Faits divers | | 23/03
Réagir Par

Villejuif : menace d’attentat et effroi au parc du 8 mai 1945

Villejuif : menace d’attentat et effroi au parc du 8 mai 1945

Ce mardi en fin d’après-midi, alors que le parc du 8 mai 1945 de Villejuif était peuplé de familles, un homme vociférant en arabe et en français a menacé de tuer un septuagénaire et de commettre un attentat. L’homme, non armé, s’en est ensuite pris à un jeune enfant avant d’être stoppé par un policier en civil puis interpellé.

Avec son aire de jeu et son bel espace vert, le parc du 8 mai 1945 attire en fin de journée de nombreuses familles de Villejuif. Mais ce mardi, vers 17 heures, la peur s’est brutalement emparée de ce lieu de détente.

Un homme en jogging est arrivé dans le parc puis, selon des témoins, s’est mis à crier fort et à plusieurs reprises “Allah Akbar” avant de se diriger vers l’aire de jeu où se trouvaient quelques parents avec leurs enfants. Ces personnes se sont éloignées mais l’intrus s’est lancé à leur poursuite tout en continuant à crier. “Je vais commettre un acte qui va me faire passer ce soir à la télé, la France est une terre pour les musulmans, seuls les musulmans sont autorisés à y vivre, les autres doivent mourir et je vais m’en occuper”, a-t-il proféré, selon un policier en civil qui est intervenu.

Selon ce policier en civil l’homme s’est dirigé vers un septuagénaire et lui a ordonné de se mettre à genoux et de lui baiser la main, le menaçant de le tuer s’il ne s’exécutait pas. La personne âgée a obtempéré et son vis-à-vis en a profité pour lui asséner un coup de pied dans le buste, le faisant chuter au sol.

“Il y avait un policier en civil qui était dans le parc avec son petit garçon. Il l’a d’abord mis en sécurité puis il est revenu pour voir l’état du vieil homme. Entre temps, il s’est aperçu que l’agresseur avait attrapé un petit garçon et lui ceinturait le cou comme pour l’étrangler. Le collègue s’est alors précipité sur lui pour lui faire lâcher l’enfant et a tenté de le maîtriser, difficilement. Avec sa montre connectée, il a pu appeler la police et a maintenu l’assaillant un quart d’heure au sol”, résume une source policière.

Alors qu’il effectuait une clef d’étranglement à l’individu pour lui faire lâcher l’enfant, le policier en civil explique avoir été lui même jeté en arrière et blessé par l’assaillant. Il a précisé avoir maintenu l’agresseur au sol durant 15 minutes avant l’arrivée de ses collègues.

Quelques instants auparavant, une patrouille de police avait été appelée pour une agression à un arrêt de bus, à quelques centaines de mètres de l’institut Gustave Roussy. Une femme avait reçu un coup de pied dans le dos et son agresseur s’était enfui en direction de la Cité Dumas. Mais en arrivant près du parc du 8 mai 1945, la patrouille a été sollicitée par une passante indiquant qu’un individu, correspondant au signalement de l’agresseur, était en train de perturber l’ambiance dans le parc. Il pourrait donc s’agir de la même personne.

“Quand la patrouille est finalement intervenue pour interpeller l’homme, il a continué à crier mais ça n’était plus cohérent. Il semble qu’il n’ait pas toute ses facultés mentales. Un proche nous a permis de rapidement l’identifier. Il s’agit d’un jeune de 21 ans qui habite à Villejuif, à proximité”, ajoute la source.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , Parc, , ,
Cet article est publié dans
Un commentaire pour Villejuif : menace d’attentat et effroi au parc du 8 mai 1945
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi