Economie | Val-de-Marne | 05/12/2022
Réagir Par

L’actu économique du Val-de-Marne #14 : économie sociale et solidaire, chèque énergie mode d’emploi, commerces, attractivité du centre-ville

L’actu économique du Val-de-Marne #14 : économie sociale et solidaire, chèque énergie mode d’emploi, commerces, attractivité du centre-ville

L’économie sociale et solidaire en chiffres. Le Grand Orly Seine Bièvre récompense l’ESS. Chèque énergie de la région et bouclier tarifaire de l’État mode d’emploi. Comment doper l’attractivité du centre-ville ? Ce chef des Apprentis d’Auteuil qui fait aimer la queue de bœuf. Nouveau restaurant. À l’agenda cette semaine : le salon de l’immobilier d’entreprise, l’annonce du lauréat de la Cité de la gastronomie, une matinale sur les achats responsables et encore une grande soirée des réseaux d’entreprises à la CCI.

Economie sociale et solidaire

Le Grand Orly Seine Bièvre encourage 7 structures

Associatifs, représentants des collectivités locales, mécènes : une cinquantaine de professionnels se sont retrouvés ce mercredi 30 novembre à la maison de l’environnement d’Arcueil à l’occasion de la remise des prix de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) de l’intercommunalité Grand-Orly Seine Bièvre. 7 structures ont été encouragées, dont plusieurs visant à faciliter l’organisation du secteur de l’ESS. C’est le cas par exemple du Collectif des épiceries sociales et solidaires d’Île-de-France, né en pleine pandémie, du constat d’isolement des épiceries sociales. Le collectif invite à mutualiser les approvisionnements des épiceries solidaires du territoire pour réduire leurs dépenses. Dans le même esprit, Profession sports et loisirs propose aux employeurs de l’ESS de se “partager” des salariés en réinsertion et projette de créer 5 temps plein supplémentaires d’ici à la fin 2023.

Ci-dessous la liste complète des projets soutenus :

Nom de la structureIntitulé du projetMontant proposé par le jury
Collectif des épiceries sociales et solidaires d’IDFMutualisation des approvisionnement et animations entre épiceries sociales et solidaires du territoire.10 000 euros
Profession Sports et LoisirsCompétences partagées : une solution pour l’ESS pour mutualiser les fonctions support sur le territoire.5000 euros
L’Ecume des ChosesCréation d’une ressourcerie généraliste à Chevilly-Larue.10 000 euros
Les BokhalésSécurisation des approvisionnements bio et en circuit-court de la cantine solidaire de la Pagaille à Ivry-sur-Seine.10 000 euros
Librairie Points CommunsCréation d’un café culturel coopératif à Villejuif.10 000 euros
La Ferme du Parc des MeuniersConsolidation des activités ESS de la ferme socio-pédagogique à Villeneuve-le-Roi.8000 euros
La FAH-BRIQUE/ Zone-AH 94Préfiguration d’une filière de réemploi du dibond et de production alimentaire sur le territoire.7000 euros

Vie des d’entreprises, créations, activités des clubs, initiatives, mouvements, formation, forums de l’emploi, rendez-vous des entrepreneurs… Citoyens.com vous rend compte de l’actualité économique en Val-de-Marne chaque lundi.
Si vous souhaitez partager votre actualité et vos initiatives, envoyez un mail à redaction(a)citoyens.com

Speed-dating

Relever de l’Economie sociale et solidaire ne dispense pas de professionnaliser et c’était l’enjeu de la séance de speed-dating organisé par le territoire Grand Orly Seine Bièvre à l’issue de remise des prix, ouverte à tous les acteurs, lauréats ou non. Mélodie Moussallam, fondatrice du Bureau des légumes, qui livre des fruits et légumes de producteurs locaux sur le lieu de travail, est venue en profiter. Assise à la table des représentants du Grand Orly Seine Bièvre et de la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (Cress), elle cherche à se mettre en relation avec des producteurs et des entreprises qui pourraient être intéressées.“Vous connaissez la Coop Bio d’Île-de-France [coopérative regroupant 57 producteurs bio franciliens, NDLR] ?”, propose du tac au tac Bruno Fialho, responsable ESS pour le Grand Orly Seine Bièvre.

Speed-dating à la table de l’EPT Grand Orly-Seine Bièvre et du Cress.

Quelques tables plus loin, Lidia Lages et Marion Lafon, en plein projet de création d’une ressourcerie à Chevilly-Larue, discutent avec Sidane Ndiaye et Elsa Moufflarge, du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA 94), et de Proj’aide, antenne du département dédiée à l’accompagnement des associations. Lancé officiellement en septembre 2021, le projet de ressourcerie, situé sur une ancienne crèche, est encore en travaux. La ressourcerie animera des ateliers gratuits autour de la collecte des déchets et du réemploi. Prochaine étape : obtenir l’agrément de chantier d’insertion dans la transition écologique, pour pouvoir employer des travailleurs en réinsertion.

Vos annonces légales et enquêtes publiques sur 94 Citoyens
Voir notre plate-forme
Plus d’infos à ajl(a)citoyens.com

L’ESS représente près de 8% des emplois en Val-de-Marne

En 2020, l’ESS représentait 42 750 emplois du Val-de-Marne, soit 7,7 % des emplois totaux et 10,6 % des emplois privés, selon les chiffres du conseil départemental. Si les chiffres exacts ne sont pas encore connus pour cette année, le département estime que ce sont environ 500 emplois supplémentaires qui ont été créés dans le secteur en 2022.

Parmi ces emplois, la Chambre Régionale d’Économie Sociale et Solidaire (Cress) d’Île-de-France estime qu’un tiers (33 %) sont des emplois situés dans le domaine de l’action sociale. Dans ce secteur économique, l’ESS s’est rendue indispensable, représentant 52,9 % des emplois du secteur. C’est d’autant plus le cas dans le domaine du sport et des loisirs, où 77 % des emplois appartiennent à un régime affilié à l’ESS.

Hormis les métiers du “care” (auxiliaires de vie, aides à domicile, aides soignants…), ce sont les enseignants du secondaire et du supérieur qui sont le corps de métier le plus représenté au sein des emplois de l’ESS, avec 2320 postes. Viennent ensuite les ouvriers non qualifiés, au nombre de 2061. À noter que les aides soignantes occupent à elles seules 1714 emplois, selon la Cress.

Parmi les structures sociales et solidaires, une très large majorité (89% des structures, 85% des emplois de l’ESS) prennent la forme d’associations. Une domination qui s’explique “probablement parce que les associations sont plus faciles à créer”, explique Léo Voisin, représentant de la Cress.

En moyenne, les structure de l’ESS comptent davantage d’emplois que les entreprises classiques. Alors que ces dernières comptent en moyenne 15,2 emplois (et 11,7 équivalents temps plein), les entreprises privées classiques en comptent plus d’un tiers de moins (9,8 emplois, et 8,5 équivalents temps plein.

Les chèques énergie de l’État et de la région : pour qui, pour quoi, combien, comment ?

Chèque efficacité énergétique de la région Ile-de-France

Pour qui ?
Toutes les entreprises de moins de 20 salariés, quel que soit leur secteur d’activité.
Pour quoi ?
Pour financer des investissements permettant de réduire la consommation d’énergie (isolation, remplacement d’équipement par des produits de basse consommation…)
Combien ?
5 000 euros maximum, correspondant à 50% du montant de l’investissement HT.
Comment ?
Déposer un dossier de demande en ligne avec les factures acquittées et pièces justificatives de l’activité de l’entreprise.
Lien vers la plate-forme d’aide

Bouclier tarifaire de l’État

Pour qui ?
Les entreprises de moins de 10 salariés, un chiffre d’affaires maximum de deux millions d’euros et un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.
Pour quoi ?
Mis en place à la fin de l’année 2021, le bouclier tarifaire permet de plafonner la hausse des factures d’électricité à 4 %. Il sera prolongé ensuite avec une hausse maximale du prix fixée à 15 % à compter de janvier 2023, et à 15 % également pour l’électricité à compter de février 2023.
Combien ?
Plafonnement de la facture.
Comment ?
Se rapprocher de son fournisseur d’énergie

Autres aides de l’Etat

D’autres mesures de soutien concernent également la fiscalité ainsi que l’aide au paiement des factures, qui concernent cette fois toutes les entreprises.
Lien vers la page dédiée aux dispositifs de l’Etat

Le collège culinaire de France distingue Les fromages divins à Fontenay-sous-Bois

Coprésidé par Alain Ducasse et Alain Dutournier, le Collège Culinaire de France, collectif de 3000 artisans dont 2000 restaurateurs qui vise à promouvoir l’artisanat vs l’alimentation industrielle, vient de distinguer 12 nouveaux artisans en Ile-de-France. Parmi eux, Les Formages divins officie à Fontenay-sous-Bois depuis quelques années. Parmi ses dernières initiatives, le fromager a détourné le black friday en organisant à la place un atelier pour fabriquer son fromage frais et composer son plateau.

Appels à projets

10ᵉ concours Arc de l’innovation jusqu’au 12 décembre

Accompagnement individuel, mise en réseau, ateliers collectifs.. et dotation de 5 000 euros, voilà ce qu’il a à gagner à participer à la 10e édition du concours Arc de l’innovation qui récompense les initiatives à impact local positif de l’Est parisien.

Plus d’infos et inscriptions

Commerces et talents

Le chef des Apprentis d’Auteuil de Thiais monte sur le podium du championnat d’Europe de la meilleure recette de produits tripiers

De la queue de bœuf croustillante menthe et coriandre. C’est avec cette recette que Sylvain d’Avico, professeur et chef aux Apprentis d’Auteuil de Thiais s’est classé troisième du Championnat d’Europe de la meilleure recette de produit tripier ! Organisé par la Confédération de la Triperie Française, ce concours a réuni 22 chefs finalistes au Min de Rungis fin novembre. Le gagnant, Rémy Mariolles, chef du Cheval Blanc à Ferrières en gâtinais, a séduit le jury par son ris de veau en deux façons légumes acidulés pommy granny vinaigrette moutarde tandis que le jeune chef irlandais Joey Doverman, qui mitonne à la Cour des loges à Lyon, a fait découvrir la langue de bœuf au whisky. La remise des prix aura lieu sur le salon de l’agriculture 2023.

Pitaya : des spécialités thaï au centre commercial Pince Vent

Le réseau de street-food thaï Pitaya, qui compte environ 160 unités en France, vient d’ouvrir à Chennevières-sur-Marne, sur 122 m2 au centre commercial Pince Vent. L’enseigne bordelaise s’était précédemment installée à Créteil Soleil. ouvert du lundi au dimanche de 11h à 23h.

Mode d’emploi pour rendre un centre-ville attractif

Comment faire le diagnostic, élaborer un plan d’action, bâtir un récit attractif, promouvoir le centre-ville, ancrer ses commerçants, fidéliser les consommateurs, évaluer sa stratégie et sa mise œuvre ? Réponse en 9 fiches pratiques détaillées sur 166 pages, concoctées par l’Institut Paris Région et la Métropole du Grand Paris avec schémas et témoignages à l’appui.
A télécharger directement sur le site de Paris Région.

Études

Les chiffres de la reprise économique en Ile-de-France, par le Crocis CCI

Créations d’entreprises en hausse
68 472 créations au 3e trimestre 2022 : en hausse de 13,3 % par rapport au 3e trimestre 2021.

Grosse augmentation des défaillances d’entreprises
2 203 défaillances d’entreprises en Ile-de-France au 2e trimestre 2022, en augmentation de 28,2 % sur un an.

Taux de chômage en baisse
En baisse depuis la fin de la pandémie, le taux de chômage a retrouvé son niveau d’avant la crise, à savoir 7,2 %

Immobilier d’entreprises : reprise timide
L’impact de télétravail se fait sentir. La demande placée de bureaux a certes crû de 11,5 % par rapport au troisième trimestre 2021 mais reste inférieure de 21,6 % par rapport à l’été 2019.

Fréquentation hôtelière : reprise constante
L’année 2022 se rapproche de 2019 : – 4,7 % entre les 2e trimestre 2022 et 2019. + 0,1 % entre les 3e trimestres 2022 et 2019.

Le trafic passagers des aéroports parisiens reste en retrait
Malgré une reprise, le trafic passagers d’Orly et Roissy en octobre 2022 reste en baisse de 11,4% par rapport à octobre 2019.

Plus d’infos

Emploi

50 postes à pourvoir immédiatement chez NGE Ile-de-France, 400 en 2023

NGE Ile-de-France, filiale régionale du groupe de BTP, annonce lancer le recrutement immédiat de 50 collaborateurs et prévoit d’en embaucher 400 d’ici à 2024. Le groupe, qui précise former les collaborateurs via son propre centre, reconnu comme CFA, explique se développer sur des métiers émergents, citant les travaux paysagers, de dépollution, le recyclage, la smart city…). “Les besoins concernent tous les niveaux avec des volumes plus importants pour les employés et les ouvriers”, détaille le groupe qui compte 16 000 salariés. “Notre carnet de commandes nous permet d’être confiants et de proposer des postes pour différents profils sur des métiers en tension (conducteurs d’engins, géomètres, projeteurs BIM, techniciens, cadres exploitants…)“, détaille Martin Fontaine, directeur opérationnel NGE, dans un communiqué.

A l’agenda

Décembre

Matinale des achats responsables au Grand Orly Seine Bièvre

Une matinée de rencontre entre les acheteurs publics et les structures de l’Economie sociale et solidaire (ESS).
Mardi 6 décembre de 9h à 12h au siège du GOSB à Orly
Plus d’infos

SIMI 2022 : le salon des grands projets immobiliers

Le SIMI 2002, salon des grands projets immobiliers et urbains, se tiendra du mardi 6 au jeudi 8 décembre au palais des congrès de Paris.
Voir article détaillé dans le dernier Actu éco
Infos pratiques
Voir le cycle de conférences

Annonce du lauréat de la Cité de la gastronomie de Paris Rungis

Fin du suspense concernant l’opérateur de la future Cité de la gastronomie de Rungis. Le lauréat sera dévoilé lors d’une soirée spéciale ce mardi. Plus d’infos la semaine prochaine!

Soirée des réseaux d’entreprises à la CCI du Val-de-Marne

A l’occasion de la clôture du réseau Dynamik, grande soirée des réseaux d’entreprises à la CCI du Val-de-Marne. Jeudi 8 décembre de 18h30 à 21h.
Plus d’infos, inscriptions

Deuxièmes rencontres pour le mieux vieillir organisées par Silver Innov

Mardi 13 décembre de 9h à 14h chez Silver Innov (54 rue Molière) à Ivry-sur-Seine
Conférence sur : comment l’innovation peut aider les acteurs médico-sociaux à répondre à leurs besoins ?
Forum à la rencontre des startups de Silver Innov’ : leurs solutions, les futurs produits et services à développer
Ateliers thématiques autour des besoins et pistes de réflexion avec les acteurs médico-sociaux
Déjeuner
Plus d’infos et inscriptions

Février 2023

Portes ouvertes à l’Université Paris Est Créteil (Upec)

Samedi 11 février de 9h à 17h
Plus d’informations

Lire aussi :
Actu éco 94 #1 : métiers verts, lingerie bio, nouvelle formation data
Actu éco 94 #2 : entrepreneuses de choc / Sciences Po à l’Upec / immobilier industriel / innovation
Actu éco #3 : nouveau coworking, économie circulaire et leasing, école à coder, appels à projets
Actu éco #4 : meilleur caviste, l’Epita s’attaque à l’IA, métiers en tension
Actu éco #5 : rentrée de Saint-Maur Entreprendre, bien manger pour tous
Actu éco #6 : karting volant, RSE au parc des Petits Carreaux, nouveau président Entreprendre 94
Actu éco #7 : Vitawin connecte école et entreprises, nouveau président Face 94, créations d’entreprises
Actu éco #8 : 60 000 paniers sauvés de la poubelle chez Transgourmet, Essilor rachète ses actions, nouveaux bureaux à Ivry Confluences…
Actu éco #9 : mission locale au centre commercial, caviste du 94 sacré champion de France
Actu éco #10 : trophées de Paris Est Marne et Bois, mois de l’ESS dans le Grand Orly Seine Bièvre, nouveau parc d’activités, intelligence artificielle au Min de Rungis
Actu éco #11 :  ces entreprises qui produisent en France
Actu éco #12 : faire vivre l’industrie en Val-de-Marne
Actu éco #13 : l’ESS à l’honneur / Free Proxi attaque /préparer le Simi

Rédaction : Raphaël Bernard et Cécile Dubois

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour L’actu économique du Val-de-Marne #14 : économie sociale et solidaire, chèque énergie mode d’emploi, commerces, attractivité du centre-ville

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.