Aurélien Pradié propose, par exemple, que les fédérations soient libres de s’organiser géographiquement comme elles le souhaitent, par ville, circonscription, quartier… Il propose aussi de créer une grande école de formation pour apprendre à militer, ou encore de constituer un conseil environnemental au sein des instances”, poursuit Ianis Cribiu. Autant de propositions qui devraient être portées lors d’un “grand congrès fondateur début décembre 2023.”

Au niveau national, le jeune étudiant défend les propositions de son mentor pour sortir du clivage. “Aurélien Pradié veut constituer un bureau politique représentatif des votes qui se seront exprimés lors de l’élection de décembre. C’est ce bureau qui proposera un nom pour la présidentielle, dès 2025, validé par un vote des adhérents. Il faut en revanche en finir avec les primaires qui affichent nos divisions.”

Réunion publique d’Aurélien Pradié le mardi 22 novembre à 19:30 à Nogent-sur-Marne

Pour tenter de convaincre, un par an, les 1600 adhérents LR du Val-de-Marne qui étaient à jour de cotisation au 3 novembre, le principal outil reste le téléphone. “Nous sommes une quinzaine de membres très actifs pour mener la campagne.” Dans le département, le député du Lot a bénéficié du parrainage d’une trentaine d’adhérents pour pouvoir se présenter. Au-delà des coups de fil, de quelques visios et de la communication sur les réseaux sociaux, les soutiens du candidat prévoient un temps fort cette semaine avec la venue du député en personne. Aurélien Pradié sera ce mardi 22 novembre à 19:30 à la salle Charles de Gaulle de Nogent-sur-Marne pour une réunion publique.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Ianis Cribiu, le jeune LR qui porte la campagne d’Aurélien Pradié en Val-de-Marne

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.