Initiative | | 02/05
Réagir Par

Marseille-Cachan à vélo : top départ pour Léo Perrin, prof motivé contre le décrochage scolaire

Marseille-Cachan à vélo : top départ pour Léo Perrin, prof motivé contre le décrochage scolaire

Professeur dans les métiers de la sécurité au lycée professionnel Robert Keller de Cachan, Léo Perrin défend la pédagogie par les projets concrets qui font briller les yeux des élèves comme les défis sportifs et collectifs. Exemple avec le Marseille-Cachan à vélo entamé ce lundi 2 mai.

Se fixer des défis qui donnent envie de se dépasser, cela a toujours été un moteur pour Léo Perrin qui s’est un peu langui à l’école avant de trouver sa voie dans les métiers de la sécurité et de prendre confiance en se fixant ses premiers challenges, partant seul à l’aventure dans de longues marches à travers la France.

Formateur depuis 18 mois au lycée professionnel de Cachan, il est bien décidé à partager sa passion par l’action plus que par des exposés et power points en salle de classe. Vrai feu à éteindre, mises en situation, le professeur sait comment motiver des ados blasés de théorie. C’est dans cet esprit qu’est né son défi sportif partagé, un Marseille Cachan à vélo. Un projet d’équipe avec tous les élèves volontaires qui souhaitaient participer aux préparatifs. “Il n’y a que trois élèves qui m’accompagnent qui se relaieront à vélo à mes côtés durant le périple mais toute une équipe s’est constituée pour travailler sur les préparatifs matériels, l’organisation, l’entraînement physique, la sécurité bien sûr, la communication… C’était l’occasion d’apprendre à gérer un projet de A à Z”, explique le jeune enseignant. “On a aussi été s’entraîner un week-end en faisant un bootcamp stage de survie avec ceux qui voulaient. Tout le monde pouvait participer quelque soit sa spécialité, j’ai des élèves de soins à la personne qui ont par exemple travaillé sur la restauration pour la fête d’arrivée”, motive-t-il. Au total, une quinzaine d’élèves se sont ainsi fédérés autour du défi vélo.

Pendant l’aventure, partie du Vieux Port de Marseille ce lundi et qui doit s’achever samedi 7 mai au foyer de Cachan, une équipe s’occupera aussi de relayer l’aventure sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram, avec des élèves sur place pour filmer, d’autres à Cachan pour coordonner. L’étape finale sera encore plus participative avec 6 élèves qui feront les 40 derniers kilomètres de Savigny-le-Temple à Cachan. Avec des étapes qui vont de 100 à 170 kilomètres par jour et des nuits en bivouac, le défi sportif est bien présent sans non plus relever de la mission impossible. Car l’enjeu est aussi de démontrer la faisabilité d’un challenge préparé, organisé, sécurisé, que les élèves s’approprient pour mener ensuite leur propre projet dans des conditions aussi bien cadrées. Montrer la voie par l’action, donner confiance, apprendre à travailler en équipe, un triptyque pédagogique essentiel pour Léo Perrin qui a décidé de dédier de s’appuyer sur son périple pour sensibiliser au décrochage scolaire.

Lutter contre le décrochage scolaire

“On ne parle pas assez des « décrocheurs ». Chaque année, environ 90 000 élèves quittent le système scolaire français. Et avec la crise sanitaire, le phénomène risque de prendre de l’ampleur”, insiste Françoise Eslinger, présidente du Foyer de Cachan qui défend également une pédagogie active pour “accueillir, accompagner, former, insérer”. Créé en 1915, le Foyer de Cachan accueille et aide des jeunes en difficultés scolaires et a accompagné plus de 41 000 jeunes depuis sa création. Aujourd’hui, le Campus héberge 450 lycéens et apprentis et 400 étudiants.

Pour suivre Léo et son vélo, rendez-vous sur Instagram ou Facebook avant l’arrivée festive au foyer samedi 7 mai vers 16 heures.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Marseille-Cachan à vélo : top départ pour Léo Perrin, prof motivé contre le décrochage scolaire
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi