Service public | | 10/02
Réagir Par

Ile-de-France: le super campus des pompiers de Paris quasi achevé en Val-de-Marne

Ile-de-France: le super campus des pompiers de Paris quasi achevé en Val-de-Marne © Fb

D’ici quelques mois, tous les élèves de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) seront réunis au sein de LVV (Limeil-Brévannes/Valenton/Villeneuve-Saint-Georges), le plus grand campus d’Europe pour la formation des soldats du feu. Les dernières livraisons de bâtiments sont prévues pour fin 2024. Reportage.

A l’intérieur d’un grand hall d’instruction, sur les quais d’une station de métro fictive appelée Sainte-Barbe, un groupe de six pompiers réalise une opération de secours sur un mannequin. Imperturbables, ils enchaînent les massages cardiaques et autres gestes de secourisme sous le regard d’un instructeur qui note la performance. Un peu plus loin, un autre groupe réalise une opération similaire sur un tronçon routier, prenant en charge un collègue mimant le motard accidenté. Tous les jours, des dizaines d’élèves pompiers répètent leurs gammes dans ces installations du centre de formation et de logistique LVV (Limeil-Valenton-Villeneuve-Saint-Georges.

Quinze ans après l’acquisition de ce terrain de 13 hectares abandonné par le commissariat à l’énergie atomique, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris a quasiment achevé son campus de formation. Courant mars, un bâtiment d’instruction de 11 200 mètres carrés comprenant notamment un plateau technique pour s’exercer aux interventions en condition réelle, ainsi qu’un plateau théorique, sera livré. Un investissement de 25 millions d’euros. Il permettra de réunir les élèves qui suivaient jusqu’alors des formations au fort de Villeneuve-Saint-Georges (pour les recrues) et au fort de la briche à Saint-Denis (pour l’encadrement). A pleine capacité, ce pôle de formation, le plus grand d’Europe, doit accueillir 1200 pompiers.

En plus des recrues, il reste à aménager un complexe de trois bâtiments pour l’accueil d’une direction aujourd’hui installée à Saint-Ouen, et la remise des véhicules et engins. Cet ultime chantier à 24,3 millions d’euros doit être achevé début 2025.

En 2015 puis en 2019, deux premiers bâtiments avaient été inaugurés sur ce site à savoir, Phebus (réhabilitation) comprenant le pôle administratif et la base logistique, puis le bâtiment de restauration (neuf). Entre temps, en mars 2021, a été livré un bâtiment neuf, en six volumes, destiné à l’hébergement de 610 personnes.

Lire : Limeil-Brévannes : le centre logistique et formation des pompiers prend forme

140 millions d’euros d’investissement

Au total, l’opération globale représente un investissement de 140 millions d’euros. Pour la brigade des sapeurs-pompiers de paris, en perpétuelle recherche de recrues, ces investissements conséquents doivent permettre d’améliorer les conditions d’accueil et d’apprentissage. Ce regroupement sur un seul site de la formation permet également de réaliser des mutualisations, de faire des économies et de désengorger certains centres.

En visite dans le Val-de-Marne, Gerald Darmanin a fait étape sur le campus ce mardi
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Ile-de-France: le super campus des pompiers de Paris quasi achevé en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi