Environnement | Val-de-Marne | 14/06
Réagir Par

Val-de-Marne : alerte sécheresse en plateau briard, le Réveillon a soif

Val-de-Marne : alerte sécheresse en plateau briard, le Réveillon a soif © WCC - Pline

Le niveau du Réveillon, la rivière qui traverse le Plateau briard, est passé sous le seuil de vigilance depuis mai, avec un débit inférieur à 0,037 mètres cubes par secondes à la station de Férolles-Attily (La Jonchère). Des restrictions d’eau sont en vigueur depuis le 10 juin.

Les orages de ce début de mois de juin n’ont pas suffi à recharger le débit du Réveillon. Répertorié à 0,026 mètres cubes par seconde le 28 mai à la station de mesure de La Jonchère, en Seine-et-Marne, le débit de cet affluent de l’Yerres est passé sous un pallier de vigilance. Il est aujourd’hui de 0,037 mètres cubes/seconde.

Pour prévenir la sécheresse, la préfecture du Val-de-Marne a pris un arrêté, le 10 juin, pour limiter la consommation d’eau des particuliers, collectivités, entreprises, services publics, industriels et agriculteurs. “Ils sont appelés à réduire volontairement leurs consommations en eau non indispensables à leurs activités. Il est donc recommandé à tous les usagers d’adopter une gestion économe de l’eau afin de préserver la ressource et les milieux aquatiques”, explique l’arrêté, listant plusieurs exemples comme limiter le nettoyage des voitures, lavages extérieurs, réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité, réduire les consommations d’eau domestiques, limiter les arrosages des espaces verts et éviter l’arrosage aux heures les plus chaudes. Il s’agit à ce stade d’un premier niveau de limitation. La préfecture dispose de trois autres niveaux d’action en fonction de l’aggravation de la situation.

Une quinzaine de communes impactées

Si le Réveillon ne traverse que trois communes du Val-de-Marne (Santeny, Marolles-en-Brie et Villecresnes), avant de rejoindre l’Yerres, l’arrêté de la préfecture du Val-de-Marne concerne une quinzaine de communes (Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges).

Ce périmètre concerne non seulement le cours d’eau mais aussi ses affluents et leurs nappes d’accompagnement. En l’occurrence, le Réveillon appartient à la nappe des calcaires de Champigny-sur-Marne (à l’instar du Morbras et de l’Yerres), qui alimente en eau potable près d’un million d’habitants en Ile-de-France.

Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’association AQUI’brie, à l’origine des premiers contrats de gestion de cette nappe phréatique, dans les années 1990.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Val-de-Marne : alerte sécheresse en plateau briard, le Réveillon a soif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi