Santé | | 30/06
Réagir Par

Rebouger pour se soigner : une nouvelle maison sport-santé ouvre à Villiers-sur-Marne et Bry-sur-Marne

Rebouger pour se soigner : une nouvelle maison sport-santé ouvre à Villiers-sur-Marne et Bry-sur-Marne

Réunir professionnels du sport et de la santé pour encourager l’activité sportive de personnes souffrant de problèmes de santé ou handicap, telle est l’ambition des Maisons sport santé (MSS). Le Val-de-Marne en compte déjà 10 et une 11ème vient d’ouvrir. Il s’agit de la MSS Bry-Villiers coportée par le Centre de rééducation fonctionnelle (CRF) de Villiers-sur-Marne et l’hôpital Saint Camille de Bry-sur-Marne.

Jamais je n’aurai pensé faire du basket un jour, témoigne Sylviane, une quinquagénaire orientée vers la maison sport-santé de Bry-Villiers par l’un des services de l’hôpital Saint-Camille de Bry-sur-Marne, établissement co-porteur du projet. Je ne participe pas à des matches bien évidemment, mais je fais des exercices à ma portée. On peut pratiquer d’autres activités comme le tennis de table, le handball, il y a également une salle de musculation. Je me sens beaucoup mieux. Il y a quelques années en arrière j’étais en dépression. Ici je m’épanouis, je partage des moments avec d’autres personnes.”

Du sport pour prévenir, et pas seulement aller mieux

“Notre cœur de métier est d’accueillir des patients post-opératoires pour de la rééducation, notamment avec des prothèses, cadre Galatée Cosset-Desplanques, la directrice de l’établissement. Nous comptions déjà des intervenants en activités physiques adaptées à des personnes à la santé fragile comme des diabétiques, cardiaques, personnes souffrant de cancers. Mais nous étions en aval de l’hôpital. Maintenant, nous pouvons travailler aussi en amont, sur la prévention.” Pour mettre en confiance les bénéficiaires, pas toujours sereins, le CRF organise d’abord des entretiens avec des psychologues, diététiciens… ainsi que des tests. “Cette nouvelle activité nous permet de suivre nos patients au-delà de leur période de rééducation, de les encourager à vraiment se remettre au sport.” Pour l’instant, le centre dispose de 21 places réparties en trois créneaux. Pour cela, le CRF met à disposition un coordinateur en activité physique adaptée et un alternant pour un budget global de 60 000 euros par an.

Des synergies qui s’organisent entre milieu associatif et médico-social

Le principe de ces maisons sport-santé (MSS), initié en 2019 via un appel à projets du gouvernement, est d’encourager la coordination entre professionnels de la santé et sport, pour proposer des parcours personnalisés. “L’inactivité tue 10 fois plus que les accidents de la route et les bénéfices de l’activité physique et sportive pour la santé ont été prouvés scientifiquement”, motivait ainsi le ministère du sport. Ce programme fait partie des actions décidées dans le cadre de la Stratégie Nationale Sport Santé 2019-2024. Suite aux premiers appels à projets, 436 MSS ont déjà vu le jour et l’objectif est d’arriver à 500 avec l’appel à projet du printemps 2022. La labellisation MSS contribue à argumenter des demandes de subventions dans le cadre des dispositifs existants mais n’apporte pas en revanche de crédit spécifique dédié. Sur le terrain, les MSS sont généralement créées à l’initiative d’établissements liés au sport, à la santé ou au médico-social. Dans le Val-de-Marne, 10 MSS ont déjà été créées. Plusieurs l’ont été à l’initiative de clubs sportifs à l’instar de la VGA Saint-Maur (La vie au grand air), de l’US Créteil (MSS du Mont-Mesly), ou encore de l’Entente sportive Caudacienne. D’autres sous l’égide d’hôpitaux comme les Hôpitaux de Saint-Maurice, ou d’établissements médico-sociaux comme l’Institut Merle d’Aubigné à Valenton, ou le CRF Bry-Villiers. L’université de Créteil (Upec) accueille aussi une MSS.

Quel financement ?

Reste à financer le dispositif de façon pérenne et à l’échelle des besoins. “A Villiers-sur-Marne, il n’y a pas de sections handisport et sport adaptées au sein des clubs. La ville travaille à cela mais c’est important de pouvoir être suivi par un éducateur qui soit formé. Il y a aussi la question du coût des équipements. J’aimerais pouvoir ouvrir un club de basket adapté mais à 10 000 euros le fauteuil, c’est compliqué“, explique Vincent Martel, vice-président du club du BC Villiers, passé dans sa jeunesse par le centre de rééducation. Ce mercredi soir, à l’occasion de l’inauguration du centre, beaucoup de représentants d’associations ou MSS s’interrogent aussi sur les formations nécessaires. Sur ce point, le comité départemental olympique et sportif indique en dispenser gratuitement. L’Agence régionale de santé et la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), également présentes, ont aussi fait état de leur soutien. “Notre prochain plan régional de santé insistera beaucoup sur la prévention, la nutrition et le sport. La CPAM rembourse déjà un certain nombre de séance par le biais de Prescri’Forme (l’activité sportive sur ordonnance). Mais pour l’instant, c’est le démarrage, l’ARS a lancé des appels à projet et nous les accompagnons en terme d’ingénierie et de conseils. Il n’y a pas de financement dédié mais cela va venir. Ces maisons sont au croisement d’un certain nombre de partenaires qui prendront en change des personnes aujourd’hui très éloignées de ces pratiques. Nous pourrons ainsi nous attaquer aux inégalités territoriales”, explique Eric Véchard, directeur de la délégation ARS 94.

© Fb

Les 11 maisons sport santé en Val-de-Marne :

  • La vie au grand air de Saint-Maur – Saint-Maur-des-Fossés
  • Institut Robert Merle d’Aubigné & CHI Villeneuve-Saint-Georges – Valenton et Villeneuve-Saint-Georges
  • US Créteil (Haltérophilie et Musculation) & Maison de santé du Mont-Mesly – Créteil
  • T.E.F.A.S. (Tous unis face au sport) – Valenton
  • Santé, sentez vous sport ! – Orly
  • Maison Sport Santé UPEC – Créteil
  • Maison Sport Santé de Vincennes
  • Maison Sport Santé de Bry-Villiers
  • Maison Sport Santé des hôpitaux de Saint-Maurice
  • Maison Sport Santé ESC – La Queue-en-Brie
  • Maison Sport Santé Pasteur – Chevilly-Larue
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Rebouger pour se soigner : une nouvelle maison sport-santé ouvre à Villiers-sur-Marne et Bry-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi