Education | | 13/05
Réagir Par

Rénovation urbaine à Orly, le groupe scolaire Rosa Parks sort de terre

Rénovation urbaine à Orly, le groupe scolaire Rosa Parks sort de terre © Fb

Une imposante base de chantier, deux grues et de vastes cratères cernés de palissades encombrent depuis cinq mois le quartier Calmette à Orly. Un groupe scolaire, un institut médicoéducatif (IME) et un restaurant pour seniors y sont attendus pour 2024 dans le cadre du plan de rénovation urbaine du secteur Racine et Saules.

Parmi les quatre secteurs en mutation de la ville, ce quartier du grand ensemble situé dans l’est de la commune a entamé ses premiers programmes de rénovation urbaine dans les années 1990…

Lire : Orly ouvre une maison pour suivre sa métamorphose urbaine

Devant la maquette du projet, une mère et sa fille contemplent les futurs bâtiments, notamment l’école. “Nous habitons dans les logements construits récemment juste à côté. Je me demande si elle s’y rendra”, s’interroge la riveraine. “Vous m’avez dit qu’elle est en CE1 ? Alors ça va le faire”, lui répond un employé de Solutech, la société qui assure l’ordonnancement du chantier. Le groupe scolaire Rosa Parks doit ouvrir en septembre 2024. Ses18 classes accueilleront aussi les élèves en situation de handicap, notamment ceux porteurs de troubles autistiques. L’augmentation des logements rendait urgente la construction d’écoles. Le groupe comprendra 10 classes pour l’élémentaire, 6 en maternelle et 2 pivots, utilisés en fonction des besoins. “La faiblesse de l’ANRU 1 était l’absence d’équipement scolaire. Cette fois, nous aurons notre école. Pour l’instant, cela ne ressemble pas à grand chose mais ce sera le poumon de vie de ce quartier où seront accueillis nos jeunes de 3 à 11 ans”, défend Christine Janodet, maire d’Orly.

Vue perspective depuis l’entrée du groupe scolaire (GPA Architecte)

Après cinq mois de chantier, les opérations de terrassement sont achevées et les fondations sont réalisées à 60%. La structure sera livrée par blocs modulaires. Les compagnons n’auront plus qu’à réaliser le montage sur place. Les pans de mur de la partie sud du groupe scolaire doivent être livrés début juin.

Vue perspective de la cour de récréation des élémentaires (GPA Architecture)

Un centre social et un institut médico-éducatif pour compéter le pôle

Si l’emprise foncière de l’opération (9730 mètres carrés), libérée par la destruction du collège Robert Denos, est en grande partie occupée par l’école, ce pôle du quartier Calmette accueillera aussi un institut médicoéducatif et un centre social pour remplacer l’IME Robert Desnos et le centre Neruda, en conservant le même nom.

L’IME comprendra des espaces d’accueil, des espaces d’enseignement destinés notamment aux enfants autistes âgés de 5 à 11 ans, à l’apprentissage de la vie sociale ainsi qu’à la préparation à la vie professionnelle. Il accueillera aussi le Sessad (service d’éducation spécialisée et de soins à domicile) ainsi qu’un pôle de restauration. Le bâtiment sera aussi relié à un nouveau centre social doté lui aussi d’un espace de restauration pour les personnes âgées, de locaux administratif et d’encadrement, d’une grande salle de type amphithéâtre (200 places) et d’espaces d’activités, notamment un pôle nouvelles technologies dédié au troisième âge.

Un projet à 32,7 millions d’euros minimum

Le coût global de l’opération est aujourd’hui estimé à 32,7 millions d’euros. L’Agence nationale de la rénovation urbaine en a pris en charge 40% soit 13 millions d’euros, la métropole du Grand Paris a mis un million d’euros sur la table et le conseil départemental du Val-de-Marne, 600 000 euros. “J’espère que le pourcentage des contributions se fait à budget constant et pas sur le prévisionnel !” s’inquiète toutefois l’édile, en pleine période d’inflation.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Rénovation urbaine à Orly, le groupe scolaire Rosa Parks sort de terre
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi