Justice | | 01/04
Réagir Par

Sevran: garde à vue prolongée pour le policier auteur du tir mortel

Sevran: garde à vue prolongée pour le policier auteur du tir mortel © Charles Henry

La garde à vue pour “violences volontaires ayant entraîné la mort” du policier auteur d’un tir mortel à Sevran samedi a été prolongée jeudi, a annoncé le procureur de Bobigny Eric Mathais.

Il avait été placé la veille en garde à vue, quatre jours après ce drame qui a provoqué de vives tensions dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis. En “état de choc”, il n’avait pu être entendu plus tôt, avait précédemment indiqué le procureur. 

Une conférence de presse se tiendra vendredi après-midi au tribunal judiciaire de Bobigny sur cette affaire.

Le drame s’est déroulé samedi à la mi-journée, quand un équipage de la brigade anti-criminalité d’Aulnay-sous-Bois a voulu contrôler la fourgonnette signalée volée conduite par la victime.

“Un policier s’est porté à la hauteur de la vitre du conducteur et, dans des circonstances qui restent à déterminer, a fait usage de son arme – un seul coup de feu – au moment où la camionnette redémarrait brusquement”, avait retracé Eric Mathais.

Grièvement blessé à l’omoplate gauche, le chauffeur est mort en fin d’après-midi à l’hôpital. L’autopsie a confirmé que le tir était à l’origine du décès.

5 nuits agitées et près de 40 interpellations

La mort de cet habitant du quartier des Beaudottes, prénommé Jean-Paul, a provoqué cinq nuits consécutives de violences dans plusieurs communes de Seine-Saint-Denis, limitrophes du quartier.

A Sevran, Aulnay-sous-Bois et Tremblay-en-France, villes populaires situées au nord-est de Paris, des véhicules et des poubelles ont été incendiés et des projectiles jetés sur les forces de l’ordre, selon une source policière. Personne n’a jusque-là été blessé, a-t-elle ajouté.

Depuis le début des échauffourées, 39 interpellations pour des faits de violences et dégradations ont eu lieu, dont plusieurs concernant des mineurs. Six condamnations ont été prononcées, selon un bilan du parquet. 

“Les forces de l’ordre doivent contribuer au travail de la justice dans un climat apaisé et serein, pour la manifestation et la recherche de la vérité”, a écrit dans un communiqué jeudi le maire DVG de Sevran Stéphane Blanchet, après avoir appelé au calme les jours précédents. 

Marche blanche à Aulnay samedi

Une marche blanche au départ d’Aulnay-sous-Bois est organisée samedi matin en mémoire de la victime. 

Les avocats de la famille de Jean-Paul, Mes Ruben, Honegger et Alimi, ont annoncé avoir déposé à Bobigny une plainte avec constitution de partie civile pour meurtre, c’est-à-dire homicide volontaire.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Sevran: garde à vue prolongée pour le policier auteur du tir mortel
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi