Transports | Ile-de-France | 03/05
Réagir Par

La commission d’enquête publique stoppe le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois

La commission d’enquête publique stoppe le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois © CD

La commission d’enquête publique vient de rendre un avis défavorable au prolongement de la ligne de métro 1 de Château de Vincennes à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Fontenay) en passant par Montreuil. Un gros coup de frein pour le projet.

En début d’année, l’enquête publique sur le prolongement de la ligne 1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay avait suscité plus de 8 000 commentaires passionnés, tant par ses soutiens que ses détracteurs. Un niveau de participation rarement rencontré dans les enquêtes publiques. Le métro parisien devait s’interconnecter avec la future ligne 15 Est du Grand Paris Express, les RER E, A et le tramway T1 prolongé.

C’est à l’unanimité de ses membres que la commission d’enquête publique a rendu un avis défavorable à la déclaration d’utilité publique (DUP) de ce prolongement, donnant un gros coup de frein au projet.

Pour poursuivre les étapes suivantes, comme les étude complémentaires et les premières acquisitions de foncier, l’autorité régionale des transports maître d’ouvrage du projet, Ile-de-France Mobilités (IDFM) doit en effet obtenir une déclaration d’utilité publique et doit pour cela présenter une demande officielle à la préfecture. Une demande assortie de ce véto risque néanmoins de donner lieu à un refus. IDFM peut aussi décider de renoncer ou encore d’amender le projet avant de le présenter.

Le prolongement du métro, dans les cartons depuis des dizaines d’années, était sur la sellette avant même l’enquête publique, en raison des avis négatifs de l’Autorité environnementale et d’une analyse financière de l’Etat qui avaient déjà eu pour conséquences un report de l’enquête publique de plusieurs mois.

Pour rappel des enjeux et du contexte du projet, lire :
Fontenay-sous-Bois: réunion publique passionnée sur le prolongement du métro 1
L’enquête publique sur le prolongement de la ligne 1 du métro se transforme en match
92% des habitants de Fontenay-sous-Bois, Montreuil et Vincennes favorables au prolongement du métro 1
Enquête publique sur le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois: le point en 12 questions
Prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois: IDFM répond aux inquiétudes
Avis de tempête sur le prolongement de la ligne 1 du métro à Val-de-Fontenay
En images: nouvelle étape pour le pôle transports multimodal de Val-de-Fontenay
Et aussi :
Financement des nouveaux métros en Ile-de-France: la bombe à retardement

“La commission considère que si l’objectif poursuivi présente bien un caractère d’intérêt général, la balance avantages/inconvénients de l’ensemble des critères de la DUP  penche incontestablement du côté des inconvénients que générerait un tel projet“, motivent les rapporteurs qui ont appuyé leur décision sur les points suivants :

  • Le coût du projet : 1,4 milliard d’euros
  • Une rentabilité socio-économique estimée insuffisante
    Sur ce point, la commission d’enquête s’est appuyée sur l’analyse du Secrétariat général pour l’investissement, service dépendant du Premier ministre qui analyse les projets d’investissement coûteux pour l’Etat.
  • Les atteintes à la propriété privée liée au expropriations envisagées pour construire des gares avec des espaces commerciaux, constructions dont la commission a estimé qu’elles n’étaient pas d’utilité publique et qu’elles n’étaient pas nécessaires au projet.
  • Les atteintes environnementales dans le bois de Vincennes
    Ce point avait cristallisé les débats lors de l’enquête publique. Un collectif Touche pas à mon bois s’est en effet constitué pour dénoncer l’abattage des arbres. Le maître d’ouvrage du métro, Ile-de-France Mobilités, avait expliqué que moins de 200 arbres seraient coupés au total et que le défrichage serait largement compensé mais la commission d’enquête estime que ce nombre pourrait être en réalité plus important car “les arbres situés en sous-étage n’ont pas été pris en compte dans le décompte des arbres impactés” et elle met en avant le fait qu’une dalle bétonnée de 250m2 non végétalisable subsistera à la fin.
  • Les risques géotechniques et hydrologiques
    La commission a estimé que les risques avaient été insuffisamment étudiés, s’appuyant sur l’avis de l’Autorité environnementale.
  • Les atteintes sociales
    C’est l’utilisation de la zone artisanale de la Fontaine du Vaisseau, à Neuilly-Plaisance, pour accueillir le centre de dépannage des trains (CDT), qui a coincé. L’installation sur cette zone aurait impliqué une relocalisation des entreprises et la commission a estimé que 400 emplois étaient menacés.
  • atteintes à la santé publique durant le chantier
    La commission a pointé les nuisances sonores du chantier à proximité de deux Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) en entrée et sortie de tunnelier, l’un (La Dame blanche) en bordure du bois de Vincennes, l’autre (Les Eglantines) à Neuilly-Plaisance
  • bilan carbone
    Même sur le bilan carbone, qui fait partie des arguments en faveur du métro grâce au report des automobilistes sur les transports en commun, la commission d’enquête a estimé qu’il était mauvais, estimant que le projet entraînerait une augmentation des gaz à effet de serre.

Télécharger le détail des conclusions
Télécharger l’intégralité du rapport

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
9 commentaires pour La commission d’enquête publique stoppe le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi