Par

24e Prix Antoine Marin à Arcueil

Télécharger dans votre calendrier
  • 24e Prix Antoine Marin à Arcueil
  • mercredis et samedis de 14h à 19h - jeudis et vendredi de 16h à 19h
  • 21, Avenue Paul Doumer
  • Gratuit 0 EUR

Le Prix Antoine Marin, c’est la volonté d’exposer la jeune création, de l’aider à se développer, de créer des rencontres et de favoriser de belles aventures artistiques.

Depuis sa création en 1997, le Prix Antoine Marin en étroite collaboration avec la ville d’Arcueil, a accueilli de nombreux artistes plasticiens. Cette politique d’aide à la jeune création enrichit la programmation des arts plastiques. Un RDV arcueillais incontournable qui s’étend bien au-delà des frontières de la ville.

Chaque année douze artistes de moins de quarante ans sont parrainés par douze artistes de renom. À l’issue de la concertation des membres du jury, trois prix sont décernés. Cette année, suite à l’annulation du prix de l’année dernière en raison de la situation sanitaire, le Prix Antoine Marin accueille 17 artistes et décernera exceptionnellement 5 prix.

Avec: Julia Rolland – Matéo Andréa – Lucas Ribeyron – Clara Champsaur – Marie Weisensel – Marie-Cécile Marques – Lise Stoufflet – Marie-Pierre Brunel – Johann Rivat – Charlotte Burtin – Luc Ming Yan – Traian Chereches – Léo Chesneau – Nastaran Shahbazi – Lina Benlala – Willy Le Nalbaut – Pierre Aghaikian

L’organisateur est : Galerie Municipale Julio Gonzalez

Plus d’informations sur cet événement

Ceci est un contenu participatif proposé par nos lecteurs et publié sous la seule responsabilité du contributeur.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

En vous abonnant, ou en faisant un don, même modeste et ponctuel, vous contribuez à notre développement et à notre indépendance..

A lire aussi