Urbanisme | Seine-Saint-Denis | 08/03
Réagir Par

Saison 3 d’Inventons la Métropole du Grand Paris: 13 sites en Seine-Saint-Denis

Saison 3 d’Inventons la Métropole du Grand Paris: 13 sites en Seine-Saint-Denis

Avec 13 projets sur 27, la Seine-Saint-Denis est la grande gagnante de la troisième édition du concours Inventons la Métropole du Grand Paris qui vise à densifier ou transformer des friches ou sites en mutation. Ces 13 projets sont situés à Bagnolet, Les Lilas, Livry-Gargan, Montfermeil, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Pantin, Saint-Denis, Tremblay-en-France et Villepinte.

Lancé en 2016, le concours Inventons la Métropole du Grand Paris a privilégié trois thèmes pour sa troisième édition: l’aménagement des quartiers de gare, la reconversion des bureaux en logement et la reconversion des friches urbaines. L’objectif est d’apporter aux communes, qui sont souvent propriétaires des sites, des solutions répondant à leurs besoins en terme de développement urbain et d’architecture.

Sur les 27 sites retenus, 13 sont en Seine-Saint-Denis. A noter que Saint-Ouen va bénéficier du projet de reconversion des Terrains Morel, dont une petite surface s’étend sur le territoire de la commune (l’autre partie de ces friches est à cheval sur Paris (17ème arrdt) et Clichy-la-Garenne).

Bagnolet: reconversion de deux ensembles d’immeubles

Les deux projets retenus à Bagnolet visent à transformer des ensembles d’immeubles. Le premier est la propriété d’Orange qui y occupe des locaux, mais comprend également une tour d’habitations. Le second est un immeuble de trois niveaux des années 70 qui abrite un bureau de La Poste. “La ville a conditionné le versement du site à l’appel à projet à son maintien en centre-ville pendant et à l’issue du projet“, précise Tony Di Martino (PS), le maire de Bagnolet. “Ces deux sites, emblématiques pour la ville, sont situés dans le secteur du pôle Gallieni, qui entamera sa mutation dans les années à venir pour intégrer des mobilités plus douces.” Si les objectifs de la transformation du bâti reste à définir, l’élu insiste sur la transition écologique et l’inscription dans le tissu économique local, rappelant au passage la mise en place d’un moratoire sur les projets immobiliers privés sur la commune.

Les Lilas: réaménagement du quartier des Sentes

En lisière de Bagnolet, les emprises proposées aux Lilas s’étendent du front de la rue de Paris jusqu’au front de l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny précise le dossier de presse de la Métropole du Grand Paris (MGP). Caractérisé par de grands ensembles datant des années 1970, le quartier des Sentes a la plus forte concentration de logements sociaux de la commune. “Les propositions pour ce site devront renforcer la polarité du centre commercial des Sentes grâce à des rez-de-chaussée actifs et satisfaire les objectifs de mixité sociale, de diversification de l’habitat et des modes d’habiter“, indique la MGP. Situé dans un rayon de 850 mètres de la station de métro Mairie des Lilas, le quartier bénéficiera du prolongement de la ligne 11 avec l’ouverture d’une nouvelle station Serge Gainsbourg en 2023.

Livry-Gargan – Sevran: transformation de l’ancienne poudrerie nationale

A cheval sur les commune de Livry-Gargan et de Sevran, les bâtiments de l’ancienne poudrerie nationale couvrent une surface totale de 26 500 m2. “Le projet devra nécessairement prendre en considération les protections paysagères liées à la zone Natura 2000 et aux espaces boisés classés” pour le musée des Poudres et le pavillon Dautriche. “Pour la parcelle accueillant les pavillons des contremaitres, une attention au patrimoine boisé devra également être portée“, promet la MGP. Les objectifs de la transformation du site sont en cours de définition.

Montfermeil: un nouvel espace dans la dynamique des Ateliers Médicis

“Le site proposé occupe une position stratégique avec le tramway [le T4] et la future gare Clichy-Montfermeil de la ligne 16”, souligne Xavier Lemoine (DV), maire de Montfermeil. “Il sera situé à proximité des Ateliers Médicis, centre de création artistique au rayonnement national. L’idée est d’en faire un lieu polyvalent d’activités qui contribuera à valoriser le quartier et à redonner de la fierté aux habitants.” Artisanat et production culturelle figurent notamment parmi les pistes pour animer cette parcelle d’un peu plus de 3 500 mètres carré qui est aujourd’hui occupée par un gymnase désaffecté et un parking.

Neuilly-sur-Marne: un lieu polyvalent dans les anciennes cuisines de Maison Blanche

A Neuilly-sur-Marne, le site retenu est situé dans l’ancien hôpital psychiatrique, au cœur de la zone d’aménagement concerté (ZAC) Maison Blanche. Les anciennes cuisines de ce centre hospitalier seront transformées pour “créer un espace d’animation à vocation culturelle, sociale ou pédagogique en complémentarité avec l’offre existante de la ZAC.”

Noisy-le-Grand: un projet pour redynamiser le quartier Mont d’Est

Deux bâtiments (480 et 490) de l’îlot Central 2 ont été proposés à Noisy-le-Grand. Ces ensembles de bureaux, dont un est vacant, ont vocation à accueillir des “programmes multifonctionnels tournés vers des activités innovantes”, selon la MGP qui ajoute qu’une attention particulière sera portée aux objectifs de rénovation énergétique de la reconversion et de la rénovation du quartier Mont d’Est. Le site est situé à proximité des espaces Abraxas dessinés par l’architecte Ricardo Bofill.

Pantin: trois sites retenus

Dans le quartier populaire des Quatre-Chemins, la réhabilitation et la reconversion de la Goutte de lait vise à renforcer l’offre d’animation culturelle pour les habitants. Identifié comme bâtiment remarquable dans le PLUi (plan local d’urbanisme intercommunal) d’Est Ensemble, le site offre une architecture emblématique du mouvement des arts décoratifs.

Au 80 de l’avenue Jean-Jaurès, l’ancien cinéma Météore fermé il y a dix ans, doit pour sa part être revitalisé. “Le bâtiment est toujours sous bail avec un exploitant cinématographique qui est intéressée par la poursuite de son activité dans le cadre d’une diversification programmatique recherchée autour de la création visuelle“, souligne la MGP. Au 82, la société de requalification des quartiers anciens (Soreqa) doit mettre en œuvre un projet de création de logements sociaux et de recomposition urbaine à la place de l’actuel immeuble.

Plus au sud, de l’autre côté du canal de l’Ourcq, un projet de création d’une façade urbaine le long du 9-15 rue Méhul a également été retenu. Le bâtiment situé au 11 de cette rue, qui est classé comme remarquable par le PLU, doit être réhabilité et ouvert au public. L’ensemble du site doit accueillir des logements, des commerces et des locaux d’artisanat.

Saint-Denis: un futur “lieu de référence” de la pratique sportive

Au sud de la ZAC de la Plaine Saulnier qui accueillera le centre aquatique olympique, Saint-Denis a proposé la création, sur un terrain actuellement nu, d’un ensemble associant bureaux et équipements sportifs pour “l’apprentissage au haut niveau”. Le projet, situé dans le prolongement d’un parc de 1,5 hectare, fera partie de l’héritage des jeux olympiques et paralympiques.

Tremblay-en-France: un espace de production artisanale à proximité de Roissy

A Tremblay-en-France, la valorisation d’une parcelle de 2 000 m2 vise à développer des locaux adaptés aux artisans. Entrant dans la catégorie de reconversion des friches urbaines, ce projet a bénéficié de l’abandon de la construction d’un ouvrage annexe de la ligne 17 du Grand Paris Express. Il est situé en lisière du quartier du Vieux-Pays, entre une zone pavillonnaire peu dense et une zone d’activités tournée vers la logistique.

Villepinte: revitaliser le pôle Paris Nord 2

Au cœur du pôle gare du quartier d’affaires “Paris Nord 2”, le long de l’avenue des Nations à Villepinte, le projet retenu propose des activités tertiaires et d’hôtellerie avec le développement d’une offre de commerce et de services en rez-de-chaussée. Le site comprend trois parcelles dont deux non-bâties. Il est desservi par le RER B et 9 lignes de bus, situé à moins de 4 km de l’aéroport Roissy et à moins de 6 km de l’aéroport d’affaires du Bourget.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Saison 3 d’Inventons la Métropole du Grand Paris: 13 sites en Seine-Saint-Denis

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.