Grands projets | | 15/07
Réagir Par

Prison à Noiseau: Maud Petit lance une consultation citoyenne

Prison à Noiseau: Maud Petit lance une consultation citoyenne © dzoko stach

Pour ou contre une prison à Noiseau ? A cette question, près de 4 000 personnes ont déjà répondu non en signant la pétition en ligne lancée par la municipalité début 2021. Réélue pour un second mandat, la députée Maud Petit (Modem) lance à son tour une consultation en ligne.

La députée de la majorité présidentielle a pour cela créé un site Internet sur lequel elle rappelle les différentes actions qu’elle a menées pour soutenir la municipalité, très hostile au projet, des questions au gouvernement aux entretiens avec les conseillers du président en passant par l’invitation de ministres sur place. La consultation, anonyme, permet de voter pour, contre, ou de ne pas se prononcer.

La députée promet d’organiser ensuite une réunion publique pour annoncer le résultat de la consultation et pour décider “via un manifeste, des demandes et actions à porter au gouvernement et aux services de l’Etat”. Maud Petit prévoit notamment de demander une audience à la Première ministre.

Une nouvelle initiative que le maire de Noiseau, Yvan Femel (LR), promet de relayer, notamment via le site internet de la municipalité, comme cela avait été fait pour la pétition. Et l’élu de rappeler que ce projet viendrait encore grignoter des terres agricoles.

Pour rappel, l’Etat a annoncé en octobre 2018 son intention de construire une prison de 700 places à Noiseau pour contribuer à la prise en charge des détenus du Val-de-Marne, la maison de Fresnes étant chroniquement en sureffectif. Cette annonce intervenait dans le cadre du plan de 15 000 places au niveau national. Localement, la nouvelle a suscité immédiatement l’opposition des habitants et de tous les élus locaux. Manifestations, pétition, questions posées au gouvernement par plusieurs parlementaires, audiences avec des ministres… tous les leviers d’action ont été déployés pour annuler le projet mais celui-ci a été à nouveau confirmé au printemps 2021, prévoyant une ouverture en 2027. Parmi les arguments contre, le refus des habitants qui s’inquiètent notamment d’une dépréciation de leur immobilier, une insuffisance de transports pour desservir la prison et encore un projet d’agro-quartier au même endroit, et la suppression de terres agricoles.

Pour l’heure, le dossier n’a pas pris d’avance. Contrairement à d’autres projets de prison annoncés en même temps, comme celui de Crisnoy en Seine-et-Marne, celui de Noiseau n’a pas encore fait l’objet d’une concertation préalable publique de la part du ministère de la Justice. La date de 2027 semble donc d’ores et déjà difficilement tenable.

Lien pour participer à la consultation de la députée Maud Petit

Voir tous nos articles sur le projet de prison à Noiseau

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
8 commentaires pour Prison à Noiseau: Maud Petit lance une consultation citoyenne

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.