En images | Val-de-Marne | 03/02
Réagir Par

Le premier téléphérique du Val-de-Marne et d’Ile-de-France rebaptisé Câble 1

Le premier téléphérique du Val-de-Marne et d’Ile-de-France rebaptisé Câble 1 © IDFM

Alors que les premiers travaux de défrichement démarrent pour réaliser les fouilles archéologiques préventives aux constructions des stations du futur téléphérique Créteil – Villeneuve-Saint-Georges, Ile-de-France Mobilités a mis en ligne de nouvelles perspectives du projet et annonce un nouveau nom, Câble 1.

Initialement défendu par le Val-de-Marne et les villes concernées, notamment Limeil-Brévannes, ce téléphérique qui doit désenclaver des quartiers de Villeneuve-Saint-Georges, Valenton et Limeil-Brévannes pour les mettre à portée de métro, s’appelait Téléval. Désormais porté par l’autorité organisatrice des transports de la région, Ile-de-France Mobilités (IDFM), il a ensuite été renommé Câble A- Téléval. Il s’appelle désormais Câble 1, manière de l’aligner sur les lignes de métro et de tramway.

© IDFM

Le projet, déclaré d’utilité publique, doit démarrer ses travaux dans le courant de l’année pour une mise en service en 2025. La prochaine étape consistera en l’adoption de l’avant-projet lors du prochain Conseil d’administration. En attendant IDFM a publié de nouvelles images.

© IDFM

Le Câble A – Téléval en bref
L’enjeu de ce premier téléphérique francilien est de désenclaver des quartiers enchevêtrés dans des voies ferrées et routes nationales en les reliant en un quart d’heure à une station de métro. Le téléphérique reliera Créteil (ligne 8) à Villeneuve-Saint-Georges en traversant à la fois des quartiers déjà peuplés et d’autres en devenir comme la zac Pologne à Villeneuve-Saint-Georges ou Joliot-Curie à Valenton. Le parcours s’effectuera sur 4,5 km en passant par 5 stations (Bois Matar, Emile Combes, Emile Zola, Temps durables, Pointe du lac), le tout en 17 minutes. Outre le métro à Créteil, les stations sont toutes connectées à des lignes de bus locales. Techniquement, le téléphérique doit survoler ce morceau du sud francilien à 25 à 40 mètres au-dessus du sol pour enjamber la plateforme fret ferroviaire, le TGV, les RN 6, RN 406, RD 60 et le relief en plateaux. Il s’appuiera pour cela sur 30 pylônes, espacés de 150 mètres chacun. Chaque cabine pourra transporter 10 personnes. Sa capacité de trafic est évaluée à 2000 voyageurs par heure dans chaque sens. Le projet est budgété à 132 millions d’euros, cofinancés par la région, le département et l’Etat. Il y a huit mois, IDFM annonçait une mise en service fin 2024, désormais, l’autorité annonce la livraison pour 2025.

© IDFM

Voir tous les articles de 94 Citoyens sur le Téléval – Câble A, depuis sa genèse en Val-de-Marne jusqu’à sa concrétisation, et les débats suscités.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le premier téléphérique du Val-de-Marne et d’Ile-de-France rebaptisé Câble 1
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi