Service public | | 08/03
Réagir Par

Les éboueurs de Paris Est Marne et Bois fêtés pour leur acte de sauvetage héroïque

Les éboueurs de Paris Est Marne et Bois fêtés pour leur acte de sauvetage héroïque © Fb

Sans l’intervention de Florian Gallon, Anthony Giraldez, Christophe Hugot et Naoufal Attouman, quatre agents alors en pleine tournée de ramassage d’ordures à Saint-Maur-des-Fossés le 17 février dernier, l’incendie d’un appartement de l’avenue Marinville aurait pu être fatal.

C’était il y a déjà trois semaines mais les images traumatisantes de l’incendie sont encore dans toutes les têtes. “Nous habitons au rez-de-chaussée dans une résidence situé en face. Au départ, avec ces cris, nous pensions qu’il s’agissait d’une bagarre. Puis, en sortant, nous avons vu le feu et cet homme avec un bébé dans les bras qui m’a expliqué la situation. Nous avons ouvert le couloir de notre résidence pour accueillir les sinistrés”, se remémore Anne. Du sinistre, quelques stigmates demeurent sur la façade de la résidence. Un contreplaqué a été placé sur l’ouverture de l’appartement littéralement soufflé par l’explosion. De la suie a marqué les fenêtres du logement situé au-dessus.

Pour les victimes, un couple avec une fillette âgée de quelques mois, la situation reste compliquée. “La mère et sa fille sont sorties d’affaire et devraient bientôt pouvoir quitter l’hôpital. Le père a en revanche subi plusieurs opérations et est toujours en coma artificiel”, explique Sylvain Berrios, le maire de Saint-Maur-des-Fossés.

L’incendie a démarré vers 5h45. Selon les éléments communiqués par la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, c’est en branchant sa trottinette électrique pour la charger que le père a provoqué une explosion. Les trois occupants de l’appartement ont été grièvement brûlés. Par chance, au même moment, une équipe d’éboueurs de Paris Est Marne et Bois était en pleine tournée, sur l’avenue Marinville. “C’était la première fois que nous étions tous les quatre ensemble. Habituellement, nous effectuons cette tournée avec un équipage différent mais il a fallu gérer une absence”, explique Florian Gallon.

Naoufal Attoumani a été intégré à l’équipe, le matin même. Adepte de musculation, de boxe et de cross-fit, c’est lui qui a escaladé la façade pour monter sur le balcon de l’appartement sinistré et prendre la petite Menel, dans ses bras. “J’ai aperçu une petite murette sur laquelle je me suis appuyé. J’ai récupéré le bébé puis j’ai voulu nous mettre en sécurité en passant dans l’appartement voisin. Il a fallu franchir une sorte de paroi de séparation. J’ai frappé au volet des voisins qui ont mis du temps à comprendre qu’il y avait le feu”, résume-t-il. Pendant plusieurs heures, le bébé va attendre l’arrivée de l’ambulance pour l’hôpital Necker, blottie contre le ripeur. “J’ai l’habitude, j’ai deux enfants de 12 et 15 ans. L’un d’entre eux aimerait d’ailleurs être pompier !”, confie-t-il. De leur côté, les 3 collègues ont aidé les habitants à évacuer le bâtiment.

Ce mardi midi, le territoire Paris Est Marne et Bois, en charge de la collecte des déchets, a décidé de fêter dignement l’exploit des quatre agents en organisant un buffet en leur honneur. “Ce que vous avez fait n’était pas évident et nous vous témoignons de la reconnaissance. Vous avez fait preuve d’un grand sens du service public et de courage”, les a remerciés le président du territoire, Olivier Capitanio.

” Ils ont fait preuve d’un grand sang froid et peuvent être très fier de ce qu’ils ont accompli”, a abondé le lieutenant-colonel Frédéric Leborgne, chef du bureau opérations instruction (BOI) au deuxième groupement de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Les éboueurs de Paris Est Marne et Bois fêtés pour leur acte de sauvetage héroïque
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi