Transports | | 21/02
Réagir Par

Prolongement de la RN406 au port de Bonneuil: grosses inquiétudes sur le bouclage du financement

Prolongement de la RN406 au port de Bonneuil: grosses inquiétudes sur le bouclage du financement

Un an après le lancement tant attendu du chantier visant à prolonger la RN406 jusqu’au port de Bonneuil, les élus locaux s’inquiètent d’un dérapage des coûts et craignent que ce projet ne soit menacé. La direction des routes d’Île-de-France se veut rassurante.

L’enthousiasme déclenché par les premiers coups de pioche en janvier 2021 s’est émoussé. Pour mémoire, ce raccordement doit permettre d’améliorer la desserte de la plateforme fluviale et ferroviaire, en la branchant sur la route nationale, aujourd’hui distante de 2,5 kilomètres.

Si les travaux ont bien avancé au départ, malgré quelques désagréments pour les riverains, les élus locaux ont commencé à s’inquiéter du financement dès cet automne. Denis Oztorun, maire de Bonneuil-sur-Marne, s’est notamment plaint du report récurrent des comités de pilotage, de retards de calendrier et d’un budget de travaux quasiment doublé. Lors du dernier conseil municipal, le 10 février dernier, les élus de Bonneuil ont voté à l’unanimité un vœu pour rappeler les partenaires financiers à leurs engagements. “A l’issue de la première phase des travaux, qui consistait à réaliser les franchissements des voies de chemin fer, le compte n’y est plus. En raison de divers aléas, le chantier en cours a déjà absorbé 90% du financement. Si bien que 70 millions d’euros supplémentaires sont nécessaires pour achever le chantier, dont la livraison était prévue initialement pour 2024”, explique-t-on à la mairie.

Dans la ville voisine de Sucy-en-Brie, impactée elle aussi par le projet, les craintes sont partagées. “La répartition des financements entre les différents partenaires repose sur des estimations de 2012. La simple actualisation du projet, dix ans plus tard a alourdi le budget. Lors d’un comité de pilotage il y a trois ou quatre ans, ils avaient évoqué une vingtaine de millions supplémentaires mais cela a certainement évolué depuis. Ce qui nous inquiète, c’est que nous n’entendons plus parler de rien”, explique Jean-Daniel Amsler, vice-président du conseil départemental du Val-de-Marne en charge des transports et maire-adjoint de Sucy-en-Brie.

La direction des routes d’Île-de-France temporise

Au départ, l’achèvement de la phase 1 du chantier, avec la pose des ponts-rails, devait s’achever à l’été 2022. La direction des routes d’Île-de-France explique aujourd’hui que cette étape doit finalement être terminée pour la fin de l’année. “Actuellement, les travaux de la SNCF pour la construction des trois ponts rail se poursuivent, ils devraient se terminer fin 2022 et la suite des travaux sera réalisée sous maîtrise d’ouvrage Etat (DiRIF). Les prochains travaux programmés sont ceux de la trémie sud pour passer sous les voies SNCF. Le plan de financement actuel permet la poursuite des travaux en 2022”. Pour rappel en effet, les opérations sont réalisées sous la houlette de SNCF Réseau jusqu’en 2023 car le prolongement de la RN406 nécessite notamment le franchissement des voies SNCF de la grande ceinture ainsi que de la voie ferrée de desserte du port. C’est ensuite la Direction des routes d’Ile-de-France qui prend le relais.

Pour l’heure, les travaux sont financés à hauteur de 77,2 millions d’euros répartis entre l’Etat (25,1 millions d’euros), le conseil régional d’Île-de-France (25,1 millions d’euros), Haropa (15 millions d’euros), le conseil départemental du Val-de-Marne (7,5 millions d’euros) et le territoire Grand Paris Sud Est Avenir (4,5 millions d’euros). Ceci dans le cadre de la convention signée en juin 2016.

Le financement de la deuxième tranche des travaux sous maîtrise d’œuvre de la Dirif, n’est en revanche pas encore financé. “Le plan de financement à partir de 2023 et jusqu’à la fin de l’opération fera partie des discussions au titre du prochain Contrat Plan Etat Région (CPER)”, temporise la Dirif. Pas de quoi rassurer les élus alors que les projets à financer dans le cadre du prochain CPER s’amoncellent et que la discussion sur le volet transports de ce contrat n’a pas commencé, de plus en plus probablement reportée après les élections présidentielle et législatives.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Prolongement de la RN406 au port de Bonneuil: grosses inquiétudes sur le bouclage du financement
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi