Transports | Ile-de-France | 08/09
Réagir Par

Île-de-France : des dizaines de RER C et D supprimés faute de conducteurs

Île-de-France : des dizaines de RER C et D supprimés faute de conducteurs © Leonid Andronov

Pas de retour à 100% du service sur les lignes de RER C et D en ce début septembre. Plusieurs dizaines de trains ont été supprimés au quotidien faute de conducteurs, suscitant la colère des usagers et des élus.

Les travaux d’été sont terminés et l’affluence des usagers est de retour. Sur les lignes de RER C et D pourtant, tous les trains programmés ne sont pas au rendez-vous. Début septembre, SNCF Transilien a annoncé que le RER C compterait 19 trains quotidiens en moins. En cause : un problème de recrutement de conducteurs. Du côté du RER D, 31 trains sont concernés.

“Cela s’ajoute aux trains supprimés par IDFM [au moment de la crise sanitaire et non remis en service depuis] et va créer parfois des trous de desserte d’une heure”, déplore la FNAUT Île-de-France, principale association d’usagers des transports en communs franciliens.

“Les lignes C et D constituent la colonne vertébrale de l’offre de transports en commun sur le territoire, et une réduction même partielle de l’offre aura des répercussions conséquentes sur les déplacement des usagers et l’attractivité du RER”, abondent les élus de l’Essonne, dont le président du département François Durovray (LR), ainsi que le président du Grand-Orly Seine Bièvre, Michel Leprêtre (PCF), dans un courrier à la SNCF.

Nous attendons avec impatience la réunion du 13 septembre à Île-de-France Mobilités pour demander des explications. SNCF Transilien nous parle de problèmes de recrutement mais les syndicats évoquent d’autres raisons comme des problèmes financiers ainsi que des dysfonctionnements dans la gestion des rames. Nous n’avions pas connu de tels problèmes au plus fort de l’épidémie de Covid-19. La situation est incompréhensible“, regrette-t-on au cabinet de la présidence du Grand Orly Seine Bièvre.

Pour la CGT Cheminots, ces suppressions de trains découlent de choix politiques. “La direction bloque des embauches. L’objectif inavoué est d’affaiblir le service public pour justifier la privatisation de demain”. Le syndicat a d’ores et déjà appelé à un rassemblement le 16 septembre devant la gare d’Austerlitz.

“1% des passagers impactés”, assure SNCF Transilien

De son côté, SNCF Transilien explique que les problèmes du RER D sont dus aux retours étalés des conducteurs en congés, ajoutant que des cas de Covid-19 continuent de perturber régulièrement l’organisation. Sur le RER C, le transporteur reconnaît en revanche des problèmes structurels. “Le recrutement et la formation ont été ralentis par la crise épidémique mais cela touche tous les secteurs économiques. Nous avons lancé une campagne de recrutement de 600 personnels dont 200 chauffeurs. A ce jour, nous avons rempli environ la moitié de nos objectifs. Evidemment, cette suppression entraîne des désagréments mais il faut les relativiser. Nous avons travaillé à limiter leur impact. Les 19 trains supprimés sur le RER C ne représentent que 4% de l’offre de transport quotidienne de la ligne et touchent 1% des voyageurs. Et nous ne sommes pas certains que la situation dure tout le mois de septembre”.

L’autorité régionale des transports reste également compréhensive vis-à-vis de SNCF Transilien, pointant que d’autres transporteurs connaissent des problèmes similaires. “Ce n’est dans l’intérêt de personne d’avoir une vision comptable de l’application des contrats. Bien sûr que nous voulons un service rétabli à 100% mais il faut d’abord mener une réflexion globale sur l’attractivité de ces métiers. Nous allons lancer d’ici la fin de l’année une grande campagne de communication, explique-t-on ainsi chez Île-de-France Mobilités. La réunion extraordinaire du conseil d’administration d’IDFM, le 13 septembre, n’est pas liée à ces problèmes. Elle concerne SNCF Réseau et des questionnements sur la poursuite du déploiement de Nexteo pour automatiser les RER.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Île-de-France : des dizaines de RER C et D supprimés faute de conducteurs

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.