Justice | | 19/10/2022
Réagir Par

Lycée Joliot Curie à Nanterre: la justice rejette le recours d’un enseignant contre sa mutation

Le juge des référés du tribunal administratif de Versailles a rejeté mercredi le recours en urgence d’un professeur du lycée Joliot Curie à Nanterre (Hauts-de-Seine) qui contestait sa mutation “forcée” de cet établissement, agité depuis une semaine par un mouvement de protestations lycéen.

Kai Terada, un enseignant de mathématiques à Joliot Curie et co-secrétaire du syndicat Sud Education 92, a été muté dans un lycée de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), par un arrêté du 22 septembre.

Cette décision avait été prise “à la suite d’une mission d’observation réalisée par l’inspection générale (…) dont les conclusions recommandaient notamment d’étudier la possibilité d’un changement d’affectation de plusieurs personnels pour rétablir un fonctionnement serein de l’établissement”, rappelle le tribunal administratif de Versailles.

M. Terada, qui dénonce une “discrimination syndicale”, a contesté cette mutation lundi lors d’une audience devant un juge des référés.

Ce dernier ne lui a pas donné raison, “au motif que la condition d’urgence à laquelle est subordonnée la suspension en référé d’une décision administrative n’est pas remplie”, note le tribunal administratif, dans un communiqué.

Contacté par l’AFP, M. Terada a réagi mercredi en fustigeant “une décision complètement délirante”.

“Le juge des référés ne s’est pas prononcé sur le doute sérieux qu’il existe contre cette procédure”, a-t-il ajouté.

La décision rendue mercredi “ne préjuge en rien de la recevabilité de la demande d’annulation de la mutation et de ses chances de prospérer”, note le tribunal, rappelant qu’il lui appartient encore “de se prononcer ultérieurement en formation collégiale sur le recours au fond”.

“Je crains que les délais ne soient trop longs”, rétorque Kai Terada, qui a indiqué envisager de faire appel de cette décision du juge des référés.

Concernant sa nomination dans les Yvelines, qui lui ferait perdre son statut d’adhérent du syndicat Sud Education 92, dénonce-t-il, Kai Terada a indiqué “être en grève”. “Je suis plus remonté que jamais, je ne vais pas accepter cette décision”, a-t-il expliqué.

La mutation de cet enseignant a été “l’étincelle qui a mis le feu aux poudres” au lycée polyvalent Joliot Curie à Nanterre, a expliqué cette semaine à l’AFP Jean-Pierre Bellier, l’adjoint au maire de Nanterre chargé de l’Action éducative.

Depuis plus d’une semaine, les élèves protestent contre la fin du dispositif d’aide aux devoirs, le cadre d’application du principe de laïcité, mais aussi en soutien à cet enseignant.

Des protestations diverses qui ont pu dégénérer avec des affrontements parfois violents entre jeunes et policiers, marqués par des tirs de mortiers d’artifice et des interpellations. 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Lycée Joliot Curie à Nanterre: la justice rejette le recours d’un enseignant contre sa mutation

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.