Economie

Entreprises | Val de Marne | 19/01/2017
La CCI du Val-de-Marne présente ses axes de travail pour les cinq ans à venir La CCI du Val-de-Marne présente ses axes de travail pour les cinq ans à venir

La CCI du Val-de-Marne présente ses axes de travail pour les cinq ans à venir

Comme de coutume ces dernières années, la Chambre de commerce et le Conseil de développement du Val-de-Marne ont présenté leur voeux ensemble pour l’année 2017. Pour le président de la CCI 94 fraîchement réélu, Gérard Delmas, cette matinée du 18 janvier était l’occasion de présenter la nouvelle équipe et les principaux axes de travail de sa…

Formation | Créteil | 19/01/2017
Hausse du numerus clausus et évolution du cursus à la fac de médecine de Créteil Hausse du numerus clausus et évolution du cursus à la fac de médecine de Créteil © SGP G Grolando

Hausse du numerus clausus et évolution du cursus à la fac de médecine de Créteil

Comme ils sont enthousiastes ces jeunes qui se rêvent médecins et attaquent avec ardeur leur première année de fac. Comme ils sont laminés les 80% qui en ressortent un ou deux ans après sans avoir passé le cap de la première année,  obligés d’abandonner leur rêve pour se projeter dans une autre filière sans avoir anticipé.

Entreprises | Charenton-le-Pont | 16/01/2017
Luxottica-Essilor, une boite à 46 milliards d’euros à Charenton-le-Pont Luxottica-Essilor, une boite à 46 milliards d’euros à Charenton-le-Pont

Luxottica-Essilor, une boite à 46 milliards d’euros à Charenton-le-Pont

C’est l’une des plus grosses fusions-acquisitions de l’histoire d’Europe qui a été engagée ce lundi 16 janvier. Et c’est à Charenton-le-Pont que cela se passe!  Essilor, leader mondial des verres optiques, a décidé de convoler avec l’Italien Luxottica, qui domine lui le marché des montures, propriétaire de marques comme Ray-Ban ou Oakley.

Environnement | Val de Marne | 15/01/2017
Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne

Petits légumes dans les jardins partagés ou sur les toits, l’agriculture urbaine pousse dans le Val-de-Marne

Marc de café recyclé en champignons haut de gamme dans les caves du MIN de Rungis, projets de culture maraîchère sur les toits des installations du Grand Paris Express à Champigny, poule sur son balcon pour réduire ses déchets, jardins partagés… L’agriculture urbaine décolle, high-tech ou pas, à dominante productive, sociale ou les deux. Et les projets existants…

Solidarité | Rungis | 06/01/2017
Au cœur du MIN de Rungis, le chantier d’insertion Le Potager de Marianne s’inquiète pour son financement Au cœur du MIN de Rungis, le chantier d’insertion Le Potager de Marianne s’inquiète pour son financement

Au cœur du MIN de Rungis, le chantier d’insertion Le Potager de Marianne s’inquiète pour son financement

Implanté sur le marché de Rungis depuis 2008, le chantier d’insertion, Le potager de Marianne, permet à la fois de valoriser des fruits et légumes invendus au profit de l’aide alimentaire et de constituer un tremplin vers l’emploi à un public fragile. Cette structure innovante reste malgré tout tributaire des fonds publics et a défendu sa cause…

Tourisme | Paris | 19/12/2016
Les hôteliers du Val-de-Marne gardent la tête hors de l’eau Les hôteliers du Val-de-Marne gardent la tête hors de l’eau

Les hôteliers du Val-de-Marne gardent la tête hors de l’eau

Le tourisme francilien peine à reprendre son souffle depuis les attentats de janvier 2015, à Paris, et l’émergence de nouvelles concurrences. Dans le Val-de-Marne, où la clientèle est principalement une clientèle d’affaires, les hôteliers maintiennent la tête hors de l’eau.

Emploi | Thiais | 16/12/2016
Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais © FBascoul

Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais

Il y a quelques jours, les résultats de la campagne gouvernementale de testing auprès de 40 entreprises françaises révélait qu’un quart d’entre elles pratiquaient la discrimination à l’embauche, d’où l’importance de faire mousser celles qui jouent le jeu. C’était l’objet de la visite de Patrick Kanner au café Starbucks de Thiais Village ce jeudi 15…

A lire aussi