Entreprises | Seine-Saint-Denis | 24/10/2022
Réagir Par

Voiture électrique : la startup Electra veut quadriller la Seine-Saint-Denis de ses bornes de recharge

Voiture électrique : la startup Electra veut quadriller la Seine-Saint-Denis de ses bornes de recharge © Electra

Dans un marché du véhicule électrique en pleine expansion, six nouvelles bornes de recharge rapide d’Electra sont désormais disponibles à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). La startup entend se dépêcher de quadriller le terrain.

C’est à Aubervilliers qu’Electra a implanté sa toute première station de recharge rapide fin janvier. Neuf mois mois plus tard, la jeune pousse fondée début 2021, a ouvert deux nouvelles stations en Seine-Saint-Denis: à Bobigny mi-septembre et à Rosny-sous-Bois la semaine dernière.

Nous avons pris le parti de nous positionner dans les zones urbaines et périurbaines“, explique Julien Belliato, directeur des opérations et l’un des trois co-fondateurs de l’entreprise. “C’est typiquement le cas de la station ouverte à Rosny-sous-Bois dans une zone de population dense et à proximité de grands axes de transport comme la A3, la A86 et la D37.”

A l’origine de la création d’Electra, c’est le confinement qui a produit le déclic. “Au départ de notre projet, il y a volonté de décarbonner les transports en ville en mêlant nos compétence respective en matière d’infrastructure et de tech“, commente cet ancien ingénieur des système d’énergie.

Aujourd’hui, le marché explose: les immatriculations des véhicules électrifiés rechargeables sont en hausse de 19,5% par rapport à septembre 2021. Dans la seule Ile-de-France 7 645 véhicules électriques ont été immatriculés en septembre contre 6 486 en septembre 2021, selon les données d’Avere-France, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique.

44 centimes le kilowatt heure

Pour trouver la station de Rosny-sous-Bois, il faut se rendre sur le parking de l’Inter-Hôtel. Face au manque de foncier, Electra a en effet choisi de nouer des partenariats. “On signe des baux pour pouvoir occuper le terrain où l’on construit la station. A Rosny, c’est un groupe hôtelier, mais nos partenaires peuvent aussi être des indépendants, des centres commerciaux ou des grandes enseignes de distribution.”

Les bornes sont ouvertes au public 7 jours sur 7, 24 heure sur 24, précise Julien Belliato: “C’est donc avantageux pour nos partenaires parce qu’en plus du loyer que l’on reverse, on créé un flux d’attractivité et on apporte un service.”

Pour les automobilistes, il fait compter 20 minutes pour passer de 10% à 90%, selon l’entreprise. Le tout pour 44 centimes le kilowatt heure. Julien Belliato assure que “celui d’Electra ne bougera d’ici la fin de l’année.” A suivre.

Le startup a ouvert 45 stations en France et en vise 1 000 à l’horizon 2030. En Seine-Saint-Denis trois nouvelles stations devraient ouvrir dans les prochains mois: à Aulnay-sous-Bois, Villepinte et Le Bourget.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Voiture électrique : la startup Electra veut quadriller la Seine-Saint-Denis de ses bornes de recharge

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.