Environnement | | 08/02
Réagir Par

Extension de Rosny 2 : avis défavorable de l’enquête publique

Extension de Rosny 2 : avis défavorable de l’enquête publique © Jean-Paul Viguier et associés

Après avoir vu ses permis d’extension suspendus par le tribunal administratif fin 2021, le centre commercial Westfield Rosny 2 voit ses ambitions de croissance de nouveau contrariées par un avis défavorable de l’enquête publique.

En portant sa surface à 150 000 mètres carrés, Westfield Rosny 2 ambitionnait de devenir le deuxième centre commercial le plus grand de France, derrière celui de Lyon-Part Dieu, propriété du même groupe. Mais le projet d’extension d’Unibail-Rodamco-Westfield ne convainc toujours pas.

Après un mois d’enquête publique, la commission chargée de la conduire a rendu un avis défavorable à la régularisation des quatre permis de construire suspendus par la justice en décembre 2021. Saisi par les associations Alternatiba Rosny et le Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE 93), le tribunal administratif de Montreuil avait alors estimé que l’étude d’impact du projet d’extension été insuffisante.

Qualité de l’air ambiant

Les effets du projet sur la qualité de l’air ambiant et la santé constituent le principal grief du projet. C’est aussi le thème qui a été le plus abordé par le public qui s’est fortement impliqué avec 570 observations recueillies dont seulement 30 favorables.

Alors que l’étude d’impact met en avant “la baisse des émissions liée à l’évolution du parc automobile” à l’horizon 2025, la commission d’enquête considère, en effet, que “l’évaluation ne tient pas compte ni du niveau d’émissions plus élevé, compte tenu de son âge, du parc automobile de la Seine-Saint-Denis par rapport à celui du parc automobile national retenu dans l’étude, ni d’un renouvellement moins rapide que celui du parc national.”

Pollution et effet îlot de chaleur

Le commissaire enquêteur estime également que la pollution générée par les chantiers n’a pas été prise en compte. “Le projet doit augmenter les émissions de gaz à effet de serre de 4%, et participe ainsi à l’accroissement du phénomène d’îlot de chaleur urbain“, note le rapport. Même reproche sur les effets de la pollution de l’air et des émissions de gaz à effet de serre sur la santé. A cet égard, l’impact escompté de la création d’une toiture végétalisée n’a pas non plus convaincu.

Surtout, la commission d’enquête pointe le fait que “le projet ne prévoit pas de dispositions structurantes en matière d’évolution des mobilités aux abords du centre commercial permettant de réduire la circulation.” Il ne tient pas compte du développement d’un pôle multimodal à Rosny-sous-Bois avec le prolongement de la ligne 11 en 2024 et la construction de la ligne 15 est, qui s’ajouteront au RER E. Autre carence déplorée : l’aménagement des abords du centre commercial pour le développement des mobilités douces.

Comme l’Autorité environnementale, la commission d’enquête considère que “l’absence d’impact du projet sur le phénomène d’îlot de chaleur urbain n’est pas démontrée.”

Contacté, le groupe Unibail-Rodamco-Westfield a fait savoir qu’il étudiait “la possibilité de faire évoluer le projet en concertation avec la mairie pour tenir compte de l’avis du commissaire enquêteur.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Extension de Rosny 2 : avis défavorable de l’enquête publique

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.