Sécurité | | 09/02
Réagir Par

Villeneuve-Saint-Georges: l’Etat prêt à cofinancer un nouveau commissariat

Villeneuve-Saint-Georges: l’Etat prêt à cofinancer un nouveau commissariat © FB

Locaux vieillissants, exigus et inadaptés, places de stationnement limitées, éloignement du site par rapport au centre-ville, le commissariat de Villeneuve-Saint-Georges cumule les handicaps. Après avoir envisagé de le rénover, il est donc désormais question de le reconstruire. Sur place ce mardi, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué que l’Etat était prêt à mettre 7 millions d’euros au pot. La ville souhaite par ailleurs ouvrir une antenne commune police municipale – police nationale rue de Paris.

Implanté le long de la RN6, à une dizaine de minutes du centre-ville, le bâtiment du commissariat de police de Villeneuve-Saint-Georges est vieux d’une cinquantaine d’années. Depuis de nombreuses années, élus locaux, policiers et leur hiérarchie conviennent de son obsolescence. Au début des années 2000, une vaste opération de restructuration du rez-de-chaussée avait eu lieu, suivis d’autres travaux pour tenter de freiner la dégradation du site, mais le compte n’y est pas.

La commune, qui a fait de sa demande à l’Etat d’un “plan Marshall” son mot d’ordre depuis plusieurs mois, insistant sur le fait qu’elle fait partie des plus pauvres du département, recevait dans ce contexte le ministre de l’Intérieur, Gerald Darmanin. Une visite ministérielle qui s’inscrivait également dans un défilé du gouvernement au chevet de la commune orchestré par le député LREM de la circonscription Laurent Saint-Martin, après Nadia Hai (politique de la ville) la veille, Emmanuelle Wargon (logement) avant No¨ël et avant Cédric O (numérique) la semaine prochaine puis Jean-Michel Blanquer (éducation).

L’Etat prêt à financer à 50%, à hauteur de 7 millions d’euros

Le ministre de l’Intérieur n’est pas venu les mains vides et s’est dit prêt à investir 7 millions d’euros pour un nouveau commissariat. “Les agents de police méritent des conditions de travail à la hauteur de leur engagement”, a-t-il insisté. L’enveloppe de la place Beauvau ne permettra toutefois pas de financer l’opération à 100% et le ministre demande aux collectivités locales (métropole, région, département, territoires, villes) de compléter d’un montant équivalent.

© FB

La ville prête à mettre le foncier à disposition

Le maire de Villeneuve-Saint-Georges, qui tente par ailleurs de baisser la participation de sa commune au financement des grandes opérations d’aménagement urbain (requalification du centre ancien, ANRU du quartier Nord ou Villeneuve-Triage), s’est pour sa part déclaré prêt à mettre du foncier à disposition de cette opération. “Nous avons des discussions avec le cabinet du ministre et nous devons le rencontrer la semaine prochaine. Nous mettons sur la table un bâtiment appartenant à la ville, à l’angle des rues Guesde et de la rue de Paris. La précédente majorité y avait installé les services municipaux mais le bâtiment n’est pas adapté. Il devait également accueillir les prud’hommes qui n’y sont pas restés. Il y a aujourd’hui 1000 mètres carrés vacants dans ce bâtiment neuf. C’est une coque vide”, détaille Philippe Gaudin, maire divers droite de la ville.

Les policiers veulent du concret

“C’est une annonce sans calendrier ni plus de précisions. Contrairement à Maisons-Alfort, rien n’est signé. Le commissariat de Villeneuve-Saint-George n’est pas du tout adapté à un fonctionnement normal. Les cellules de garde à vue sont situées dans un couloir par lequel nos collègues et les personnes auditionnées transitent. Ils se font insulter, menacer. Les bureaux ont une taille inférieure aux seuils réglementaires. Il y a eu quelques travaux mais c’était du bricolage. On attend de voir la première pierre”, réagit Julien Schenardi, d’Alliance 94, qui a travaillé une dizaine d’années dans ce commissariat. Plusieurs syndicalistes ont par ailleurs profité de la visite du ministre de l’Intérieur pour l’interpeller sur les problèmes de fidélisation des policiers en Île-de-France. Ils réclament des moyens supplémentaires (prime de fidélisation augmentée, aide au logement) pour permettre aux recrues de se fixer plutôt que de partir en région dès que l’occasion se présente.

Une nouvelle antenne police municipale-police nationale rue de Paris ?

Au-delà de ce nouveau commissariat, la commune, qui dispose également d’une police municipale à proximité de la mairie, souhaite par ailleurs installer une antenne commune entre la police municipale et la police nationale dans la rue de Paris, sujette à différents trafics. “Cela constituerait un signal fort vis-à-vis de la population”, motive-t-on au cabinet du maire. Pour l’heure, l’Etat n’a toutefois pas encore pris d’engagement sur le sujet.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Villeneuve-Saint-Georges: l’Etat prêt à cofinancer un nouveau commissariat
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi