Société

___

Reportage | Champigny-sur-Marne | 14/11/2019
Lycée Langevin Wallon à Champigny-sur-Marne: pourquoi le droit de retrait est reconduit Lycée Langevin Wallon à Champigny-sur-Marne: pourquoi le droit de retrait est reconduit

Lycée Langevin Wallon à Champigny-sur-Marne: pourquoi le droit de retrait est reconduit

Toujours en attente de propositions pour reprendre les cours sereinement après qu’une professeure ait été aspergée de gaz lacrymo vendredi dernier, les professeurs du lycée Langevin Wallon de Champigny-sur-Marne ont reconduit leur droit de retrait ce jeudi 14 novembre. Sur place, ils témoignent à la fois de leur enthousiasme à emmener les élèves au bac…

En bref | Val de Marne | 12/11/2019
Actus en ville – Val-de-Marne: crèche, boutique éphémère, réfugiés, légion d’honneur Actus en ville – Val-de-Marne: crèche, boutique éphémère, réfugiés, légion d’honneur © Twitter De La Londe

Actus en ville – Val-de-Marne: crèche, boutique éphémère, réfugiés, légion d’honneur

Nouvelle crèche au Plessis-Trévise, boutique éphémère à Nogent-sur-Marne, menu végétarien à Chennevières, appel à la solidarité à Cachan, légion d’honneur pour le maire de Créteil, handicafé à Alfortville, théâtre participatif contre la radicalisation à Charenton… actus en ville en Val-de-Marne.

Reportage | Orly | 12/11/2019
Harcèlement scolaire:  sensibilisation au long cours à Orly Harcèlement scolaire:  sensibilisation au long cours à Orly

Harcèlement scolaire: sensibilisation au long cours à Orly

Dans le fond de la classe, une lycéenne pleure. Ce jeudi 7 novembre, journée de sensibilisation au harcèlement scolaire, la projection d’un court-métrage réalisé en 2016 par la classe de première esthétique du lycée des métiers Armand Guillaumin s’achève.

Reportage | Créteil | 08/11/2019
Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil

Accompagnement du handicap à l’école : la colère des AESH à Créteil

«Nos contrats sont précaires, et beaucoup n’osent pas parler : ils se disent ‘si on parle, on risque de ne pas renouveler notre contrat ou d’être mal vus », témoigne Rama, assistante d’éducation pour les élèves en situation de handicap (AESH) et mère d’un petit Riyad, 8 ans, lui-même concerné.

A lire aussi