Transports | Ile-de-France | 17/08/2022
Réagir Par

Jusqu’à 90 minutes d’attente ! Grosse galère dans les bus en Ile-de-France cet été

Jusqu’à 90 minutes d’attente ! Grosse galère dans les bus en Ile-de-France cet été © Twitter usager

En petite couronne, la pénurie de chauffeurs de bus et les problèmes de régulation sévissent depuis plusieurs semaines, occasionnant des attentes au-delà des limites acceptables. Alors que la rentrée s’approche, ces dysfonctionnements inquiètent.

Il faut souvent s’armer de patience dans les abribus de petite couronne. Pas de bus avant une demi-heure voire nettement plus, bus annoncés qui n’arrivent jamais… “J’habite à une quarantaine de minutes à pied de mon lieu de travail et depuis deux semaines, je fais la route à pied car le service n’est pas assuré. C’est usant avec ces fortes chaleurs mais je souffrirais autant à attendre”, déplore une passagère qui transite au quotidien entre Joinville-le-Pont et Alfortville. Sur les réseaux sociaux, des usagers partagent des photographies de panneaux d’affichages indiquant jusqu’à 90 minutes d’attente ! C’est le cas de Bernard Gobitz, vice-président de l’association des usagers des transports en commun en Île-de-France (FNAUT-IDF). “Nous avons fait remonter l’alerte à Île-de-France Mobilités dès le début du mois de juillet. J’étais à la gare de bus Pleyel à Saint-Denis et les informations communiquées étaient tellement parlantes que j’ai pris la photo. L’espacement entre les bus devient erratique. C’est un vrai problème avec de nombreux usagers pénalisés. Les horaires d’été ne se justifient pas partout. En Seine-Saint-Denis notamment, de nombreux habitants ont besoin du bus tous les jours. A la rentrée nous allons accentuer la pression”.

Les épisodes de chaleur pèsent sur les effectifs

La RATP reconnaît des soucis sur ses lignes, présente ses excuses aux usagers et pointe un cumul de facteurs. “Durant la période estivale, l’offre de transport définie par notre autorité organisatrice (Île-de-France Mobilités) est allégée (offre d’été) conformément à la baisse importante du nombre de voyageurs sur le réseau. De plus, de nombreux travaux d’été de voirie sont programmés en juillet et août par les différents acteurs de l’espace public. Ils peuvent engendrer des gênes à la circulation des bus (déviations, difficultés de circulation… ) et nécessitent des actions de régulation supplémentaires. Par conséquent, les temps de parcours et les intervalles de passage peuvent être allongés”.

A ces éléments presque habituels pour la période s’ajoutent des épisodes caniculaires compliqués à gérer pour la Régie. “Cet été, nous sommes confrontés à de nombreux épisodes de chaleur, le temps de pause des conducteurs de bus a été adapté entre deux départs afin de leur permettre de se rafraîchir et s’hydrater conformément aux recommandations sanitaires. Ce qui engendre, également, des manœuvres de régulation supplémentaires afin de prendre en compte ce temps de pause qui n’est pas prévu par l’offre théorique. Ces mesures peuvent ponctuellement diminuer l’offre offerte aux voyageurs”, admet-on à la RATP.

Pénurie nationale de chauffeurs de bus

Fait plus inquiétant encore, la RATP fait face à des difficultés de recrutement inédites de conducteurs de bus. “Il s’agit pour le groupe d’une préoccupation majeure. Cette situation, exceptionnelle, n’est pas propre à l’entreprise et concerne, à des degrés divers, l’ensemble des opérateurs de transport en Île-de-France et en province”. Transdev, l’autre gros transporteur régional connaît des difficultés similaires et organise depuis plusieurs mois des actions de recrutement dans les villes de petite couronne. “En été, les sociétés naviguent sur leurs réserves pour permettre aux chauffeurs de prendre leurs congés. Aujourd’hui ces réserves sont taries. Il n’y a pas de désaffection de ce métier mais il y a des pertes. Il y a toujours eu du turnover sur ce métier contraignant. Il faut être disponible et irréprochable, notamment sur la consommation de stupéfiants avec des contrôles aléatoires. Tous les opérateurs recrutent en flux tendu”, indique de son côté IDFM, l’autorité organisatrice des transports, tout en indiquant que. “les lourds travaux effectués cet été doivent permettre de gagner en robustesse.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Jusqu’à 90 minutes d’attente ! Grosse galère dans les bus en Ile-de-France cet été

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.