Transports | | 01/06
Réagir Par

L’arrivée de la ligne 12 du métro au centre d’Aubervilliers ravit les voyageurs

L’arrivée de la ligne 12 du métro au centre d’Aubervilliers ravit les voyageurs © CH

Le dernier prolongement de la ligne 12 du métro a été inauguré mardi 31 mai avec deux nouvelles stations, Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers. Un aboutissement très attendu pour les usagers qui se réjouissent des temps de trajet qu’ils vont gagner quotidiennement.

J’éprouve une grande fierté de voir le nom d’Aimé Césaire au-dessus de cette fresque”, se réjouit Lionel qui vit depuis quatre ans dans le quartier Monfort d’Aubervilliers. La nouvelle station de la ligne 12 baptisé du nom du poète et homme politique martiniquais a été ouverte au public ce mardi avec celle de Mairie d’Aubervilliers en présence de nombreux habitants et élus.

Station Mairie d’Aubervilliers ligne 12.

Paris à trois stations

Cahier d’un retour au pays natalUne saison au CongoDiscours sur le colonialisme… A l’évidence le jeune homme de 29 ans connaît l’œuvre de Césaire, dont une des nièces était présente lors de l’inauguration avec son fils qui, coïncidence improbable, travaille comme animateur mobile de la RATP sur la ligne 12.

Je ne suis pas Antillais, mes parents sont congolais, mais c’est tout un symbole qu’un homme qui s’est battu pour la reconnaissance de la communauté noire, pour l’universalisme de la condition humaine, soit mis à l’honneur, s’enthousiasme Lionel. C’est plus qu’un hommage parce que c’est au quotidien que des milliers de gens diront son nom. Et ce qui est le plus important, c’est que la vie de nombreuses personnes sera dorénavant plus facile. Paris n’est plus qu’à trois station.”

Nita par exemple, une aide-soignante de 52 ans, a profité de son jour de repos pour assister à l’inauguration de la ligne. Elle n’aura plus à faire qu’un seul changement pour se rendre à son travail à Courbevoie. “D’habitude je pars à 7h00 pour commencer à 8h00, explique-t-elle. Je prends le bus 150, je descend à La Courneuve où je prends le RER B. De là je vais à Châtelet, puis RER A jusqu’à La Défense. Maintenant, je vais juste aller à Gare Saint-Lazare pour rejoindre le RER A à Auber. Ils disent que c’est à 20 minutes. Donc c’est déjà ça de gagné.

A 13h00 pile, la ligne est officiellement ouverte au public. Pour Idrissa, 37 ans, qui descend l’escalator, “c’est une révolution. Comme je fais des chantiers un peu partout dans Paris, me voila à 10 minutes de La Chapelle.” Kady, 19 ans, déambule dans la nouvelle station avec une amie en mitraillant de photos. “Pour aller à Paris, plus besoin d’allers au Quatre Chemins“, se réjouissent-elles. Devant le plan des stations, Assiah étudie quant à elle les nouvelles possibilités qui s’offre à elle. “J’étais curieuse de voir, on l’a tellement attendu que je n’en reviens pas“, confie-t-elle.

© CH
Station Mairie d’Aubervilliers ligne 12.

Fin d’une longue attente

Comme elle, Cassama, un autre habitant du quartier de la mairie d’Aubervilliers, a subi presque toute la durée des travaux. “Ça a duré longtemps, c’était pénible et ils ont été prolongés plusieurs fois. C’est vrai que ce n’était pas facile à vivre surtout à cause de la circulation. Il y a aussi des commerçants qui ont vu leur activité plonger. Mais maintenant c’est fini, c’est une bonne chose, tout le quartier va changer,” indique-t-il.

Sur la tribune installée pour l’occasion devant la nouvelle station Mairie d’Aubervilliers, Karine Franclet, la première magistrate de la ville, a loué “la patience des Albertivillariens“. “L’arrivée du métro en plein cœur de la ville est un vrai soulagement (…) Ce prolongement est aussi un signal fort pour nos villes du périphérique. Il va permettre de décloisonner notre territoire et des quartiers entiers“, a-t-elle déclarée.

Stéphane Troussel, le président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, a pour sa part rappelé la longue attente des habitants d’Aubervilliers et l’inauguration en 1997 d’une station fictive en carton pâte sur la place de la mairie avec l’ancien maire (PCF) Jack Ralite. Des partisans pour que son nom soit donné au nouveau terminus de la ligne 12 étaient d’ailleurs aussi présents, banderole à la main.

Dix ans après l’ouverture de la station Front populaire en 2012, à la lisière de Saint-Denis et Aubervilliers, le prolongement de la ligne 12 a pris quatre ans de retard en raison de difficultés techniques qui en ont aussi alourdi le coût. Au total, le projet, inscrit au plan Etat-région (2007-2013), représente un investissement de 244 millions d’euros financés par l’Etat, la région Ile-de-France et le conseil départemental de Seine-Saint-Denis qui y contribue à hauteur de 42 millions d’euros.

© CH
Le prolongement de la ligne 12 à Mairie d’Aubervilliers, inauguré mardi 31 mai.

`

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour L’arrivée de la ligne 12 du métro au centre d’Aubervilliers ravit les voyageurs
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi