Réfugiés | | 03/05
Réagir Par

Paris : évacuation d’un campement de jeunes migrants porte de Clignancourt

Paris : évacuation d’un campement de jeunes migrants porte de Clignancourt © Twitter Utopia 56

La police a procédé mardi matin à l’évacuation d’un campement d’une centaine de jeunes migrants, dans le nord-est de Paris, ont indiqué la préfecture et l’association d’aide aux migrants Utopia 56, cette dernière affirmant que les personnes du campement sont des mineurs isolés.

Les migrants étaient installés sous un pont, dans le 18e arrondissement de Paris, depuis deux mois, a indiqué à l’AFP Pierre Mathurin, d’Utopia 56. L’évacuation, selon lui, a été décidée à la suite d’agressions perpétrées par des personnes extérieures au campement, envers ces migrants.

Dans un communiqué, la préfecture de la région Ile-de-France dit avoir procédé à “la 5e opération de mise à l’abri depuis le début de l’année“. “108 personnes ont été prises en charge à proximité de la Porte de Clignancourt, dont 105 hommes isolés pris en charge” dans des centres d’hébergement franciliens (des CAES, centres d’accueil et d’examen des situations administratives) “et trois mineurs orientés vers l’aide sociale à l’enfance”.

Selon Pierre Mathurin, d’Utopia 56, la plupart de ces personnes sont des “mineurs isolés en recours”, à savoir des personnes qui disent être mineurs mais dont l’âge de minorité n’a pas été reconnu par le dispositif d’évaluation (qui dépend du département). Ils ont donc fait appel et attendent une audience devant le tribunal pour enfants, période qui peut durer de six à 18 mois. L’évacuation s’est déroulée sans incident, a-t-il ajouté.

La préfecture précise que depuis le début de 2022, “1.120 personnes ont été mises à l’abri dans le cadre d’opérations régulièrement conduites par les services de l’État”. “Toutes les personnes prises en charge lors de ces opérations se voient proposer un hébergement”, ajoute-t-elle.

Quelques heures après l’accueil dans les structures d’urgence de ces jeunes migrants, l’association a dénoncé “le cinéma de la préfecture”, en expliquant que des fins de prise en charge venaient d’être notifiées à plusieurs des personnes évacuées de la porte de Clignancourt.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Paris : évacuation d’un campement de jeunes migrants porte de Clignancourt
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi