Contenu participatif | Fontenay-sous-Bois |
Par

Teofilo Chantre invite Monica Pereira à Fontenay-sous-Bois

Télécharger dans votre calendrier
  • Teofilo Chantre invite Monica Pereira à Fontenay-sous-Bois
  • Vendredi 17 septembre 2021 à 20H45
  • Le Comptoir - Halle Roublot, Rue Roublot, Fontenay-sous-Bois, France
    Fontenay-sous-Bois
  • Gratuit 0 EUR

Une vingtième ouverture de saison que nous offre ce grand monsieur de la culture capverdienne.

Une vingtième ouverture de saison que nous offre ce grand monsieur de la culture capverdienne.
Il invite ce soir une chanteuse solaire, qui puise aux sources des musiques d’Afrique de l’Ouest (la Guinée Bissau) et de la tradition créole lusophone (le Cap-Vert) d’où sont originaires ses parents.

Apparu dans le rayonnement de Cesaria Evora dont il était l’un des compositeurs favoris, Teofilo Chantre a le charisme et la simplicité des grands.

Entouré de ses musiciens de prédilection, il nous enivre de coladeras dansantes des îles et de biguines africaines aux parfums de Brésil, mais quand ses mornas (chansons nostalgiques) nous enlacent, c’est toute la sodade (mélancolie insulaire propre au Cap-Vert) qui résonne et nous fait frissonner de la tête aux pieds.

Avec :
Teofilo CHANTRE (compositions, guitare, voix)
Monica PEREIRA (voix)
Jack FOURNIRET (accordéon)
Fabrice THOMPSON (batterie)
Sébastien GASTINE (contrebasse)
Idriss EL MEHDI (piano)

L’organisateur est : Le Comptoir

Plus d’informations sur cet événement

Ceci est un contenu participatif proposé par nos lecteurs et publié sous la seule responsabilité du contributeur.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

En vous abonnant, ou en faisant un don, même modeste et ponctuel, vous contribuez à notre développement et à notre indépendance..

A lire aussi