Grève | Val-de-Marne | 13/01
Réagir Par

Val-de-Marne: grève, AG et manif des enseignants contre la gestion de la Covid à l’école

Val-de-Marne: grève, AG et manif des enseignants contre la gestion de la Covid à l’école © CD

L’intersyndicale des professeurs Snuipp-FSU, SE-Unsa, Snes-FSU, Snalc, CGT Educ’action, SUD Éducation, FO et Sgen-CFDT) a donné le mot d’ordre, soutenue par deux fédérations de parents d’élèves, la Fcpe et l’Unaape, ainsi que le principal syndicat de chefs d’établissement, le SNPDEN-Unsa. Ce jeudi 13 janvier, le mouvement de grève promet d’être très suivi. En Val-de-Marne, plusieurs élus et formations politiques ont aussi affiché leur soutien.

Selon les prévisions du Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, 75% des enseignants du premier degré prévoient de faire grève et la moitié des écoles pourraient être fermées. Les raisons de la colère : les changements de protocoles sanitaires pour prévenir la Covid-19.

Dans le Val-de-Marne, l’intersyndicale SnudiFO – SNUipp-FSU – Sud Education – CGT Educ’Action a réuni 170 profs en visio lors de son AG préparatoire ce mercredi 12 janvier, pour rappeler les revendications : un plan d’urgence pour le département avec le recrutement immédiat de plusieurs centaines d’enseignants pour assurer tous les remplacements (“près de 500 enseignant.es non remplacés le 3 janvier, des centaines de plus chaque jour”, dénoncent les syndicats) , la création de postes d’enseignants mais aussi d’accompagnants d’élèves handicapés (AESH) avec un statut de fonctionnaire, des infirmiers et infirmières, médecins scolaires… Concernant le matériel, les enseignants réclament des capteurs de CO2 dans les classes, des purificateurs d’air à la cantine, des masques FFP2 pour tous les enseignants et AESH, du gel hydroalcoolique, des mesures dès le 1er cas en classe, des tests hebdomadaires pour toutes les écoles organisés par des personnels de santé…

Ce jeudi matin, des AG sont prévues dès 10 heures dans une dizaine de villes (Boissy-Saint-Léger, Maisons-Alfort, Villejuif, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Champigny-sur-Marne et Ivry-sur-Seine) avant une convergence des mouvements vers le départ de la manifestation parisienne, fixé à 14 heures devant le jardin du Luxembourg.

Plusieurs élus ont aussi affiché leur soutien aux manifestants, à l’instar du maire FG de Fontenay-sous-Bois, Jean-Philippe Gautrais qui dénonce une “navigation à courte vue” à laquelle “s’ajoute le manque de moyens chronique pour assurer une éducation de qualité et le délestage de certaines mesures sur des collectivités qui n’ont pas les moyens de les mettre en œuvre à l’échelle nécessaire pour être pleinement efficaces.” A Villejuif, le maire PCF Pierre Garzon a également publié une lettre à l’attention de la communauté éducative. “Les personnels enseignants et municipaux doivent s’adapter à des protocoles sanitaires modifiés en permanence (3 fois en 4 jours) sans concertation ni délai d’appropriation par les premiers concernés. Les parents et les enfants sont eux soumis au rythme des classes fermées, des enseignants non remplacés, des tests à répétition et des réorganisations professionnelles indispensables à la garde d’enfants“, compatit l’édile.

“Soit on veut créer des polémiques, ce qui est assez facile vu les difficultés que pose ce virus, soit on cherche l’union nationale autour de notre école”, a réagi le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer mercredi devant le Sénat.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Val-de-Marne: grève, AG et manif des enseignants contre la gestion de la Covid à l’école
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi