Contenu participatif | Fontenay-sous-Bois | 01/02
Réagir Par

Trans (més enllà) / Théâtre à Fontenay-sous-Bois

Télécharger dans votre calendrier
  • Trans (més enllà) / Théâtre à Fontenay-sous-Bois
  • Jeudi 14 février 20h30
  • 164 Boulevard Gallieni, Fontenay-sous-Bois, France
    Fontenay-sous-Bois
  • Gratuit 0 EUR
Trans (més enllà) / Théâtre à Fontenay-sous-Bois © © Emilia Stéfani-Law
Publicité

Loin des clichés, Neus, Clara, Danny, Raúl, Ian, Sandra et Leyre parlent de leur expérience, de leur place dans la société après avoir rejeté le genre auquel ils étaient assignés. La plus jeune, Leyre, a 22 ans. La plus âgée, Clara, 60. Certains ont entrepris leur transition depuis de nombreuses années. Clara a commencé la sienne au mois de novembre 2017.

Venus de Barcelone, tous ont une vie sociale, familiale et professionnelle assez ordinaire. De ces hommes et ces femmes au parcours parfois difficile émanent beaucoup d’engagement, de dignité, de détermination, et surtout d’amour. Après Une longue peine, Didier Ruiz continue à interroger l’enfermement avec ceux qui ne se reconnaissent pas dans leur corps ou l’identité qui leur a été attribuée. Une rencontre pour abandonner les préjugés et montrer la diversité qui fait la beauté du monde.

La Compagnie des Hommes / Mise ne scène : Didier Ruiz
Tarif : 19€ – Réductions: 12€ – Moins de 25 ans : 8€
Billetterie : 01 71 33 53 35 / www.fontenayenscenes.fr

L’organisateur est : Fontenay-en-Scènes / Direction Culture Fontenay-sous-Bois

Plus d’informations sur cet événement

Ceci est un contenu participatif proposé par nos lecteurs et publié sous la seule responsabilité du contributeur.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

En vous abonnant, ou en faisant un don, même modeste et ponctuel, vous contribuez à notre développement et à notre indépendance..

A lire aussi