Élections | Seine-Saint-Denis | 06/06
Réagir Par

Européennes 2024 : Praince Loubota et Ornella Evangelista candidats Reconquête en Seine-Saint-Denis

Européennes 2024 : Praince Loubota et Ornella Evangelista candidats Reconquête en Seine-Saint-Denis © Praince Loubota

Deux trentenaires, Praince Loubota et Ornella Evangelista, incarneront le mouvement Reconquête en Seine-Saint-Denis lors des élections Européennes du 9 juin 2024, respectivement en 62e et 79e position.

Je pense qu’on sera au-dessus des Républicains“, affirme tout de go Praince Loubota alors que la liste conduite par Marion Maréchal-Le Pen talonne avec 5% celle de Xavier Bellamy, engluée autour de 7%. À 36 ans, ce commercial de profession mène sa seconde campagne électorale après avoir été candidat lors des élections législatives dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Bondy sud-est, Pavillons sous Bois). Il avait alors réuni au premier tour 3,12% des suffrages exprimés, soit 700 voix.

En Seine-Saint-Denis, où il dénombre une centaine de militants Reconquête !, Praince Loubota est candidat aux côtés d’Ornella Evangelista, 33 ans et responsable dans l’événementiel. Sur les marchés où il tracte et les vidéos qu’il poste sur les réseaux, il défend une vision résolument conservatrice. “Je dénonce le halal market d’Aulnay ou la distribution de corans par des petites filles voilées“, évoque-t-il en exemple de ses prises de position.

Né au Congo-Brazzaville et fils de diplomate, Praince Loubota explique avoir “toujours eu une sensibilité à droite.” “Quand j’étais petit, je n’aimais pas Mitterrand mais j’admirais Chirac. De Gaulle était une figure importante dans ma famille même si ma mère a milité aux jeunesses communistes. J’ai d’ailleurs aussi une sensibilité sociale“, confie-t-il. Si, pour lui, “Macron est une forfaiture qui veut dissoudre la France dans l’Europe“, le FN puis le RN est idéologiquement trop centré sur l’immigration.

Installé en Ile-de-France depuis 2015 après des études à Toulouse, Praince Loubota a découvert Eric Zemmour, le fondateur de Reconquête, à la télévision, lorsqu’il était chroniqueur à “On n’est pas couché”. “Lorsqu’il s’est présenté à l’élection présidentielle, je suis allé l’écouter à Villepinte. La profondeur de son approche m’a tout de suite séduit. Pour moi, son discours a redonné l’espoir de refonder la France et lui a même redonné corps. Alors je me suis naturellement engagé“, relate-t-il.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Ajouter une photo
    Ajouter une photo

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous chargez l'article suivant