Sport | | 29/09
Réagir Par

Saint-Ouen lance une consultation sur l’avenir du bâtiment de la patinoire

Saint-Ouen lance une consultation sur l’avenir du bâtiment de la patinoire

La mairie de Saint-Ouen lance une consultation sur l’avenir du bâtiment de Paul Chemetov qui abrite depuis 1979 l’une des deux seules patinoires de Seine-Saint-Denis. Le 13 septembre, elle avait annoncé sa fermeture définitive.

Le souhait aujourd’hui est de réinventer la bâtiment de Paul Chemetov (…) un bâtiment auquel il faut redonner ses lettres de noblesse en plein cœur de ville et dans un espace qui a complètement changé avec l’arrivée de la ligne 14“, explique Adel Ziane, premier adjoint au maire de Saint-Ouen, en préambule du vote sur la rénovation de la patinoire. Le conseil municipal votait ce lundi l’attribution d’un mandat d’études à la SPL (société publique locale) Plaine commune Développement à cette fin.

Une rénovation trop coûteuse

La décision fait suite à l’annonce de fermer de manière définitive cet équipement. “Ce bâtiment a été victime, durant plusieurs décennies, d’un sous-investissement et d’une lente dégradation irréversible due à un long défaut d’entretien“, justifiait la mairie dans un communiqué du 13 septembre.

Aujourd’hui les travaux de rénovation lourde qui permettraient à la patinoire de retrouver sa vocation initiale, en respectant les obligations réglementaires et environnementales s’élèveraient à près de 10 millions d’euros, au bas mot et c’est une première estimation“, précise Adel Ziane qui ajoute que “même réhabilitée, elle ne pourrait accueillir de compétition, ne pouvant être mise au normes.”

Le site est en réalité fermé depuis octobre 2020 “suite à de graves problèmes d’infiltrations et de fuites d’eau menaçant d’atteindre les réseaux électriques et de déclencher des incendies et mettant en péril la sécurité des salariés du délégataire, des commerçants et des usagers“, précise la mairie.

La ville a alors entrepris des travaux d’urgence d’un montant de 250 000 euros et commandé un audit technique. Selon les conclusions de celui-ci, rendues en janvier 2021: “les fuites n’étaient pas uniquement le fait des eaux pluviales, mais également dues à un défaut d’entretien qui concerne la non-étanchéité de la fosse à glace ; le système de production de glace n’était pas étanche ; les verrières étaient toutes en très mauvais état et risquaient de s’effondrer…”

“On est ouvert à tout”

Reste à savoir ce que va devenir le bâtiment de l’architecte Paul Chemetov. La mairie écarte tout projet immobilier et souhaite qu’il reste sous gestion publique. “Le musée du pain [proposition de l’ancien maire William Delannoy], c’est bien, affirme Karim Bouamrane, maire socialiste de Saint-Ouen, même s’il ne se dit “pas partisan de quelque chose de statique. Nous souhaitons exploiter d’autres possibilités, quelque chose qui arrive à faire converger la culture, le sport, l’écologie, le social, un lieu ouvert qui réponde aux attentes de 40% de la population qui à moins de 30 ans mais aussi aux seniors qui ont besoin de se retrouver. Nous sommes ouverts à tout.”

Par contre, Adel Ziane a rejeté toute idée de destruction, par exemple pour la réalisation d’un espace végétalisé comme l’a suggéré Sébastien Phan du groupe d’opposition centre droit. En dehors des raisons patrimoniales, il précise que la patinoire n’a pas de fondations et qu’elle est posée au-dessus d’un parking. La détruire impliquerait, selon lui, de combler “le trou” à un coût hors de portée.

Ludmila Petchenina (UDI) s’est interrogée quant à elle sur le coût de l’étude qui doit être conduite par la SPL Plaine commune développement [d’un montant global de 400 000]”sans avoir d’idée claire et précise de ce que va devenir ce lieu.”

Cette étude vise à obtenir “une idée précise du coût que représentera une rénovation complète“, rappelle Adel Ziane. Les analyses de structure s’accompagneront également d’analyses liées à l’amiante et au plomb et d’études de faisabilité. Elle doit s’étendre sur environ huit mois, “ce qui va permettre de travailler avec les citoyens avec sérénité sur le devenir“, souligne l’élu.

Parallèlement, la ville de Saint-Ouen doit engager une concertation avec l’établissement public territorial Plaine Commune sur la création d’une patinoire à vocation intercommunale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Saint-Ouen lance une consultation sur l’avenir du bâtiment de la patinoire

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.