Economie

Emploi | Ile-de-France | 23/06/2020
Enseignes qui vont mal: des milliers d’emplois menacés en Ile-de-France Enseignes qui vont mal: des milliers d’emplois menacés en Ile-de-France

Enseignes qui vont mal: des milliers d’emplois menacés en Ile-de-France

La Halle, Conforama, Orchestra, Un jour ailleurs, Camaïeu, André, Maxitoys, Alinea, Keria Luminaires, PikWik, André, Celio… La liste des enseignes à vendre, en redressement judiciaire ou en procédure de sauvegarde s’allonge de jour en jour. Au niveau national, ce-sont déjà des dizaines de milliers de vendeuses et de vendeurs, dispersés dans des centaines de magasins,…

Chiffres | Ile-de-France | 29/05/2020
Ile-de-France: record historique du chômage en avril 2020 Ile-de-France: record historique du chômage en avril 2020

Ile-de-France: record historique du chômage en avril 2020

Pour la troisième fois de son histoire, l’Ile-de-France a dépassé le million de chômeurs en avril 2020, allant même au-delà de son dernier record de mai 2018. La région a comptabilisé 36 000 demandeurs d’emploi de plus en raison d’une chute drastique des sorties du chômage que n’a pas compensé le relatif gel des entrées.…

Entreprises | Choisy-le-Roi | 26/05/2020
“L’usine Renault de Choisy-le-Roi est archi rentable!” “L’usine Renault de Choisy-le-Roi est archi rentable!” © Twitter J-F Mbaye

“L’usine Renault de Choisy-le-Roi est archi rentable!”

Sur la sellette, selon les indiscrétions du Canard enchaîné de la semaine dernière, l’usine Renault de Choisy-le-Roi ne fait pas partie des gros sites du constructeur automobile. Elle n’emploie “que” 263 salariés, 400 personnes en comptant les intérimaires et prestataires. L’établissement est en revanche très productif, remettant chaque année dans le circuit 40 000 boites…

Restaurants | Charenton-le-Pont | 25/05/2020
Charenton-le-Pont: le restaurant Tupinamba sauvé par la vente à emporter Charenton-le-Pont: le restaurant Tupinamba sauvé par la vente à emporter © Fb

Charenton-le-Pont: le restaurant Tupinamba sauvé par la vente à emporter

Feijoada (ragoût de porc aux haricots noirs), linguiça (saucisse fumée), picanha aux oignons (bœuf grillé), moqueca (poisson ou crevette accompagné de légumes préparé dans du laits de coco)… A Charenton-le-Pont, la petite cantine brésilienne Tupinamba a réussi à survivre à la crise du confinement Covid en révolutionnant son modèle pour se convertir à la vente…

Entreprises | Vitry-sur-Seine | 14/05/2020
A Vitry-sur-Seine, l’entreprise de BTP Cimalto se prépare à rebondir A Vitry-sur-Seine, l’entreprise de BTP Cimalto se prépare à rebondir © FB

A Vitry-sur-Seine, l’entreprise de BTP Cimalto se prépare à rebondir

Un an après une fusion-absorption de ses deux prestataires historiques de gros œuvre ayant fait bondir l’effectif d’une dizaine à une quarantaine de collaborateurs, la spécialiste des travaux d’étanchéité Cimalto tablait sur un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros en 2020. De objectifs foudroyés par le confinement préventif à l’épidémie de coronavirus. L’entreprise, basée depuis…

Commerce | Val-de-Marne | 11/05/2020
Réouverture des magasins de vêtements en Val-de-Marne: casse-tête sanitaire et sprint avant les soldes Réouverture des magasins de vêtements en Val-de-Marne: casse-tête sanitaire et sprint avant les soldes © Pixabay

Réouverture des magasins de vêtements en Val-de-Marne: casse-tête sanitaire et sprint avant les soldes

Eviter les contaminations en cabine d’essayage, c’est le principal casse-tête des magasins de prêt-à-porter à l’heure du déconfinement, en plus des précautions qui s’appliquent à tous les magasins. Qu’à cela ne tienne, chacun s’adapte, car l’urgence est de sauver la collection printemps-été alors que les soldes estivales se rapprochent dangereusement.

A lire aussi