Consommation

Loisirs | Thiais | 27/03/2018
Escape Game dans la yourte à Belle Epine Escape Game dans la yourte à Belle Epine

Escape Game dans la yourte à Belle Epine

L’histoire commence dans une yourte au centre commercial Belle Epine de Thiais et se poursuivra, pour les plus aventuriers, dans un lieu à découvrir quelque part en France, pour dénicher le Livre des équilibres qui raconte les secrets de l’humanité… La première équipe qui y accédera gagnera l’équivalent de mille euros en pièces d’or, promet

Consommation | Thiais | 16/03/2018
Primark attendu à Belle Epine début 2019 Primark attendu à Belle Epine début 2019

Primark attendu à Belle Epine début 2019

Après l’arrivée de Cultura l’été dernier dans une partie des anciens locaux des Galeries Lafayette de Belle Epine, c’est Primark qui s’installera dans l’autre partie au début de l’année 2019.

Culture | Vitry-sur-Seine | 09/03/2018
Les mots retrouvés:  une nouvelle librairie à Vitry-sur-Seine Les mots retrouvés:  une nouvelle librairie à Vitry-sur-Seine

Les mots retrouvés: une nouvelle librairie à Vitry-sur-Seine

Les mots retrouvés, voilà le nom que les Vitriots ont choisi pour la librairie qui ouvrira mi-avril dans l’avenue du Parc, en centre-ville de Vitry-sur-Seine, en place l’ancienne librairie Lenfant disparue en 2014. A sa tête : Isabelle Léger, et son associé Thierry Saillot.

Consommation | Le Perreux-sur-Marne | 08/02/2018
Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro

Au Perreux, Caisse qu’on mange invente les paniers bio et gastro

Un panier comprenant les aliments frais et bio pour réaliser des petits plats sur plusieurs jours, avec recette garantie en 30 minutes chrono et intégralité des ingrédients fournis, y compris l’épice improbable que l’on n’a jamais en stock, voilà le concept lancé par Lionel Horgen au Perreux-sur-Marne, fondateur de Caisse qu’on mange.

Loisirs | Mandres-les-Roses | 07/02/2018
Avec les bouilleurs de cru de Mandres-les-Roses Avec les bouilleurs de cru de Mandres-les-Roses

Avec les bouilleurs de cru de Mandres-les-Roses

Y’a de la pomme ? Non, c’est de la prune. Ce premier samedi de février, dans une petite grange du plateau briard, Gérard Baudoin en avait enfourné 250 litres dans l’alambic à peine sonnée la cloche de sept heures. Autour de midi, vingt litres de goutte 100% made in 94 était prêts à être mis en…

A lire aussi