Environnement | | 16/05
Réagir Par

Ile Fanac, A4, A86: Paris Est Marne et Bois met le turbo sur la dépollution des eaux pluviales pour se baigner dans la Marne

Ile Fanac, A4, A86: Paris Est Marne et Bois met le turbo sur la dépollution des eaux pluviales pour se baigner dans la Marne © PEMB

Havre de campagne à quelques encablures de Paris, l’île Fanac de Joinville-le-Pont est désormais 100% écolo. L’intercommunalité a fêté samedi le raccordement des eaux usées de ses pavillons au réseau des égouts, leur évitant de se déverser dans la Marne.

Une “prouesse technique et juridique”, insiste Olivier Capitanio, président du territoire Paris Est Marne et Bois, à l’initiative des travaux. Techniquement, c’est un système d’aspiration sous vide qui a été mis en place pou relier le réseau insulaire aux égouts de la ville, via une canalisation de 250 mètres creusée à 10 mètres sous la rivière. Côté île, la station de pompage a été installée au niveau de l’école municipale des arts.

Lire aussi : A Joinville-le-Pont, l’île Fanac symbolise la reconquête de la baignade

Sur le plan juridique, l’organisation et le financement des travaux, qui incombent aux habitants avec différents types d’aides, a été préparé clefs en main par le territoire pour que les propriétaires n’aient plus qu’un papier à signer et le reste à charge à payer. Objectif : accélérer le processus pour poursuivre la dépollution des eaux qui terminent dans la Marne. Testée à Joinville, cette ingénierie a été ensuite répliquée dans les autres communes de l’interco*. “C’est la solution la plus adéquate pour atteindre l’objectif de baignabilité de la Marne en 2024”, motive Olivier Capitanio.

Les 13 communes de Paris Est Marne et Bois
Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Saint-Mandé, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Villiers-sur-Marne, Vincennes.

A l’occasion de ces travaux de dépollution, d’autres travaux ont été menés pour protéger et conforter les berges de l’île mais aussi rénover le chemin piétonnier qui la ceinture, avec des matériaux favorisant la pénétration des pluviales, et entretenir les espaces verts. Montant de l’investissement : 3,8 millions d’euros avec un soutien de l’Etat dans le cadre du plan de relance.

Déjà site classé à 85% depuis 56 ans, a rappelé le président du territoire, l’île devrait prochainement faire classer les 15% qui restent. Cela fait du reste partie des promesses des candidats aux législatives, du député sortant Michel Herbillon comme de la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, tous deux présents ce samedi matin.

Pour permettre le retour à la baignade, d’autres opérations d’assainissement sont en cours, notamment à Champigny-sur-Marne où une station de dépollution des eaux pluviales est en construction.

Lire : Champigny-sur-Marne: la dépollution des eaux pour se baigner en Marne et Seine s’accélère

Dépollution des eaux de pluie qui ruissellent sur l’A4 et l’A86

Prochainement, un nouveau front de travaux, plus proche de Paris, va également commencer avec la dépollution des eaux pluviales qui ruissellent sur l’A4 et l’A86 avant de terminer dans la rivière. Dans e contexte, l’intercommunalité a signé ce samedi une convention avec l’Etat pour mener les études et travaux de rénovation des ouvrages de dépollution d’eaux pluviales de l’autoroute A4, entre Charenton-le-Pont et Villiers-sur-Marne, et de l’autoroute A86, tant au niveau des viaducs que dans sa partie qui traverse Maisons-Alfort.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Ile Fanac, A4, A86: Paris Est Marne et Bois met le turbo sur la dépollution des eaux pluviales pour se baigner dans la Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi