Développement économique | | 24/10
Réagir Par

Effervescence 93 : le premier salon d’affaires de Seine-Saint-Denis fait le plein

Effervescence 93 : le premier salon d’affaires de  Seine-Saint-Denis fait le plein © CH

La Seine-Saint-Denis, c’est aussi des entreprises, de l’innovation et des projets plein d’avenir, voilà le message qu’a envoyé le premier salon d’affaires du département ce jeudi 19 octobre à Aulnay-sous-Bois. Reportage.

Baptisée Effervescence, l’initiative, déjà rodée par les CCI en Val d’Oise et en Vendée, a réuni pas moins de 180 exposants. L’occasion de parler développement économique, dans ce territoire classé pour moitié en quartiers politiques de la ville.

Il y a ici tous les ingrédients pour que les entreprises puissent se développer et innover“, souligne Danielle Dubrac, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du 93.

Un constat que partage Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, ville hôte du salon, et président de l’intercommunalité Paris Terre d’Envol. “On ne ressasse que les côtés négatifs de nos villes, mais la Seine-Saint-Denis, ce ne sont pas que des poubelles brûlées. Mon boulot, en tant que maire, c’est d’être aussi le VRP de tout ce qui fait son attractivité pour que les entreprises viennent s’y installer et, in fine, créer de l’emploi“, pointe l’édile.

Johan et Laure Franck, dirigeants de la PME Franck et Fils à Neuilly-sur-Marne.

Valoriser notre territoire

Si les club d’affaires ne manquent pas, il n’existait pourtant aucun rendez-vous à l’échelle du département pour permettre aux entrepreneurs de se rencontrer. “C’est pour cela que nous avons voulu organiser cet événement, pour permettre aux entreprises de se rencontrer, d’échanger les cartes de visite et, pourquoi pas, de créer des opportunités d’affaires. Il s’agit aussi de valoriser notre territoire pour que les entreprises y restent“, explique Danielle Dubrac.

Au total, 180 exposants ont participé à cette première édition, essentiellement des entreprises, mais aussi des acteurs du tissu économique départemental comme l’Urssaf, la Driets, la CCI 93, le département, les clubs d’entreprises, les fédérations professionnelles.

Pour nous vivre dans le 93 est un critère d’embauche

À la tête de Franck et fils, une PME de 20 salariés créée en 1947 et installé à Neuilly-sur-Marne depuis 1975, Johan et Laure Franck font partie des premiers exposants. “Pour être franc, je ne serai jamais venu si ma femme ne m’y avait pas poussé“, confie son président. “On est spécialisé dans la mécanique de précision et l’usinage de pièce de tout type pour l’industrie“, précise Johan Franck, dont les plus gros clients évoluent dans le secteur ferroviaire comme la SNCF et la RATP. Après un trou d’air provoqué par la crise sanitaire et le contrecoup de la guerre en Ukraine, la société, qui réalise près de 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, a repris des couleurs, mais, contre toute attente, n’a pas réellement bénéficié de retombées du Grand Paris Express ni des Jeux Olympiques.

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai identifié des débouchés ici, mais j’ai pu rencontrer des avocats et des institutionnels. C’était aussi l’occasion d’échanger avec d’autres entrepreneurs. C’est très enthousiasmant de voir qu’il y a beaucoup d’énergie en Seine-Saint-Denis. J’y suis né et je ne compte pas en partir. C’est important de véhiculer une autre image de ce département. D’ailleurs, pour nous, vivre dans le 93 est un critère d’embauche“, commente le jeune patron.

La PME a reçu le trophée de l’entreprise méritante de l’intercommunalité Grand Paris Grand Est. Chaque interco du département a, en effet, distingué une société (Bott (aménagement de véhicules et mobiliers professionnels), basée au Blanc-Mesnil, pour Paris Terre d’Envol, Leviathan Dynamics, startup de la COurneuve spécialiste du chauffage et refroidissement par compression de vapeur, pour Plaine Commune, et le réparateur d’électroménager Murfy, basé à Bobigny, pour Est Ensemble). Le Conseil régional d’Ile-de-France a également distingué Delage Aéro Industrie, basée à Pierrefitte-sur-Seine, tandis que le Conseil départemental a remis le prix “coup de cœur” au groupe Ares, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le retour à l’emploi des personnes en situation d’exclusion.

37 495 créations d’entreprises

C’est une première édition qui en appellera d’autres. On compte s’installer chaque année sur un des quatre territoires du département. On mise aussi sur le tarif très attractif de 200 euros TTC le stand pour élargir le nombre de participants“, indique Danielle Dubrac.

Selon le dernier baromètre de conjoncture de la CCI 93, publié en février 2023, la Seine-Saint-Denis a enregistré 8 871 créations d’entreprises au 3ème trimestre 2022 portant le cumul sur un an à 37 495 (dont 23 035 nouveaux micro-entrepreneurs) contre 1 311 défaillances d’entreprises sur cette même période. Si le nombre de défaillances a augmenté de 9,4 % entre le 3ème trimestre 2021 et le 3ème trimestre 2022, cette hausse est “de très loin, inférieure à celle observée dans les autres départements et à l’évolution moyenne régionale (+ 60,3 %)“, note la CCI.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Ajouter une photo
    Ajouter une photo

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous chargez l'article suivant