Culture | | 06/09
Réagir Par

Le Kremlin-Bicêtre lance sa médiathèque en kit pour aller dans les quartiers

Le Kremlin-Bicêtre lance sa médiathèque en kit pour aller dans les quartiers © Fb

Aller vers les habitants de tous les quartiers, tel est l’enjeu de la réplique mobile, en kit, de la médiathèque municipale du Kremlin-Bicêtre.

Place Jean-Baptiste Clément, le centre commercial Okabé a davantage de succès que la médiathèque L’Echo. Cet espace culturel propose pourtant plusieurs dizaines de milliers d’ouvrages pour enfants et adultes, ainsi que des animations comme les projections de films, histoires lues, rendez-vous pour tout petits, jeux de société et encore les jeux vidéo.

Faire découvrir ce lieu et y attirer des publics de tous les quartiers reste un défi que la ville espère relever en allant vers les usagers. “Trop de gens se disent que ces équipements ne sont pas fait pour eux et n’osent pas s’y rendre”, constate Jean-Luc Laurent, maire MRC de la commune, qui fait un parallèle avec le projet Demos, un partenariat noué avec la Philharmonie de Paris depuis trois ans qui permet aux écoliers d’apprendre un instrument de musique et les incite à entrer au conservatoire”.

Pour aller vers les habitants, la commune a fait l’acquisition d’une médiathèque mobile, l’Ideas box. Conçue par le designer Philippe Starck pour l’ONG Bibliothèque Sans Frontières afin d’ouvrir des espaces culturels et éducatifs dans le monde entier, d’abord sur des lieux de crise humanitaire puis dans des endroits reculés, elle se compose de quatre caisses de transport sur roulettes rapidement convertibles en centre culturel avec des livres, des tablettes, des ordinateurs et des jeux.

“Je me rappelle d’un déploiement au Burundi, c’était formidable! Les enfants jouaient et lisaient pendant que leurs mamans faisaient du business grâce aux outils numériques. En France, ce sont les territoires ruraux et les quartiers populaires qui s’intéressent. Nous avons par exemple lancé une première Ideas Box en Ile-de-France à Sarcelles, qui s’est spécialisée dans la prévention santé, explique Patrick Weil, le président de Bibliothèque Sans Frontières. Cela reste moins coûteux que de construire une médiathèque ou lancer un bibliobus.”

Au Kremlin-Bicêtre, cette médiathèque mobile a représenté un investissement de 87 000 euros, dont 12 000 euros pris en charge par la région.

Les 20 médiathécaires de l’Echo à la manœuvre

La ville a commencé à tester sa médiathèque en kit cet été au parc Philippe Pinel, lors des Estivales. Au programme : jeux en bois, petit théâtre de marionnettes japonaise (kamishibai), livres pour enfants et adolescents et aussi tablettes sur lesquelles ont été téléchargés des jeux. “Nous avons formé notre équipe d’une vingtaine de médiathécaires puis commencé à mener des actions, notamment dans le quartier des Martinets, témoigne Julie Bourdon, directrice de la médiathèque. La dynamique est lancée. Nous souhaitons également travailler à l’enrichissement du lien intergénérationnel avec le club Lacroix pour les retraités et les centres de loisir. Il faut diffuser cet outil et former les partenaires pour l’utiliser efficacement et réussir à casser les frontières invisibles.”

Dans le Val-de-Marne, d’autres initiatives culturelles itinérantes ont vu el jour depuis quelques années à l’instar du bibliobus du plateau briard, des micro-folies, des musées et fab-labs portatifs.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le Kremlin-Bicêtre lance sa médiathèque en kit pour aller dans les quartiers
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi