Environnement | Ile-de-France | 17/10
Réagir Par

Est parisien : ce bateau collecteur de déchets va nettoyer la Marne et la Seine

Est parisien : ce bateau collecteur de déchets va nettoyer la Marne et la Seine © Au fil de l'eau

L’Ancistrus, tel est le nom du bateau collecteur de déchets qui va nettoyer les eaux de la Marne et la Seine, à l’initiative de l’association d’insertion Au fil de l’eau.

Connue pour ses croisières pédagogiques et écologiques, et ses passeurs de rive l’été, l’association d’insertion Au fil de l’eau œuvre aussi à la propreté de le Marne et de la Seine en collectant les déchets depuis ses embarcations. Mais, jusqu’à présent, l’association, basée à Choisy-le-Roi, opérait manuellement. “Nous collections avec des épuisettes”, explique Mohamed Boucetta, son chargé de communication et vie associative. De quoi récupérer 20 à 25 kg de déchets par séance, chiffre-t-il.

© Au fil de l'eau

Aspiration des déchets, des hydrocarbures et des espèces invasives

Avec l’Ancistrus, les déchets vont être aspirés automatiquement. Peaufiné sur mesure par la société bretonne Efinor, à partir de son modèle Waste Cleaner 92, le bateau de 9 mètres de long aspire l’eau, la filtre dans ses grilles et les rejette après avoir récupéré les déchets. Il récupère également les hydrocarbures grâce à un système à double-flux qui évacue l’eau claire et stocke les huiles. Il dispose par ailleurs d’une faucardeuse pour retirer les espèces végétales invasives.

“Adapté à la Marne grâce à son fond plat, il peut se frotter à la berge pour récupérer les déchets et les détecter jusqu’à 5 mètres de profondeur”, développe Mohamed Boucetta.

© Au fil de l'eau

Un investissement de 200 000 euros

À quelques mois des Jeux Olympiques de Paris 2024, l’engin, qui représente un investissement de 200 000 euros, a été inauguré dans le port de Nogent-sur-Marne ce vendredi 13 octobre. Il doit concourir à la course contre-la-montre pour dépolluer le fleuve et la rivière à l’entrée de la capitale.

Un levier de montée en compétence pour les salariés en insertion

L’association, qui réalise ces prestations pour les collectivités du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis, opère via des chantiers d’insertion. “En moyenne, nous avons une quarantaine de salariés en transition, qui restent environ un an et demi. Pour eux, ce nouveau bateau va être l’occasion de monter en compétence. Cela favorisera leur retour à l’emploi.” Ces derniers seront formés aux techniques d’assainissement et de tri de déchets en milieu aquatique.

Article actualisé le 18/10/2023

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous chargez l'article suivant