| | 02/03/2022
Réagir Par

Opération révisions pendant les vacances au lycée polyvalent de Cachan

Opération révisions pendant les vacances au lycée polyvalent de Cachan

Des ateliers en petit groupes pour reprendre des notions ma comprises pendant les cours, à quelques semaines des conseils de classe et des décisions fatidiques concernant l’orientation… Au lycée polyvalent de Cachan, la première semaine des vacances d’hiver a été “apprenante”. Reportage

« Ici, c’est entrée et sortie libre ! » prévient d’emblée Christophe Bourgeois, professeur de mathématiques au Lycée de Cachan. « Si les élèves veulent juste venir pour poser une question. Ils le peuvent. L’objectif, c’est de ne pas les laisser seuls face à l’adversité. Il faut toujours trouver des possibilités de réponses à leurs questions pour ne qu’ils se sentent abandonnés face à leurs difficultés » explique-t-il. « L’objectif de ces séances de révisions est de permettre aux élèves de consolider leurs connaissances.» précise Armand Riquier, proviseur du lycée de Cachan. Ces sessions de révisions ont lieu chaque première semaine des vacances d’automne, d’hiver et de printemps, et s’inscrivent actuellement dans le cadre du dispositif  “Je réussis au lycée” pour lequel des moyens ont été débloqués pour compenser les lacunes accumulées durant la crise sanitaire.

« Le dispositif, qui avait été annulé pendant la période du Covid, a aujourd’hui entièrement repris. Il faut être compréhensif avec les élèves. Ils viennent de traverser deux années extrêmement difficiles. Les ateliers constituent un enseignement de proximité. Ils retrouvent le contact avec les enseignants qu’ils avaient perdu pendant la crise sanitaire» rappelle le proviseur-adjoint Thierry Druais Gorodetzky.

“On est moins nombreux donc c’est plus simple pour poser des questions”

« Ici, il y a une vraie ambiance de travail » apprécie Nadia, élève de terminale en spécialité mathématique. « C’est rassurant d’avoir un professeur qui nous aide. Ça permet de mieux comprendre des parties qu’on n’a pas compris. Il y a moins de pression. Du coup, on peut vraiment s’entraider entre camarades » poursuit-elle. « Je suis venu toute la semaine environ deux heures à chaque fois. J’ai privilégié les maths et la physique qui sont mes deux spécialités. L’atelier me permet de reprendre des choses pas comprises en cours. Je préfère ce format là. On est moins nombreux donc c’est plus simple pour poser des questions. C’est sûr que je vais revenir pour les vacances de pâques », se projette Nathan qui participe pour la première fois.

« J’étais déjà venue à la Toussaint. Aujourd’hui je suis restée toute la matinée de 9 heures à 13 heures. J’ai refait des devoirs maisons avec des profs pour voir où je m’étais trompée la première fois. J’ai également revu des chapitres entiers que je ne parvenais pas à comprendre en classe entière. Vu que je suis en mathématique expert, je vais plutôt aux cours dédiés à cette matière. Je préfère largement ce format parce que je me sens beaucoup plus à l’aise en petit comité », abonde Miary, élève de terminale.

« Les ateliers concernent toutes les matières mais notre établissement est particulièrement spécialisé dans les filières scientifiques et nous dispensons donc beaucoup d’heures en physique chimie et dans le domaine des sciences informatiques » précise Thierry Druais Gorodetzky. Pour animer ces ateliers, le lycée s’appuie sur des enseignants volontaires. «On a tous été dans le même bain pendant ces deux dernières années. On voit que le niveau a baissé. Le Covid a fortement touché les élèves. L’essentiel, c’est que cela ne touche pas leur motivateur et leur envie de réussir » insiste Christophe Bourgeois. « Nous sommes dans un moment assez charnière car les conseils de classe vont arriver et il va falloir faire les premiers choix d’option. Les élèves vont devoir se décider sur les matières qu’ils vont abandonner. Pour les terminales, il y aussi Parcoursup en plus des épreuves communes au mois de mai. Ce genre d’atelier leur permet vraiment de préparer sereinement leurs révisions » ajoute Armand Riquier.

Pour l’heure, le lycée a même réussi à attirer au-delà de l’académie. «Nous avons des enseignants d’Henri IV ou Louis le Grand qui se montrent très intéressés par l’hétérogénéité du dispositif », témoigne Thierry Druais Gorodetzky.

Redonner confiance

Prochain rendez-vous aux vacances de printemps, pour la première fois sur deux semaines. « Nous avons eu beaucoup de demandes, justifie le proviseur adjoint. Nous nous sommes rendus compte que les ateliers ont un véritable impact sur les élèves. Ils leur redonnent une certaine confiance. À l’avenir, nous voudrions mettre en place d’autres activités comme des ateliers de relaxation ou de détente avec des professeurs d’EPS. Car l’arrivée du Bac a tendance à fortement stresser les élèves! »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Opération révisions pendant les vacances au lycée polyvalent de Cachan

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.