Contenu participatif | Fresnes |
Par

Urbanité : expo collective à Fresnes

Télécharger dans votre calendrier
  • Urbanité : expo collective à Fresnes
  • Entrée gratuite - Ouvert du mardi au samedi, de 14H à 19H - Fermé dimanche et lundi
  • 7 Rue Louise Bourgeois, 94260 Fresnes, France
    Fresnes
  • Gratuit 0 EUR
Urbanité : expo collective à Fresnes © Mamadou Cissé

Plasticiens, photographes, dessinateurs, peintres… Les six artistes d'"Urbanité", comme chacun.e de nous, ont traversé récemment une phase de confinement. Les espaces urbains nous ont alors été exposés sous un jour nouveau.

Avec :
• Camille d’Alençon • Jean-Marc Besacier • Mamadou Cissé • Julien Cresp • Thierry Gilotte • Beatriz Guzman Catena

D’habitude si animées, nos villes sont devenues durant plusieurs semaines muettes et immobiles. Une occasion d’observer vides ces théâtres de vie. A quoi pensons-nous, si l’on cherche à caractériser la ville, comme le terme « urbanité » nous y invite ? A la rumeur, à l’agitation, à l’asphalte et au béton ? A l’habitat, au bâti, aux loisirs et aux commerces ? Le regard des artistes, tantôt fictif, tantôt factuel, sonde aussi bien les contours et les formes de l’urbanité, que ses usages et ses rituels. Dans leurs œuvres, inspirées le plus souvent par l’Ile-de-France, nous faisons face à des morceaux choisis de perspectives et de paysages urbains, conçus, construits et peuplés par l’homme.

Une exposition d’art pour tout public curieux, en visite libre du mardi au samedi, de 14H à 19H, du 8 septembre au 24 octobre
Inauguration en présence des artistes, autour d’un pot, samedi 19 septembre, dès 15H
Livrets-jeux et jeux libres pour jeunes publics de 0 à 13 ans
Visites guidées de groupes, gratuites sur réservation au 01.72.04.55.14 / mediation@art-fresnes94.fr

Mamadou Cissé, longtemps Fresnois, nous propose une vision aérienne de villes utopiques, géométriques, vivement colorées, luxuriantes, quasiment baroques. À l’opposé, Julien Cresp se penche sur la déréliction de sites industriels urbains désaffectés, mais toujours imprégnés d’une présence humaine, fût-elle apparemment manquante. Beatriz Guzman Catena fait s’interpénétrer le milieu urbain et les intérieurs domestiques, brouillant ainsi les notions d’intérieur et d’extérieur, de domaine privé et d’espace public. Jean-Marc Besacier géométrise la cité. Thierry Gilotte en construit des modèles réduits, en bois. Camille d’Alençon s’intéresse à des aspects cachés de la ville, souvent nocturnes, montrant que la cité continue à vivre quand la plupart de ses habitants sommeillent.

L’organisateur est : Espace d’Art Chaillioux

Plus d’informations sur cet événement

Ceci est un contenu participatif proposé par nos lecteurs et publié sous la seule responsabilité du contributeur.
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

En vous abonnant, ou en faisant un don, même modeste et ponctuel, vous contribuez à notre développement et à notre indépendance..

A lire aussi