Consommation | | 12/01
Réagir Par

Maisons-Alfort: l’auto-école ferme et abandonne des dizaines d’élèves

Maisons-Alfort: l’auto-école ferme et abandonne des dizaines d’élèves

“Nous sommes au regret de vous informer de la fermeture définitive de notre établissement à compter de ce jour.” C’est en découvrant cette affiche sur la porte de l’auto-école du Fort à Maisons-Alfort que les élèves ont appris l’arrêt brutal d’activité de leur école. Plusieurs dizaines de clients tentent désormais de récupérer leur argent et leur dossier.

En une quarantaine d’années, l’auto-école s’était pourtant taillée une solide réputation. Nombreuses familles y ont inscrit leurs enfants pour la conduite accompagnée et les étudiants de l’école nationale vétérinaire (Enva) voisine y prenaient aussi leurs heures de conduite. La surprise a donc été totale. Les moniteurs avaient prévenu de la fermeture pour les fêtes de fin d’année et indiqué que les cours reprendraient début janvier. Mais le commerce n’a plus jamais rouvert ses portes.

“J’ai inscrit mon fils pour la conduite accompagnée. Naïvement, j’ai payé, en juin dernier, la totalité de la prestation qui allait de la préparation au code jusqu’à l’examen de la conduite, soit environ 1 200 euros. Nous l’avions motivé pour qu’il passe son code rapidement. La semaine dernière, il s’est rendu à l’auto-école avec les résultats de son examen et son emploi du temps pour caler ses premières séances de conduite”, explique Sandrine.

Sur l’écriteau laissé en guise d’adieu, l’auto-école invite à récupérer son dossier au bureau départemental de l’éducation routière, à Créteil.

Certains élèves, qui ont le numéro de téléphone du gérant, tentent alors de le contacter, en vain. Un message de l’opérateur indique que les lignes ne sont plus attribuées. Plusieurs clients, dont Sandrine, commencent à partager leur désarroi sur les réseaux sociaux et à solliciter de l’aide.

“Suite à un message posté sur un groupe Facebook d’habitants de Maisons-Alfort, beaucoup de clients ont témoigné et expliqué leur situation. Il semble que l’auto-école ait continué à inscrire des gens jusqu’en décembre. Cela fait penser à une arnaque. Au BER (Bureau d’éducation routière) de Créteil, un responsable nous a expliqués que les chances de pouvoir nous faire rembourser étaient faibles parce qu’elle ne faisait pas partie d’une liste d’auto-écoles protégées contre ce genre de risque”, poursuit-elle.

Parmi les témoignage, une femme explique s’être rendue le 18 décembre sur place. “Il m’avaient fait placer mes heures et dit qu’ils allaient faire des travaux dans l’établissement pendant les fêtes. Je pense qu’ils savaient déjà qu’ils allaient fermer”. Pour plusieurs malchanceux, l’histoire se répète. Des ancien clients d’une auto-école du quartier de Charentonneau, qui avait aussi fermé brutalement, s’étaient depuis réinscrits au Fort. “J’avais réglé 400 euros de frais un mois avant la fermeture, j’ai essayé de tout faire pour récupérer mon argent mais rien à faire s’ils sont en liquidation judiciaire…”, se désole une autre cliente.

Certains clients ont décidé de se rendre au commissariat pour déposer plainte mais la police a expliqué qu’il fallait plutôt aller au tribunal de commerce et s’adresser à un liquidateur judiciaire pour tenter de récupérer l’argent. Le tribunal de commerce de Créteil reconnaît avoir reçu un nombre important de sollicitations ces derniers jours. Des situations similaires se sont présentées ces dernières années avec d’autres auto-écoles en Val-de-Marne.

Ce mercredi, le tribunal de commerce a ouvert une procédure de liquidation judiciaire. C’est l’étude Deslorieux, à Saint-Maur-des-Fossés qui a été nommé liquidateur judiciaire. Il est chargé de rembourser les dettes aux créanciers prioritaires comme les impôts, banques ou l’Urssaf. Le liquidateur remboursera ensuite les autres créanciers. Il peut pour cela saisir les biens acquis par l’entreprise. Les clients doivent se faire connaître rapidement en remplissant une déclaration de créance en joignant les preuves du ou des contrats : factures, bons de commandes,…

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Maisons-Alfort: l’auto-école ferme et abandonne des dizaines d’élèves
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi