Faits divers | | 25/01
Réagir Par

Une femme meurt dans l’incendie d’un bidonville rom à Fresnes

Une femme meurt dans l’incendie d’un bidonville rom à Fresnes © Fb

Le corps d’une femme de 39 ans a été découvert calciné dans la nuit de mardi à mercredi dans un bidonville rom de Fresnes. Près de 150 personnes ont été évacuées. Le conjoint de la victime a été interpellé et placé en garde à vue.

Une quarantaine de baraques alignées le long d’une voie de dégagement de l’autoroute A86 à Fresnes, près de la rue des Platanes, sont parties en fumée. Le bidonville a été évacué de ses 150 habitants ce mercredi vers minuit.

S’agissant d’un feu sur des installations précaires, nous avons engagé cinq lances dont deux standards et trois de grande puissance pour sortir un très gros débit d’eau et éviter la propagation. L’incendie a été éteint après une heure et demie de combat. Entre 70 et 100 pompiers sont intervenus ainsi qu’une quarantaine d’engins. Le dispositif de surveillance a été levé vers 10h15″, résume le commandant Schupp de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Les sinistrés ont été installés sur un terrain de rugby voisin et ont été pris en charge par les secouristes de la Croix-Blanche. Les occupants de la partie du bidonville épargnée par l’incendie ont pu regagner leurs logements. “Ils étaient près du club house du terrain de rugby. J’étais avec mes services et nous avons proposé aux sinistrés une mise à l’abri qu’ils ont refusé. Ils nous ont expliqué qu’ils allaient se débrouiller entre eux et qu’ils ne voulaient pas quitter le camp“, explique Marie Chavanon, maire de Fresnes.

Ce n’est que vers trois heures du matin que les pompiers ont découvert le corps calciné d’une femme de 39 ans. La police a procédé à l’interpellation de son conjoint, âgé de 33 ans, ivre et porteur d’un couteau. “Le service départemental de la police judiciaire du Val-de-Marne est saisi d’une enquête des chefs de meurtre par conjoint, destruction volontaire par incendie et modification de l’état des lieux d’un crime ou d’un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité“, précise le parquet de Créteil.

Ce jeudi, un jour après l’incendie, l’association Romeurope 94 dénonce la situation de deux familles touchées par le sinistre, sans solution d’hébergement d’urgence. “Il est faux de dire qu’une solution de mise à l’abri a été proposée à tout le monde“.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Une femme meurt dans l’incendie d’un bidonville rom à Fresnes

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.