Contenu participatif | Thiais | 14/03
Réagir Par

Stéphanie Bataille joue « Madame Marguerite » à Thiais

Télécharger dans votre calendrier
  • Stéphanie Bataille joue « Madame Marguerite » à Thiais
  • samedi 6 avril 2019 à 20h30
  • 11 Avenue de la République, 94320 Thiais, France
    Thiais
  • Gratuit 0 EUR
Stéphanie Bataille joue « Madame Marguerite » à Thiais
Publicité

Samedi 6 avril à 20h30, dans le cadre de sa saison culturelle, la ville de Thiais vous propose de découvrir la pièce « Madame Marguerite » au théâtre municipal René Panhard.

Stéphanie Bataille reprend avec brio le monologue de l’argentin Roberto Athayd mis en lumière au milieu des années 70 par Annie Girardot, celui d’une institutrice de CM2 dont le but est d’apprendre les choses de la vie à ses élèves, le public en fait.
Sévère et redoutable, mais aussi généreuse, grivoise et déjantée, elle prévient qu’elle va leur apprendre une vérité importante et annonce qu’ils vont tous mourir. Mais derrière le masque du cynisme se cache l’espérance et la comédienne offre ainsi un personnage de louve solitaire à fleur de peau qui ébahit à chaque instant, flirtant avec la poésie et la tragédie. Ce monologue très fin affirme finalement que rien ne compte plus dans la vie que le bonheur !

+ d’infos : 01 48 92 42 91 – www.ville-thiais.fr – http://billeterie.ville-thiais.fr

Plein tarif : 17,15 €
Tarif réduit (étudiant, mineur, retraité, demandeur d’emploi, famille nombreuse) : 9,65 €

L’organisateur est : Ville de Thiais

Plus d’informations sur cet événement

Ceci est un contenu participatif proposé par nos lecteurs et publié sous la seule responsabilité du contributeur.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

En vous abonnant, ou en faisant un don, même modeste et ponctuel, vous contribuez à notre développement et à notre indépendance..

A lire aussi