Théâtre | Seine-Saint-Denis | 09/07/2022
Réagir Par

Théâtre : les troupes de Seine-Saint-Denis nourrissent le festival Off d’Avignon 2022

Théâtre : les troupes de Seine-Saint-Denis nourrissent le festival Off d’Avignon 2022 © Stéphanie Benedicto

L’histoire vraie d’un souffleur décédé lors de la première de Cyrano de Bergerac, les affres du crédit social, un Pirandello revisité, de l’escape game pour sauver son job, un récit sur les violences conjugales, une réflexions sur les valeurs de la République avec un dialogue Danton-Robespierre, une dystopie questionnant la liberté de la presse, de la belgitude déjantée, et aussi des contes, du chant, du mentalisme, des fables de La Fontaine en opéra… plus d’une quarantaine de compagnies de théâtre de Seine-Saint-Denis se donnent sur les scènes du Off d’Avignon 2022 jusque fin juillet. Citoyens.com vous détaille le programme.

Au total, ce-sont pas moins de 1500 spectacles qui seront joués dans la cité des papes, du 7 au 30 juillet, produits par des compagnies de toute la France. Ci-dessous le détail de la programmation des compagnies de Seine-Saint-Denis, par tranche horaire.

Voir aussi la programmation des troupes du Val-de-Marne
Lire aussi : Retrouver le Off d’Avignon : un marathon très attendu pour les compagnies de théâtre

Matinée

Ce matin-là, du 7 au 28 juillet à 9h45 (relâches les mardi) à l’espace ALYA, Compagnie Chouette il pleut ! (Pantin)

Présentation par la compagnie :
Au commencement il y a la page blanche, le propre, le beau, le lisse. C’est rassurant. Mais ce matin- là, rien ne va pas se passer comme d’habitude. Sur fond de papier blanc, peinture et musique baroque, les enfants sont captivés et suivent pas à pas l’évolution de ce petit personnage sensible et courageux auquel ils s’identifient. Mais les grandes découvertes ne sont pas sans tache, sans salissure, ou sans bruit. Il va y avoir du carnage et des petites mains sales ! Un spectacle drôle, beau et tendre, parfaitement adapté à la petite enfance..

Spectacle Ce matin là Photo Stephen Zezza

Rizom, du 7 au 30 juillet à 9h45 (relâches les mardi) au Théâtre du Centre, Compagnie La Ravi (Bondy)

Présentation par la compagnie :
Deux femmes, porteuses d’une transmission artistique de la danse au chant, un accordéon, des valises d’où sortiront des tissus et des petites marionnettes. Sons des voix mêlées insérées dans des climats liés aux différentes parties du globe emmènent les enfants et leurs parents dans un voyage intemporel, puisant dans les origines et les racines, la richesse du présent.

La Galerie, du 7 au 30 juillet à 10h (relâches les lundi) à la Scala de Provence, Compagnie Machine de Cirque (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Sept acrobates disjonctés et une musicienne électrisante s’emparent d’une exposition monochrome. Dans un élan créatif, ils la transforment en une explosion de couleurs. Se moquant allègrement des conventions, ces personnages, aussi loufoques que touchants, explorent avec avidité l’envers du décor.

La Galerie Photo : LW Theberge

Attitudes habillées – Le quatuor (extraits), du 16 au 20 juillet à 10h à la Parenthèse, Compagnie Balkis Moutashar (Tremblay-en-France)

Sage comme Singe, du 7 au 30 juillet à 10h30 (relâches les mardi) au Théâtre de l’Arrache-Coeur, Victorie Music (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
3 singes en bois… Celui qui se cache les yeux, celui qui se bouche les oreilles, celui qui s’empêche de parler. C’est au cours d’une promenade brocante que 3 amies conversent en chanson, en harmonie vocale autour du mythe des Trois Singes.

Sur le fil d’Ariane, du 7 au 30 juillet à 10h40 au théâtre Les Etoiles, Airnest et Compagnies (Le Pré Saint-Gervais)

Présentation par la compagnie :
Chers amis de l’infiniment petit, venez humer l’air de l’infiniment grand, car très loin d’ici, au beau milieu de l’océan, au dessus d’une plage de sable blanc, tout en haut d’un cocotier, vit une petite araignée !
Une araignée violoniste qui dort sur un arbre en rêvant d’aventures, un conteur guitariste à la langue bien pendue, voici le duo musical qui vous mènera sur le Fil d’Ariane

Lison, Léon, la grotte enchantée, du 7 au 30 juillet à 11h au Palace, Mental Live Productions (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
Venez aider Lison et Léon à sortir de la mystérieuse grotte enchantée, dans ce spectacle interactif, ludique et musical pour petits et grands ! La pétillante Lison et son ami imaginaire, le déjanté Léon, se retrouvent coincés dans une grotte magique. Ensemble, et avec votre aide, ils vont devoir réussir plusieurs épreuves étonnantes pour pouvoir sortir de cette grotte. Sur leur route, ils croiseront des personnages tous plus féeriques et loufoques les uns que les autres. Réussirez-vous à les aider et trouver le mot magique ?

Cœur à cœur, du 7 au 30 juillet à 11h (relâche les mardi), au théâtre Pixel Avignon Salle Bayaf, Manettes Productions (Montreuil)

Contes de Fée, du 7 au 30 juillet à 11h20 (relâches les mardi) au théâtre Alya, Compagnie La Subversive (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Trois fées sorties d’un livre content les aventures d’héroïnes métamorphosées en animaux, sous la plume de la plus prolifique conteuse du Grand Siècle, au son des compositrices de l’époque.

La Femme à qui rien n’arrive, du 7 au 26 juillet à 11h20 (relâches les mercredi) au théâtre Artephile, Compagnie Equanime (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Seule en scène, elle embrouille, saoule de mots et finit par ensorceler au gré d’une histoire apparemment banale d’aujourd’hui, dont elle tire avec un humour noir et un insolent sens de l’absurde les démoniaques ficelles. Imaginez plutôt une femme résignée à sa solitude et à la passivité d’une existence terne, soudain soumise, via son ordinateur, aux pièges de la communication virtuelle. Alors l’ordinaire s’emballe jusqu’à la folie. Léonore Chaix interprète en clown énigmatique son infernal tissage de verbe, de dinguerie, de mélancolie. Il suggère à merveille les dérives et dérapages de nos vies actuelles, trop connectées à un néant grandissant. De son écriture originale et troublante, Léonore Chaix dérange nos quotidiennes certitudes autant qu’elle fait rire. Finement. TTT TÉLÉRAMA Fabienne Pascaud, mars 2022

J’excuse, du 7 au 30 juillet à 11h40 au Théâtre Pierre de Lune, La Compagnie du Refuge (Noisy-le-Grand)

Quand les poules auront des dents, du 7 au 30 juillet à 11h45 (relâches les mardi) au Théâtre de l’Arrache-Coeur, Victorie Music (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
A la fois indiciblement chic, délicieux, et musical. 50 minutes de dégustation pour les petits et les grands

Pas touche la mouche !, du 11 au 27 juillet à 11h50 (relâches les vendredi) à la Cour du Spectateur, Collectif 4e souffle (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
Mêlant danse et jeu clownesque, cette nouvelle création du collectif 4e Souffle aborde la question du partage.
On y découvre deux personnages féminins aux caractères bien trempés.
Entre elles, des ballons, objets de tous leurs désirs et ce mystère : comment faire pour jouer avec l’autre ? Pour s’entendre et se comprendre quand on est si différents ?
Un spectacle à voir en famille.

Mi-journée

Matières Pré-Évolutives, du 8 au 16 juillet à 12h (relâche le 14 juillet) au Karabarouf, Compagnie Nushka (Romainville)

Présentation par la compagnie :
Un subtil mélange de jonglage, de parole et de poésie gestuelle!
Spectacle en plein air, à regarder en famille!

Les contes de la peur bleue – Opus 2, du 7 au 30 juillet à 12h30 (relâches les mardi) à l’Adresse, Compagnie la boite mondes (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
Dans l’obscurité d’une maison abandonnée, deux femmes mystérieuses se livrent un duel : raconter la plus terrifiante des histoires ! Même si leurs récits envoûtants font dresser les cheveux sur la tête, les deux rivales savent arracher des éclats de rire aux spectateurs les plus sensibles, car elles manient l’humour comme les mots, avec délectation.

Pérégrinations d’une endive, du 7 au 30 juillet à 12h30 (relâches les mardi) au théâtre Pixel Avignon Salle Bayaf, Compagnie Bis itinéraire (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
Dans une série de sketchs et de morceaux de jazz, se dévoile une endive sans amertume; après tout, nous finirons tous en légumes. Au cours de ses pérégrinations professionnelles, amoureuses ou sociales, cette endive raconte avec autodérision ses difficultés d’intégration dans le potager de la vie. Quelle galère d’être une endive dans un restaurant, de s’accorder sur une alimentation raisonnée, de comprendre les subtilités du SMIC, de subir les pressions des bobos, encore moins de trouver l’endive âme-sœur. Dans un décor musical au saxophone et à la clarinette, ce seul-en-scène à l’humour satirique dévoile ce personnage de clown parisien tantôt élégant tantôt ringard et parfois poétique.

4.48 Psychose, du 7 au 30 juillet à 13h20 à La Luna, La Compagnie du Refuge (Noisy-le-Grand)

Danton / Robespierre : Les racines de la liberté, du 7 au 30 juillet à 13h30 (relâche le 26 juillet) à l’espace Roseau Teinturiers, Compagnie Fracasse (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
25 mars 1794 Ultime face à face entre Danton et Robespierre. Un texte d’une actualité troublante où tout est vrai, le reste est vraisemblable. Leur affrontement va décider de l’avenir de la France mais aussi de leur avenir personnel. À l’ombre de la guillotine s’ouvre une lutte fratricide autour des valeurs de liberté et d’égalité, éclairées par un espoir fou de fraternité.

Entre Danton, géant excessif et spontané, amoureux du plaisir, et Robespierre, ascète élégant et réfléchi, philosophe de la révolution, va se jouer un duel à mort. Deux conceptions de la vie, deux visions du bonheur séparent ces deux amis de légendes. À une époque où, pour ses idéaux, on franchit sur l’échafaud les portes de la mort en chantant, vivre est un combat. “Le peuple est comme la grenouille : jette-la dans l’eau bouillante, elle sautera de la casserole. Plonge-la dans l’eau froide, allume le feu, et elle se laissera cuire sans se rendre compte de rien. Tous les cuisiniers et les hommes politiques le savent.”

Après-midi

Il était un foie… Hépatik Girl Le 13 juillet à 14h15 au CRR du Grand Avignon (Salle Debussy) et le 20 juillet à 16h45 au Théâtre Arto

Présentation par la compagnie :
Il était un foie qui avait décidé, comme ça, du jour au lendemain, de s’auto-détruire. Ce foie, c’est celui de Claire. Elle mène vaillamment l’enquête pour comprendre le pourquoi du comment et trouver la cause de ses maladies auto-immunes. Et s’il n’y n’en avait pas qu’une seule, de cause ? Et si le dérèglement de ses organes était finalement l’effet de multiples facteurs, voire d’un dérèglement plus vaste à l’échelle de la planète ?
2 LECTURES Avec : Marie-Claire Neveu Texte : Marie-Claire Neveu et Tatiana Gousseff Mise en voix : Tatiana Gousseff Un spectacle soutenu par l’Adami Déclencheur Théâtre

Trois ruptures, du 7 au 30 juillet à 14h35 (relâches les mardi) au théâtre des Brunes, Look Acte Prod (Romainville)

La valse du hasard, du 7 au 30 juillet à 14h45 (relâches les dimanche) au théâtre des Corps Saints, Compagnie Divo – J’M Productions (Gagny)

L’Adulte, mode d’emploi, du 11 au 27 juillet à 14h50 (relâches les vendredi) à la Cour du Spectateur, Collectif 4e souffle (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
Une conférence clownesque pour aider les jeunes spectateurs et leurs accompagnateurs à mieux comprendre l’Adulte, ce drôle de spécimen, plein de contradictions, débordant d’émotions et pas si facile à gérer au quotidien !
La professeure au nez rouge n’hésite pas à mêler schémas scientifiques et études de “cas”. Elle analyse les réactions physiques et psychologiques de l’Adulte dans certaines situations, toujours avec un engouement débordant pour son sujet…

Du Bonheur dans les épinards, du 7 au 30 juillet à 15h10 (relâches les mercredi) au théâtre Cinévox, Les 2 belges Productions (Bagnolet)

Very Math Trip, du 7 au 30 juillet à 15h10 (relâches les mercredi) au Palace, Les 2 belges Productions (Bagnolet)

“Par ici la sortie !”, du 7 au 30 juillet à 15h30 au théâtre BO, Compagnie Kemada Production (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
3 collègues de bureaux ont 1h pour sortir d’un escape Game et avoir ainsi une chance de sauver leur emploi. Une sombre histoire d’adultère refait surface, et menace grandement la cohésion du groupe. Et pendant ce temps l’heure tourne…Nos trois compères réussiront -ils à s’en sortir ?? Une comédie familiale, rythmée, et interactive.

Notre histoire, du 7 au 29 juillet à 15h30 (relâches les mardi) au 11 Avignon, Compagnie S-Vrai (Noisy-Le-Sec)

Les enfants, c’est pour quand ? 15h30 Théâtre Pixel Cie l’Armoise (Pantin)

Présentation par la compagnie :
Femme, entre 25 et 35 ans, sans enfant… Cela viendra peut-être, il faut juste “trouver le papa”. Mais avoir des enfants, est-ce obligatoire ? Lisa a-t-elle réellement envie d’être maman ? La maternité, est-ce l’épanouissement ultime quand on est une femme ? Et en ces temps d’urgence climatique, ne pas enfanter n’est-il pas le geste écolo extrême ? Des questions que Lisa se pose, à l’heure où tout le monde autour d’elle se marie, devient propriétaire et fait des enfants… De la pression de la société à ses peurs les plus intimes, de Super Nanny à Sam le pompier, du choix du prénom à l’horloge biologique, de l’épisiotomie au retour de couche, elle livre, avec humour et émotion ses réflexions, ses doutes et ses envies. Avec : Lisa Chevallier

Si Dieu était Belge… On se marrerait plus !, du 7 au 30 juillet à 15h45 au Théâtre de l’Ange et à 18h30 au Théâtre les étoiles, (relâches les lundi), Compagnie Les Beaux jours (Les Lilas)

Jeanne d’Arc, du 7 au 30 juillet à 15h45 (relâches les lundi) au théâtre du Petit Chien, Compagnie Partage (Pierrefitte-sur-Seine) 

Cinq étoiles, du 9 au 30 juillet (relâches les lundi) à 15h50 à la Chapelle des Antonins, Collectif DIXIT (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Vivant depuis toujours sous l’œil omniprésent d’un algorithme qui note les citoyens de 0 à 5 étoiles, une communauté de quartier semble avoir atteint le bonheur universel. Tous font confiance au « H », le chatbot au sympathique visage de hibou, et espèrent atteindre la note parfaite : 5 étoiles. Lorsqu’un bug mystérieux vient effacer toutes les notes, un vent de panique saisit la population : comment garder ses repères sans la précieuse note ?

Ploutos l’argent dieu, du 7 au 29 juillet à 16h15 (relâches les mardi) au théâtre Présence Pasteur, Compagnie Le Cartel (Montreuil)

Nina, des tomates et des bombes, du 7 au 26 juillet à 16h30 (relâches les mercredi) au théâtre ARTO, Compagnie de L’Armoise (Pantin)

Présentation par la compagnie :
Nina est une sacrée sportive spirituelle ! Elle revient avec sa conférence déjantée à l’humour grinçant et nous embarque comme jamais dans sa révolution autour du monde.

Clown amer au sourire narquois, Nina est pleine d’ironie et de cruauté naïve. Jeux de mots plein les mains et chansons dans les poches, elle s’amuse du non-sens, se rit du grotesque et dénonce les absurdités de notre siècle. Aussi charmant qu’impitoyable, ça fait mal, ça pique, mais ça fait du bien !

Le Souffleur, du 7 au 30 juillet à 16h50 (relâches les 12 et 19 juillet) au théâtre La Luna, Compagnia Dell’Edulis (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
L’histoire du souffleur de Cyrano de Bergerac

Mélodies Chroniques, du 7 au 30 juillet à 17h (relâches les mardi) au théâtre de l’Arrache-Coeur, Compagnie Les Instants Volés (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Un spectacle de poésie satirique ! La goguette hissée au rang d’art majeur.
“Courez l’applaudir, vous verrez comme l’insolence est belle lorsqu’elle est affûtée au talent” (Claude Lemesle)

Rogatons, Drame Sanglant, du 8 au 25 juillet à 17h (relâches les jeudi) au Karabarouf, Compagnie Pire Encore (Saint-Denis)

Comprendre, du 7 au 26 juillet à 17h30 (relâches les mercredi) à la Manufacture, Compagnie Madamelune (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
Comprendre est un récit, une quête, un cheminement. Sur scène, trois interprètes. Ils racontent et chantent l’histoire d’une femme à travers celle de son corps, celle de la douleur qui aujourd’hui l’habite et ne la quitte plus, son périple dans un labyrinthe de rendez-vous et de rencontres à la recherche d’un remède pouvant la soulager.
Partant d’une expérience personnelle qui a bouleversé son existence Sonia Bester a écrit un texte polyphonique à la résonance profonde porté par les compositions de Camille et de Simon Dalmais. Ce que son corps a éprouvé peut rencontrer un écho en chacun(e) de nous. Qui n’a pas eu mal un jour ? Qui ne doit pas s’arranger avec ses douleurs petites ou grandes ?
Si le thème est grave, l’autrice, toujours à la recherche d’un burlesque poétique niché dans le réel, fait surgir l’absurde et la comédie. Comprendre est un spectacle qui libère !

Affreux, Drôles et Méchants, du 7 au 30 juillet à 17h30 (relâche les lundi) au théâtre de L’Atelier 44, Compagnie Les Ouvriers de joie (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Dans ce seule en scène haut en couleur, masques, mimes et marionnettes se succèdent et se mêlent pour donner vie le temps d’un instant à l’univers comique et poétique de la commedia dell’arte et de ses personnages.
Partez à la découverte de cette forme théâtrale ancienne et populaire avec cette pièce clownesque dans laquelle le rire est une manière d’interroger la vie, la mort et le sens même du théâtre.

Fables – Miniatures Lyriques, du 7 au 30 juillet à 17h45 (relâches les mardi) au Petit Louvre, Compagnie In-Sense (Saint-Ouen)

Présentation par la compagnie :
14 Fables de La Fontaine sous forme de mini opéras.
Ici, la musique d’Isabelle Aboulker rencontre les fables de La Fontaine. Une première rencontre avec l’opéra, pour les enfants dès 7 ans. Pour l’acteur, Philippe Scagni : “ce spectacle permet aux enfants de rencontrer l’opéra, de s’émerveiller devant les prouesses de la voix, sans oublier les textes intemporels du maître fabuliste.”

Psy, Sex and Fun, du 7 au 30 juillet à 18h30 au théâtre BO, Mental Live Productions (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
La comédie qui réconcilie les couples ! Il existe un expert qui règle absolument tous les petits soucis conjugaux. Mais que se passe-t-il quand le meilleur expert matrimonial du monde tombe amoureux de sa patiente ? Comment faire quand celui qui est censé sauver votre couple fait tout pour le détruire ? Il va régler vos problèmes de couple, et si vous n’en avez pas… il va vous en créer !

Soirée

Léo Brière – l’expérience interdite, du 7 au 30 juillet à 19h30 au Paris, Mental Live Productions (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
Le mentaliste Léo Brière est de retour à Avignon pour vous faire vivre une expérience fascinante dont lui seul a le secret. Selon certaines théories, l’être humain n’utiliserait que 10% de ses capacités cérébrales : Mythe ou réalité ? Véritable show à l’américaine mélangeant effets spéciaux, vidéos et pyrotechnie, Léo Brière apporte une nouvelle dimension au mentalisme avec des numéros originaux qui blufferont même les plus sceptiques. Après avoir été sacré Champion de France de Magie en 2019, Léo Brière a reçu le Mandrake d’Or 2021, l’équivalent d’un Oscar de la magie.

Au commencement, j’avais une mère, 19h30 Espace Roseau Teinturiers Compagnie Fracasse (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
D’après le livre autobiographique d’Annik Dufrêne.
Imaginez que vous appreniez, à 50 ans, que vous aviez été adopté ?
C’est le début, pour Gaelle, d’une quête de soi et de la recherche de celle qui l’a mise au monde.

“Les hommes sont des femmes comme les autres”, du 7 au 30 juillet à 20h au théâtre BO, Compagnie Kemada Production (Les Lilas)

Reconversion, du 7 au 30 juillet à 20h15 (relâches les lundi) à la Petite Caserne, Compagnie Des Oh! et des Bah! (Neuilly-sur-Marne)

Elise, du 7 au 26 juillet à 20h15, (relâche les 12, 13, 19, 20 juillet) au théâtre Transversal, Compagnie 28 (Aubervilliers)

Machine de cirque, La Scala Provence Du 7 au 30 juillet, 20h50 Compagnie Machine de Cirque

Présentation par la compagnie :
Poétiques et humoristiques…les six gars de Machine de Cirque ont vraiment tout pour plaire. Le seul hic : ils sont seuls au monde. Leur quête : contacter d’autres rescapés à l’aide d’une étrange machine. Y parviendront-ils ? Rien n’est moins certain ! Ils se laissent aisément distraire par leurs fantasmes insolites et ont un talent certain pour se mettre dans des situations périlleuses. On ne peut plus normal ! Comment pourraient-ils survivre autrement à cet univers dépourvu de femmes et d’ordinateurs ? Téméraires, touchants et comiques, ces six personnages éclatés ont une complicité contagieuse. Ils manient de main de maître la planche coréenne, les quilles, la batterie, et même, la serviette de bain !

La Fuite, du 7 au 30 juillet à 20h50 (relâches les lundi) à l’Alizé, Compagnie Teatro Picaro (Montreuil)

Présentation par la compagnie :
Nicola gère un restaurant italien au bord de la faillite. Il n’a plus de clients, ses propres employés vont manger “Chez Mario“, le restaurant d‘en face. On vient cependant de lui confier l’organisation d’un repas de mariage, mais Nicola n‘a pas l‘habitude des grands buffets. À deux jours de la cérémonie rien n’est prêt ! C’est alors que Romeo, le mari de la cuisinière, fait irruption dans le restaurant. La rumeur court qu’il a perdu la raison, on ne sait comment…

Inspirée de « On ne sait comment » du Prix Nobel italien Luigi Pirandello, La Fuite est une comédie attachante, désopilante et profonde, sur les petits arrangements de chacun avec sa conscience et la difficulté d’accepter ses erreurs. L’intrigue de l’auteur sicilien a été transposée à notre époque, dans la cuisine d’un restaurant en faillite, pour donner naissance à une comédie-dramatique proche du cinéma italien des années 60 et 70.

© Stéphanie Benedicto
Spectacle La Fuite Photo : Stéphanie Benedicto

Les Témoins, du 7 au 30 juillet à 21h20 (relâches les mardi) au théâtre des Gémeaux, Compagnie Sylsyl (Le Pré Saint-Gervais)

Présentation par la compagnie :
Les Témoins est une fresque épique sur la liberté de la presse. Un président d’extrême droite vient d’être élu et désigne la presse d’investigation comme “ennemi du peuple”. Le journal Les Témoins se retrouve en première ligne.

Giorda vous hypnotise, du 7 au 30 juillet à 21h30 au Paris, Mental Live Productions (Bagnolet)

Présentation par la compagnie :
Giorda, la 1ère femme hypnotiseuse de France, vient réveiller le potentiel qui est en vous ! Giorda repousse une nouvelle fois les limites de son art et vous offre une performance unique alliant mystères et émotions fortes, surprises et fous rires… comme seule Giorda en détient le secret !

Toute l’histoire de la peinture en moins de deux heures (nouveau parcours), du 7 au 30 juillet à 21h35 (relâches les dimanche) au théâtre Actuel, Compagnie Corpus Prod (Saint-Ouen)

Pièce d’actualité n°16: Güven, du 7 au 26 juillet à 21h40 (relâches les mercredi) à la Manufacture, La Commune CDN d’Aubervilliers

Ulysse, du 7 au 30 juillet à 22h30 (relâches les mardi) à l’Archipel Théâtre, Compagnie Gyntiana

Présentation par la compagnie :
Publié à Paris, il y a tout juste cent ans, Ulysse (ndlr roman de James Joyce) est l’un des romans les plus importants de la littérature mondiale, il explore l’être humain dans toute sa complexité, ses pensées profondes et sincères (monologues intérieurs), sa physiologie et sa place dans son environnement géographique et social. Il aborde des sujets universels tels que la maternité et la paternité, la religion, la xénophobie, la mort, l’amour, l’art et la philosophie, la transfiguration de l’âme…

Il se déroule sur toute une journée, le 16 juin 1904, à Dublin.
Du matin jusqu’au soir, nous suivons l’odyssée de Léopold Bloom, vendeur de publicités d’origine juive converti au christianisme. Cet homme profondément bon avec les autres, profondément sincère dans ses pensées, n’a qu’une seule quête : l’amour. L’amour de sa femme, volage et avec qui il n’a plus de relations sexuelles, Molly. L’amour de sa fille, en passe de devenir femme, Milly. L’amour d’un fils qui est mort en bas âge, Rudy. L’amour de son prochain : piliers de bars antisémites ou grossiers, mères de familles nombreuses, intellectuels pompeux et alcooliques, amis qu’on préférerait avoir comme ennemis, jeunes filles en fleurs…. Mais il y a aussi l’amour pour un ami qu’on va enterrer, Paddy Dignam. Et enfin l’amour du double de Joyce, Stephen Dedalus, un jeune homme en passe de devenir poète.
Comme dit Joyce « l’amour aime aimer l’amour mais Dieu, lui, aime tout le monde. » Et si un homme banal, entre deux âges, gros, cocu, jouisseur et curieux comme un enfant pouvait remplacer Dieu ?
On parle souvent d’une littérature exigeante. Mais le choix de l’exigence dans n’importe quel domaine, c’est le choix de la liberté. Une liberté qui ne nuit à personne parce qu’elle n’est pas centrée sur nous-même mais vers cette exigence qui nous attire et qui, peut-être, peut nous faire voler.

De 2018 à 2021, la Compagnie Gyntiana a monté les 13 premiers chapitres en Seine-Saint-Denis et à Paris, dans des quartiers populaires, et a pu se rendre compte à quel point l’humour et la poésie de Joyce pouvaient toucher un public extrêmement divers !
Notre diptyque, crée pour le Festival d’Avignon, présente un montage d’extraits issus de ces premiers 13 chapitres, condensé de notre travail des dernières années

Spectacle soutenu par : Villes d’Aubervilliers, Pantin & Noisy-le-Sec, Spedidam, Est Ensemble, Archipel Théâtre

Scènes de violences conjugales, du 7 au 29 juillet à 22h15 (relâches les mardi) au 11 Avignon, Perdita Ensemble (Les Lilas)

Présentation par la compagnie :
Annie rencontre Pascal, Liam rencontre Rachida. Petit à petit, la violence conjugale va s’installer entre eux. Représentation à cœur ouvert sur ses origines, sa méthode, comment elle, se déploie, et perdure. Et une porte de sortie par le travail la parole il écoute de l’autre.

Article préparé par Simon Guichard et Cécile Dubois

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Théâtre : les troupes de Seine-Saint-Denis nourrissent le festival Off d’Avignon 2022

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.