| | 19/01
Réagir Par

Villeneuve-Saint-Georges : le futur technicentre SNCF en enquête publique

Villeneuve-Saint-Georges : le futur technicentre SNCF en enquête publique

Du technicentre SNCF de Villeneuve-Saint-Georges et de ses 1200 cheminots dépendent la maintenance du matériel roulant du sud de la ligne D, de la ligne R, et de leurs 700 000 usagers quotidiens. Un vaste projet à 485 millions d’euros vise, d’ici 2024 ou 2025, à moderniser cette infrastructure vieillissante. Une enquête publique se déroule jusqu’au 8 février pour consulter les citoyens.

Installé depuis 1884 à Villeneuve-Saint-Georges, le technicentre de maintenance s’étend aujourd’hui sur près de 55 hectares. Mais une partie importante, soit une trentaine de bâtiments existants, est considérée depuis longtemps comme obsolète et dangereuse.

Lorsque, en 2016, Île-de-France Mobilités (IDFM), l’autorité organisatrice des transports dans la région, a lancé le renouvellement progressif du matériel roulant des lignes R et D – dont le TMV (technicentre de maintenance de Villeneuve) assure l’entretien, un projet de modernisation a donc été planifié par SNCF Mobilités. Avec l’installation actuelle, les parties supérieures des nouvelles rames, très hautes, sont en effet difficilement accessibles aux cheminots. Par ailleurs, l’augmentation e l’activité sur site est estimée autour de 20%.

Désamiantage, déplombage et déconstruction d’une trentaine de bâtiments situés sur les emprises du projet Villeneuve Demain, soit une superficie totale de 29 hectares sont donc programmés afin d’accueillir des bâtiments plus adaptés au nouveau matériel.

Au programme : deux bâtiments pour de la maintenance légère, un tour et vérin en fosse pour entretenir les roues des trains, deux machines à laver, une aire de détagage et plusieurs bancs de mesure automatique des essieux.

Coût global du projet : 485 millions d’euros financés par SNCF Voyageurs pour les installations de maintenance (360 millions d’euros) et 125 millions d’euros pour les accès ferroviaires et la poste informatisé de gestion des voies de service financé par IDFM.

L’objectif est d’être opérationnel lors des Jeux Olympiques de Paris, à l’été 2024, mais le calendrier prévisionnel s’étend prudemment jusqu’en 2025. Au terme de l’enquête publique, la désignation du titulaire d’un marché global de performance est attendue en février 2023 pour un démarrage des travaux en janvier 2024.

Enquête publique mode d’emploi
Dates : du lundi 10 janvier au mardi 8 février inclus.
Tous les citoyens peuvent télécharger le dossier d’information et donner leur avis.
Le commissaire enquêteur, chargé d’analyser les avis, questionner le maître d’ouvrage pour répondre aux interrogations des habitants et rendre ses conclusions est Alain Charliac.
Le maître d’ouvrage est la SNCF
Lien direct avec le site de l’enquête publique

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Villeneuve-Saint-Georges : le futur technicentre SNCF en enquête publique
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi