Transports | | 31/05
Réagir Par

Ligne 15 Est: des habitants de Bondy et quatre associations déposent un recours en justice

Ligne 15 Est: des habitants de Bondy et quatre associations déposent un recours en justice © CH

Le bras de fer entre quelques habitants et associations et le maître d’ouvrage du Grand Paris Express se durcit à Bondy. Les premiers ont déposé un recours auprès du tribunal administratif de Montreuil contre le projet de chantier de gare de la future ligne 15 Est du métro qui reliera Saint-Denis à Champigny-sur-Marne via Rosny-sous-Bois.

Lorsqu’il avait déposé un recours gracieux en février auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis, Francis Redon, président d’Environnement 93, avait prévenu: “On ira jusqu’au bout.” Trois mois plus tard, il a déposé un recours lundi 23 mai avec d’autres associations et habitants. Il vise la déclaration d’utilité publique du chantier de la future gare de Bondy sur la ligne 15 Est du Grand Paris Express (GPE).

Toutes les tentatives proposant des solutions alternatives au projet d’emprise travaux de la gare de Bondy (…) toujours rejetées ou ignorées ne laissent aucune autre alternative que le recours déposé auprès du tribunal administratif de Montreuil“, explique l’association Environnement 93.

Le chantier du métro a besoin de place

Les opposants au projet contestent le choix de la Société du Grand Paris (SGP), l’établissement public qui est chargée de réaliser le métro périphérique, de recourir à une emprise complémentaire à celle où se déroulera le chantier proprement dit, c’est-à-dire, le long des voies du RER E. Celle-ci se situerait sur une parcelle située de l’autre côté de ces voies à Bondy Sud.

Si elle indique qu’elle “ne commente pas les procédure judiciaire en cours“, la SGP rappelle que “l’emprise de chantier principale (…) est trop réduite pour mener à bien un chantier de métro, nous avons donc besoin d’une emprise complémentaire, située au croisement des rues Etienne Dolet, Rampe du pont et Route de Villemomble.”

Expropriations

Les trois familles expropriées ne l’entendent pas de cette oreille et les opposants au projets estiment que la SGP en profitera pour faire de la promotion immobilière. “La décision d’acquérir un pavillon n’est jamais prise à la légère. La Société du Grand Paris est consciente de l’impact humain mais ces acquisitions sont absolument nécessaires pour permettre de réaliser le chantier de la gare de Bondy et réduire les nuisance en centre-ville“, dément le maître d’ouvrage qui ajoute ne recourir à l’expropriation “que dans le cas où les négociations amiables n’auraient pu aboutir“, ajoutant qu’ “à l’issue des travaux, les terrains correspondant à des reliquats non affectés aux infrastructures du GPE pourront faire l’objet de reventes ultérieures pour l’usage de projets en partenariat avec les collectivités locales et non déterminés à ce jour” et que “ces projets devront nécessairement s’inscrire dans les réflexions d’aménagement urbain de la collectivité et se conformer au plan local d’urbanisme.”

Transit des déblais

L’objectif de la SGP étant de créer un espace de stockage des déblais, le recours en justice est également motivé par l’impact du projet sur le cadre de vie, la santé et la sécurité des riverains et notamment des enfants de la crèche départementale Janusz Korczak. A ce sujet, la SGP répond que les déblais qui transiteront via cette emprise sont “sans danger”. Pour ce qui est de la crèche, elle s’engage “à ce qu’aucun camion ne circule dans la rue Etienne Dolet et ne passe donc devant la crèche.”

Attribution du marché fin 2023

En définitive, ce sera le groupement d’entreprises qui remportera le marché de conception-réalisation qui décidera de l’utilisation de cette parcelle. Pour la gare de Bondy (marché 1 de la ligne 15 Est), la consultation a débuté fin 2020 et s’achèvera au 3ème trimestre 2023.

Le Grand Paris Express en bref
Pour rappel, le nouveau métro Grand Paris Express est principalement composé de plusieurs boucles périphériques qui permettront de faire le tour de la capitale depuis la banlieue et de rejoindre les aéroports d’Orly et de Roissy Charles de Gaulle.
La première boucle sera composée trois lignes : la 15 Sud qui reliera Pont de Sèvres (Boulogne-Billancourt) à Noisy-Champs en passant par Champigny-sur-Marne, la 15 Est qui partira de Champigny-sur-Marne pour aller à Saint-Denis Pleyel et la 15 Ouest qui partira de Saint-Denis pour rejoindre Pont de Sèvres.
A l’Est, un arc plus large sera composé de la ligne 16 de Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs, prolongé d la 15 Sud entre Noisy-Champs et Champigny.
Au Sud-Ouest, la ligne 18 passera par Versailles, le Plateau de Saclay et Orly.
Pour compléter ces boucles, le Grand Paris Express comprend également le prolongement nord et au sud de la ligne 14, d’un côté vers Saint-Denis Pleyel, de l’autre vers l’aéroport d’Orly, ainsi qu’une ligne 17 qui partira de Saint-Denis Pleyel pour rejoindre Le Mesnil-Amelot en passant par l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.
Au total, le nouveau métro représente 200 km de ligne qui seront jalonnés de 68 stations dont 80% en correspondance avec le réseau existant.
Les mises en service doivent s’échelonner entre 2025 et 2030.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Ligne 15 Est: des habitants de Bondy et quatre associations déposent un recours en justice
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi