Société | Val-de-Marne | 03/03
Réagir Par

Réactions à l’invasion de l’Ukraine : paroles de citoyens en Val-de-Marne

Réactions à l’invasion de l’Ukraine : paroles de citoyens en Val-de-Marne © Gerd Altmann

Certains s’inquiètent d’une troisième guerre mondiale et d’un conflit nucléaire planétaire, d’autres préfèrent arrêter de s’informer pour ne pas sombrer dans l’anxiété généralisée, d’autres encore ont besoin d’être dans l’action, d’aider. Paroles de citoyens en Val-de-Marne.

“Je suis assez préoccupé par ce qu’il se passe mais j’essaie vraiment de ne pas verser dans la peur. Je pense qu’il faut rester fort”, enjoint Marc, artisan de trente-huit ans à Villiers-sur-Marne. Cadre bancaire, Émilie, croisée sur le quai de la station de RER E de Nogent Le Perreux, cherche aussi les raisons d’espérer. “J’essaie de me convaincre que cette guerre sera peut-être l’occasion de repenser les fondations de l’Union Européenne et de resserrer les liens humains. J’essaie de participer à mon échelle à l’élan de solidarité qui s’organise en faveur de l’Ukraine. J’ai déjà effectué quelques dons pour les soutenir financièrement“, témoigne-t-elle. Un élan de solidarité qui fait aussi vibrer Dylan, étudiant en école de commerce de 22 ans, qui explique être très ému tout en se questionnant sur le “rebattage complet des cartes qui se profile au niveau mondial“.

“Nous, les hommes libres, nous défendrons notre liberté coûte que coûte !”

“Je suis atterré de voir ce qui se passe. Je ne pensais pas un jour que nous devrions connaître à nouveau la guerre en Europe ! Mais il y a toujours la liberté. Nous sommes libres et celui qui nous menace est un dictateur ! Si la guerre menace notre liberté. Nous, les hommes libres, nous défendrons notre liberté coûte que coûte !”, réagit énergiquement Jacky, mécanicien à la retraite à Villiers-sur-Marne.

“Je crains que le conflit s’étende à toute l’Europe et déclenche une guerre nucléaire mondiale”

Enseignant, Richard ne cache pas son anxiété. “Je vous avoue être assez anxieux face à la situation en Ukraine. En tant que professeur d’histoire-géographie, c’est peut-être un cliché de dire cela, mais je crains que le conflit s’étende à toute l’Europe et déclenche une guerre nucléaire mondiale”, confie le trentenaire. Vendeuse dans une épicerie à Villiers-sur-Marne, Maria est aussi très inquiète. “J’ai peur d’une guerre mondiale. La puissance nucléaire de la Russie ne me rassure pas du tout. Je trouve ça ridicule d’attaquer un pays qui n’a rien fait ! L’Union Européenne veut tenir tête à Poutine. Elle a vraiment du courage de faire cela, mais en même temps, j’ai quand même peur que ça nous retombe dessus !” lâche-t-elle. En attendant, elle a trouvé la parade pour relâcher la pression. “Maintenant, j’évite de me tenir au courant de l’actualité. Ça me stresse trop !” avoue l’épicière.

“C’est quand même la liberté et la démocratie qui sont en jeu ! “

D’autres voient cela de plus loin, restent zen. “Je suis un peu perdu. Je ne comprends pas comment cela est encore possible en 2022 ! Je ne comprends pas pourquoi Poutine cherche à envahir l’Ukraine. Mais je n’ai pas tellement peur non plus que cela dégénère en conflit mondial”, témoigne Thomas, vendeur dans une sandwicherie à Val-de-Fontenay. “La géopolitique n’est pas franchement la matière qui m’intéresse le plus ! reconnaît en riant son collègue David. Mais, vu que tout le monde ne parle que de ça, j’avoue que ça m’a un peu incité à m’intéresser au pourquoi du comment ! J’essaie de faire l’effort de comprendre ce qu’il se passe. Parce que c’est quand même la liberté et la démocratie qui sont en jeu ! “

“Il ne faudrait pas que cela éclipse les élections qui ont lieu dans un mois”

Chauffeuse de bus à Créteil, Alexandra aimerait que cela n’occulte pas les enjeux en France. “Je comprends que la guerre en Ukraine soit un sujet de société. Il est absolument nécessaire que l’on en parle. Mais, il ne faudrait pas que cela éclipse les élections qui ont lieu dans un mois. J’ai l’impression que cela a complètement disparu du débat médiatique”, s’inquiète-t-elle.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Réactions à l’invasion de l’Ukraine : paroles de citoyens en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi