Education | Ile-de-France | 01/09
Réagir Par

Rentrée scolaire: quoi de neuf dans les lycées d’Ile-de-France

Rentrée scolaire: quoi de neuf dans les lycées d’Ile-de-France © Charles Henry

Création d’une agence “de l’orientation et de la promesse républicaine“, construction de nouveaux lycées, doublement des brigades régionales de sécurité, plateforme d’approvisionnement pour les cantines.. le point sur les nouveautés pour les lycées d’Ile-de-France annoncées par la présidente de la région, Valérie Pécresse, en dehors du gel des tarifs de la restauration scolaire et du passe Imagine R.

Alors que les quelque 529 000 lycéens s’apprêtent à retrouver leurs salles de classe, la présidente de la région Ile-de-France, en charge de la gestion des lycées, a fait le point mardi 30 août sur les nouveautés de la rentrée. Dotée d’une enveloppe de 984 millions d’euros, l’éducation est le deuxième poste du budget régional après les transports.

Valérie Pécresse le 30 août 2022

“Inflation zéro sur les cantines”

Gel des tarifs de cantine pour 2022, maintien du passe Imagine R à 350 euros… Valérie Pécresse a mis l’accent sur le soutien au pouvoir d’achat des familles franciliennes. Ces mesures s’ajoutent à l’aide à l’équipement des lycéens déjà en vigueur, a-t-elle fait valoir.

Un ordinateur et des manuels gratuit

Comme à la rentrée 2021, tous les élèves entrant en seconde recevront un ordinateur personnel, dont ils seront propriétaires à la fin de leurs études secondaires. Les élèves de seconde de la voie professionnelle des lycées privés sous contrat bénéficient également de la mesure. Les élèves boursiers des lycées privés généraux et technologiques sont également concernés à la demande de leur établissement. En comptant les enseignants, cela représente un parc de 472 000 ordinateurs individuels déployés.

Avec la fourniture des manuels scolaires, l’aide à l’équipement apportée par la région se chiffre à 1 000 euros par lycéen a précisé la présidente de la région Ile-de-France qui indique par ailleurs qu'”au 15 octobre, nous aurons 100% des lycées équipés du Wifi.”

Création de 2 400 places

Pour faire face à la dynamique démographique, la conseil régional d’Ile-de-France annonce créer à terme 30 600 places supplémentaires d’ici 2028 “qui seront toutes en dehors du périphérique“.

En vue d’atteindre cet objectif, une rallonge a été votée cet été au plan d’urgence pour les lycées franciliens déjà porté 6 milliards d’euros en 2021. “Nous allons rajouter cette année 600 millions d’euros pour absorber tous les surcoûts de la crise covid, de la guerre en Ukraine, etc et pour accélérer sa mise en œuvre et tenir l’ensemble des chantiers que l’on doit mettre en place“, a expliqué Valérie Pécresse.

Au total, “28 chantiers lourds” sont en cours dans tous les départements franciliens. Et dès cette année, la région compte lancer la recherche de foncier et les études d’ingénierie pour la réalisation de 11 lycées neufs et 6 extensions d’établissement.

En 2022, 2 400 nouvelles places doivent être créées grâce à la livraison d’un nouveau lycée à Cormeilles-en-Parisis (Val-d’Oise) de 1 200 places qui ouvrira ses portes à l’automne, à l’extension de 600 places du lycée Mendès-France à Ris-Orangis dans l’Essonne, à la création de 400 places au lycée Pauline Roland à Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne et de 200 places au lycée Jacques-Monod à Clamart dans les Hauts-de-Seine.

Initié en 2017, le plan d’urgence pour les lycées franciliens vise aussi à répondre à la vétusté du parc d’établissements. Les opérations de rénovation de cinq lycées doivent être achevées cette année dont la phase 1 de la reconstruction du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) prévue en novembre 2022. Coût de l’ensemble des travaux: 60,5 millions d’euros. Dans le même département, la région a investi 35,5 millions d’euros pour la restructuration et l’extension du lycée Gabriel Péri à Champigny-sur-Marne. A noter également la livraison d’un internat de 100 places au lycée François-Arago à Villeneuve-Saint-Georges.

En Seine-Saint-Denis, deux opérations ont été conduites dont la rénovation du lycée Louise-Michel à Bobigny et la rénovation thermique (toit-façade) du lycée Léonard de Vinci à Tremblay-en-France qui doit être terminée en décembre 2022.

Décrochage scolaire

Au volet de la lutte contre le décrochage scolaire, Valérie Pécresse a annoncé la création à la rentrée 2023 d’une “agence de l’orientation et de la promesse républicaine” qui s’adressera aux jeunes dès l’âge de 12 ans. Cette agence constituera “un guichet d’information unique” et aura vocation “à aller vers les territoires” pour faire connaître l’offre de formation, a indiqué James Cheron, vice-président en charge des lycées.

Par ailleurs, le dispositif de soutien scolaire lancé en 2021 avec la création d’une réserve éducative de 16 enseignants retraités, est étendu cette année à des enseignants actifs et à des associations. Objectif: proposer 20 000 heures de devoirs encadrés aux lycéens franciliens. En 2021-2022, un millier d’heures d’aide aux devoirs ont été dispensées dans 16 lycées publics.

Doublement des brigades régionales de sécurité (BRS)

Mises en place en avril 2019 pour répondre à des situations d’urgence ou de crise (violences, intrusions, etc.), les BRS passent de 5 à 10 équipes et le nombre d’agents régionaux de 25 à 50.

100% de produits locaux dont 50% bio d’ici 2024

Pour atteindre cet objectif la région finance depuis 2019 un supplément de 21 centimes par élève et par repas, afin d’inciter les établissements à utiliser en priorité des produits bio régionaux.

La véritable nouveauté est l’annonce de la création d’une plateforme d’approvisionnement de la restauration scolaire en partenariat avec le département de la Seine-et-Marne. La future société publique locale sera chargée de d’organiser la collecte de produits laitiers fermiers, ainsi que la collecte et la transformation de fruits et légumes et volailles auprès de producteurs locaux. “L’idée c’est de commencer par fournir la restauration des collèges de Seine-et-Marne et des lycées de l’académie de Créteil, soit plus de 15 millions de repas par an“, souligne Valérie Pécresse. La mise en service de la plateforme est prévue en 2024 et sera installée à Provins.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Rentrée scolaire: quoi de neuf dans les lycées d’Ile-de-France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi