Transports | Ile-de-France | 15/12/2022
Réagir Par

Prolongement de la ligne 1 du métro à Val-de-Fontenay : feu vert pour les premières acquisitions foncières

Prolongement de la ligne 1 du métro à Val-de-Fontenay : feu vert pour les premières acquisitions foncières © CD

Dans un communiqué publié ce mercredi, le gouvernement maintient sans équivoque le besoin de prolonger la première ligne historique du métro jusqu’au hub de l’est parisien que constitue Val-de-Fontenay, mais ne le déclare pas à ce stade d’utilité publique. C’est ce qui s’appelle un non qui ressemble à un oui.

Après l’avis défavorable de l’enquête publique relative au prolongement du métro 1 de Vincennes à Fontenay-sous-Bois en passant par Montreuil, la décision finale de Matignon et de l’Elysée était très attendue. Elle est tombée hier par l’intermédiaire du ministère des Transports. Et ouvre clairement la voie pour poursuivre.

“Le prolongement de la ligne 1 du métro de Vincennes à Val-de-Fontenay est attendu par de nombreux Franciliens. Le Gouvernement souhaite que les obstacles soient levés pour garantir sa réalisation dans les meilleures conditions, notamment environnementales”, conclut ainsi le communiqué du ministère.

Feu vert pour acheter les parcelles et poursuivre les études

Concrètement, celui-ci donne le feu vert aux préfets des trois départements concernés : Paris – Ile-de-France, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis, pour “prendre les mesures conservatoires pour la future interconnexion avec la ligne 15 du Grand Paris Express à Val-de-Fontenay ainsi que de procéder aux premières acquisitions foncières.” En clair, la prochaine étape indispensable du projet, la maîtrise du foncier, va pouvoir s’engager.

Mais pas de déclaration d’utilité publique

Alors que la conclusion de l’enquête publique, qui a suscité une bataille rangée entre partisans du métro et habitants inquiets par les conséquences environnementales du chantier, s’est avérée négative, après celle de l’Autorité environnementale et du Secrétariat général à l’investissement, le ministère indique toutefois qu’il n’est pas possible de déclarer le projet d’utilité publique à ce stade.

“Ces avis négatifs ne permettent pas de déclarer le projet d’utilité publique en l’état et nécessitent de reprendre plus largement les études afin de répondre aux observations formulées et de conforter la sécurité juridique du projet en vue d’une nouvelle enquête publique”, invite le ministère.

Il reste désormais une inconnue : le budget qui sera alloué à ce projet dans le Contrat de plan Etat Région en cours de discussion, pour commencer à procéder aux acquisitions foncières et approfondir les études.

Lors de l’enquête publique, une partie des habitants, regroupés dans le collectif Touche pas à mon bois, avaient tiqué sur la partie chantier en bordure du bois de Vincennes, s’inquiétant de la coupe des arbres qui en résulterait. Le commissaire enquêteur, Jean-Pierre Chaulet avait pour sa part mis en avant les arguments économiques, évoquant notamment la disparition d’une zone d’activité à Neuilly-Plaisance pour faire place à un bâtiment technique, mais aussi et surtout le calcul de rentabilité socio-économique effectué par le SGPI (Secrétariat général public à l’investissement), un service du Premier ministre.

Pour rappel complet du contexte, lire : 
Enquête publique sur le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois: le point en 12 questions
L’enquête publique sur le prolongement de la ligne 1 du métro se transforme en match
La commission d’enquête publique stoppe le prolongement du métro 1 à Fontenay-sous-Bois
Prolongement du métro 1 à Fontenay: une version modifiée soumise à l’Etat

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
5 commentaires pour Prolongement de la ligne 1 du métro à Val-de-Fontenay : feu vert pour les premières acquisitions foncières

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.